Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Spectacles>Danse>Les Nuits barbares

Les Nuits barbares

        

Avec Lazhar Berrouag, Nasreddine Djerrad, Fayçal Hamlat, Nassim Hendi, Amine Maamar Kouadri, Riad Mendjel, Youcef Ouali, Issa Sanou, Ismail Seddiki, Reda Tighremt, Mustapha Zahem, Adel Zouba, chorégraphie Hervé Koubi

Les nuits barbares, une chorégraphie de Herbé Koubi © Nathalie Sternalski Les nuits barbares, une chorégraphie de Herbé Koubi

C’est un spectacle très physique et esthétique que propose le chorégraphe Hervé Koubi avec Les Nuits barbares, une pièce pour 12 danseurs, à voir à la Coupole.

Après le succès de Ce que le jour doit à la nuit qui a tourné dans le monde entier et même jusqu’au Bolchoï de Moscou, le chorégraphe Hervé Koubi revient avec Les Nuits barbares. Dans le premier, il parlait de quête d’identité et partait à la recherche de ses origines algériennes, découvertes sur le tard, à l’âge de 25 ans. Les Nuits barbares sont une suite logique, qui parlent encore d’identité, mais cette fois-ci avec une histoire universelle, celle des barbares, ces étrangers qui font peur et qui nourrissent bien des fantasmes.

La richesse des autres civilisations

But du jeu ? : « Mettre en scène cette peur ancestrale de l’étranger pour mieux aller chercher et dévoiler tout ce qu’il y a justement de savoirs cachés, de richesses, de raffinements derrière ces cultures barbares et questionner quelques préjugés bien ancrés dans nos esprits habitués à lire le destin de toute l’humanité à travers des œillères occidentales », déclare le chorégraphe dans sa note d’intention.Pour cela, le chorégraphe a décentré son regard, et ce depuis longtemps, puisqu’il a recruté il y a 7 ans douze danseurs algériens et burkinabés autodidactes, auditionnés en Algérie, qui ont largement participé à la réflexion de ce nouveau spectacle.

Un spectacle viril

Torses nus, en jean ou en jupe, masqués puis à visages découverts, ils exaltent leur virilité, font étalage de leur puissance, mais pas seulement. Le chorégraphe s’est ainsi inspiré d’une coutume turque, où des hommes se rassemblent pour apprendre à se battre et à manipuler des armes sur des poèmes et sur de la musique, une « pratique très sensuelle ».

Le résultat est très esthétique et physique, avec des danseurs qui empruntent aussi bien au hip hop, à la capoeira, à la voltige qu’à la danse contemporaine.

La musique fait elle le pont entre toutes les cultures, avec des musiques traditionnelles algériennes, du Mozart, du Fauré et du Wagner.

Ce spectacle à Saint-Louis est proposé dans le cadre de la saison d'Automne 2016 de La Coupole.

Infos pratiques

  • Agrandir la carte
    Théâtre La Coupole 68300 Saint-Louis

    Renseignements :

      03 89 70 03 13
      www.lacoupole.fr

    Horaires :

    Mercredi 30 Novembre 2016 à 20h30

    Tarifs :

    5,50/22/25€

  Commentaires

A voir également

Agenda
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS