Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Spectacles>One Man Show>Jean-Luc Lemoine : Si vous avez manqué le début…

Jean-Luc Lemoine : Si vous avez manqué le début…

        

Mise en scène par Etienne de Balasy.

Avec Si vous avez manqué le début, l’humoriste assume plus que jamais son esprit grinçant et fait dans le sur-mesure : pour ceux qui le suivent depuis ses débuts et réclamaient son retour, mais aussi pour tous les autres, ceux qui l’ont découvert dans Touche Pas à Mon Poste et connaissent moins son univers scénique.

Jean-Luc Lemoine : \ © DR Jean-Luc Lemoine : "Si vous avez manqué le début…"

Jean-Luc Lemoine a 25 ans de one man show derrière lui. Son humour à froid fait le bonheur des auditeurs d’Europe 1 et des téléspectateurs de l’émission de Cyril Hanouna sur D8, Touche Pas à mon Poste. Télé et radio lui apportent une formidable exposition. Qu’en pense-t-il ?

JDS : Vous dégagez une image d’un type très calme et cultivé. Peut-on dire que vous faites de l’humour sérieusement ?

Jean-Luc Lemoine : C’est sûr, je suis plus proche de Droopy que du comique virevoltant. Je suis pince-sans-rire depuis tout gamin. C’est ma nature profonde. Quand j’ai démarré le one man show, cette identité s’est encore plus développée. Dans le film de Patrice Leconte, Ridicule, il est dit qu’il est vulgaire de rire de ses propres blagues, ça me correspond assez bien.

Beaucoup vous ont découvert en tant que membre de la bande à Ruquier sur France 2. Maintenant, vous faites partie de la bande de Cyril Hanouna sur D8 et Europe 1 : les bandes, c’est votre truc ?

Non, c’est un hasard et ce n’était pas la même démarche. Le côté bande à Ruquier me faisait envie quand j’y suis allé. Laurent Ruquier m’a appris mon métier médiatique, le fonctionnement de la télé. Il m’a protégé. Quand Cyril m’a contacté pour me proposer d’être chroniqueur dans Touche Pas à mon Poste, je sortais du Bureau des Plaintes sur France 2, une émission qui n’avait pas très bien marché. Je n’avais pas forcément envie de refaire de la télé de suite, mais je ne risquais rien, j’avais zéro pression : à l’époque, c’était sur France 4 le jeudi soir tard. C’était surtout l’occasion de faire une émission avec un vieux pote et de bien rigoler, sans conséquence. On ne se doutait pas que ça marcherait comme ça.

Est-ce que vos spectacles cartonnent encore plus grâce à l’importante médiatisation de Touche Pas à mon Poste ?

J’ai la chance d’avoir un public fidèle depuis de nombreuses années : ça fait quand même 25 ans que je fais du one man show. L’émission de Cyril m’a permis de toucher un nouveau public, qui ne savait pas que je faisais de la scène. Les jeunes qui m’ont vu dans Touche Pas à mon Poste traînent leurs parents à mon spectacle... avant, c’était peut-être plutôt l’inverse... Le one man show que je joue en ce moment, Si vous avez manqué le début, s’adresse justement à ces nouveaux arrivants, comme le titre le sous-entend. Je les prends par la main pour les accompagner dans mon univers. Et les amener, aussi, vers des choses un peu plus exigeantes qu’à la télévision. Mais j’aime ces salles mélangées de personnes de tous âges.

Pouvez-vous me révéler les coulisses de Touche Pas à mon Poste ? Je vous taquine. Mais que pensez-vous des nombreuses polémiques sur l’émission, tout au long du mois de mars ?

J’ai déjà vécu ce genre de polémiques à l’époque de Ruquier. C’est cyclique. On vous attaque pour les mêmes raisons qu’on vous a apprécié au départ. L’émission, pourtant, est toujours la même. C’est normal qu’on s’en prenne plein la gueule, je ne suis pas surpris. Mais entre nous, on se le dit quand ça ne va pas. On se fritte parfois en plateau mais on désamorce les tensions avec beaucoup d’autodérision. C’est plutôt sain. La télé reste un plaisir.

Ce qui a changé par rapport à vos débuts sur France 2, c’est l’accélération du phénomène de la petite phrase, non ?

Oui, la recherche du buzz permanent. Vous pouvez faire deux heures de direct et lâcher une petite phrase maladroite : c’est forcément ça qu’on retiendra. Ce radar à polémique est fatigant.

Un mot sur ce qu’on verra lors de ce spectacle en Alsace ?

Ah, l’Alsace ! Ma toute première date en-dehors de Paris fut le Café des Anges à Strasbourg en 1990 ! En tant que spectateur, je m’ennuie très vite. Je propose donc des choses très variées. Des moments interactifs, d’autres plus posés. On peut picorer une vanne ça et là, puis se plonger dans des sketchs plus longs.

☛ Propos recueillis par Mike Obri

Infos pratiques

 Galerie photos

  • Jean-Luc Lemoine : \
  • Jean-Luc Lemoine : Si vous avez manqué le début…

  Commentaires

A voir également

Agenda
Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS