Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace

Ruines du Château de Hardenburg - Bad Dürkheim

        
Aux alentours d\'une colline ou d\'une forêt, vous aurez peut-être la chance de tomber sur un des vieux châteaux d\'Alsace © Philippe Baron - fotolia.com Aux alentours d'une colline ou d'une forêt, vous aurez peut-être la chance de tomber sur un des vieux châteaux d'Alsace

Les ruines du Château de Hardenburg sont les restes de ce qui a été la résidence des comtes de Leiningen dès le XIIIe siècle.

D'abord ouvrage défensif, puis château de plaisance, il fut détruit en 1794 lorsque les troupes révolutionnaires françaises y mirent le feu. Aujourd'hui, le jardin Renaissance et le verger ont été reconstitués et certains éléments de fortification sont encore bien visibles. C'est le cas des murs puissants d'une épaisseur de sept mètres et de la tour d'artillerie. Il reste également quelques éléments des riches appartements (tourelles d'escalier, fenêtres, portails) ainsi que les immenses caves qui ont survécu à l'incendie et au passage du temps.

  Commentaires

  A proximité

Infos pratiques

  • Ruines du Château de HardenburgHardenburg
    67098  Bad Dürkheim
    Allemagne
    Voir le site web 00 49 6391 99 35 43
  • Horaires :

    De Janvier à Mars : du Mardi au Dimanche de 9h à 16h30

    D'Avril à Septembre : du Mardi au Dimanche de 9h à 18h

    En Octobre et Novembre : du Mardi au Dimanche de 9h à 16h30

    Fermeture en Décembre et les jours fériés

  • Tarifs :

    2,50/3,50/4,50€

  • Plan d'accès :

    Agrandir la carte

Tout l'annuaire

Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS