Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Concerts>Chanson française>Lynda Lemay : Décibels et des silences

Lynda Lemay : Décibels et des silences

        

Lynda Lemay revisite tous ses succès et propose un spectacle en version acoustique, piano et guitare. Décibels et des silences, c’est l’équilibre subtil entre l’intensité notoire et la douceur renouvelée d’une artiste accomplie.

© JF Berube

Lynda Lemay vient de passer le cap de la cinquantaine mais le temps ne semble avoir aucune emprise sur elle : ni sur son apparence, ni sur ses chansons. Elle sera à l’Eden de Sausheim le 22 février et à Haguenau le 22 mars 2017.

On a l’impression que la jolie Lynda Lemay a toujours 30 ans. La même fraîcheur, le même visage et le même sourire, le même humour empreint d’une évidente philosophie... Rien n’a changé depuis le début des années 2000, période où elle obtient ses plus gros succès populaires en France après avoir été « parrainée » par Charles Aznavour : album n°1 des ventes, Victoires de la Musique en 2003, carton avec la chanson Les Maudits Français qui se moque gentiment de nos petits travers... (En fin d’soirée, c’est plus choucroute/Magret d’canard ou escargots/Tout s’déroule bien jusqu’à c’qu’on goûte/À leur putain de tête de veau).

Toujours faire face à la réalité

Au fil des années, l’artiste québécoise est restée sincère et toujours aussi adepte de textes lucides et drôles et de chansons à contenu. Le style n’a en effet guère varié entre Du Coq à l’âme, sorti en 2000, et Blessée en 2010, au succès presque inattendu, preuve que son public lui est toujours et encore fidèle.

L’année dernière, pour ses 50 ans, Lynda Lemay a sorti un nouvel album intitulé Décibels et des Silences. Un disque tout en nuances, qui mélange les émotions, tantôt on sourit, tantôt c’est la gorge qui se serre un peu. Les anciens morceaux se lient aux nouveaux. « J’aime quand c’est violent, j’aime faire face à la réalité, être dans la lucidité. J’aime faire face aux choses, pour pouvoir aussi les dédramatiser », expliquait-elle à la sortie du disque.

Ainsi, la chanson Attrape pas froid, où elle parle à ses filles, lui a été inspirée par le drame de Charlie Hebdo. Et comme d’habitude avec Lynda Lemay, les paroles sont d’une délicatesse infinie. C’est ciselé, précis, beau. J’veux pas que tu maigrisses du coeur/En suivant des régimes de peur...Ce n’est pas interdit... de jouer avec le feutre. Elle reprend également son tube Le Plus Fort c’est mon Père et revisite d’autres succès. A l’Eden, le 22 février, vous pourrez la (re)découvrir en version acoustique, piano et guitare, pour un concert qui promet un bouillonnement de sensibilité, de poésie et de bons mots. Un peu de soleil en hiver. Il reste encore quelques places. ☛ M.O.

Le concert à Haguenau est proposé dans le cadre de la Quinzaine culturelle dédiée au Québec.

Infos pratiques

  Commentaires

A voir également

Agenda
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 299

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS