Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Déco Maison>Extérieur>Au nom de la rose

Au nom de la rose

        

Reines de nos jardins, les roses sont plus anciennes que l'humanité. Le premier homme est apparu vraisemblablement il y a environ 4 millions d'années. La rose l'attendait patiemment depuis une trentaine de millions d'années, prête à le séduire, à le piquer. Originaires d'Orient (Perse, Chine...), elles pourraient nous raconter notre histoire.

Au nom de la rose DR Au nom de la rose

La rose est une ; mais la rose est aussi multiple. Il n'existe pas une fleur qui ait autant enflammé et passionné les hommes. Dans nos jardins, dans nos écrits, dans notre pensée, elle occupe une place toute privilégiée. Au point qu'aujourd'hui encore elle soit associée comme nulle autre à l'Amour (L'Eros). C'est beau, c'est magnifique, ça sent bon... et ça pique, ça peut meurtrir. Chaque génération a constaté cette vérité inaliénable et, avec grand soin, a tenté de l'apprivoiser, de se l'approprier pour pouvoir l'offrir. Résultat : des variétés aujourd'hui qui résistent presque à la classification. L'univers de la rose, ce sont des dizaines de milliers de variétés différentes. Un choix énorme où chacun trouvera son bonheur.

L'histoire étonnante de la rose de Damas

Avant, tout n'était que rusticité. Au XII et XIIIème siècle, en pleine croisade, les Français font halte à Damas. L'un et l'autre pèlerin soldat, subjugué par sa beauté, décident de ramener à Provins quelques exemplaires de la rose locale, une variété remontante et incroyablement parfumée. Elle fera plus tard le succès de la ville française et est considérée comme l'origine des premiers rosiers remontants de l'Occident. Le Moyen Âge marque ainsi le début d'une nouvelle époque qui aboutira à l'écriture, un siècle plus tard, du premier manuscrit best-seller, un célèbre recueil de poésie philosophique Le roman de la Rose (environ 300 exemplaires). La rose est étonnante : des vents, elle accompagnera ensuite les grands navigateurs à la découverte de nouveaux continents; des sables, elle continuera à faire rêver les caravaniers du désert; et à l'eau de, elle divertira les lecteurs somnambules avec des histoires d'infirmières.

Ce qu'il faut savoir absolument

On ne connaît rien, absolument rien, du véritable Mystère de la rose. Ceci sera une excellente base de travail pour appréhender un concept qui dépasse l'entendement. Nous partons tous à égalité. Le débutant qui cherche une porte d'accès n'écoutera que son sens du Beau. Il craquera selon un critère totalement personnel. Une image dans un catalogue, une rencontre avec un passionné, un reportage télévisé, un hasard, une promotion dans un magasin, un mimétisme de voisinage. Qu'importe pourvu qu'il progresse, s'extasie puis croise enfin le chemin d'un renard qui pleurera de joie lorsque le petit jardinier aux roses lui offrira sa plus belle fleur.

Assez de poésie ! Attaquons les mensonges technique.

L'Alsace est une vallée d'alluvions bordée de massifs montagneux ou pré-montagneux. La rose apprécie les terres lourdes. Une terre lourde se constate à la bêche. Soit vous extrayez une motte compacte et vous apprenez que vous habitez en hauteur (au Reeberg), dans le pré-Jura (Sundgau) ou dans les Vosges. C'est donc, à priori, un terrain de prédilection. Soit votre pelletée s'effrite, se désagrège et vous êtes dans la vallée. Ce n'est pas très grave, la récompense n'en sera que plus méritante. La terre légère est un handicap non rédhibitoire. Evidemment, en présence de sable pur il faut s'appeler Saint Exupéry pour réussir l'exploit.
Certains vous conseilleront d'alléger une terre lourde avec du sable, des gravillons, d'autres d'alourdir le terrain sablonneux avec un apport d'argile, de tourbe ou de terreau. Pourquoi pas, finalement ? Tout questionnement est sensé et toutes les écoles ont le mérite de poursuivre le même but.
En fin d'automne, vous plantez votre rosier à racines nues. La plante sommeille et vous lui demandez de s'adapter tranquillement à votre condition. Pas d'apport de terreau. La terre est la terre et la rose peut et doit s'adapter à votre environnement. Il est juste primordial de n'enterrer que les racines, et non le bas du plant.
En avril, elle est en pot, livrée avec une motte, vous payez un peu plus cher mais idem, vous la laissez évoluer sans apport autre qu'éventuellement un peu de corne séchée naturelle au fond de votre berceau-trou. Hormis les périodes de gel ou de trop fortes pluies, vous pouvez investir et planter tout au long de l'année. La rose est sympa. Ici aussi, faites preuve de logique, n'enterrez que la motte.
Ombre ou soleil ? Amusez vous à lire les expériences des amateurs et vous découvrirez tout et son contraire. La rose tendra à se diriger vers la lumière mais l'ombre n'est pas son ennemi. Evitez les caves.

10 000 variétés. Et la mienne ?

Il existe une rose pour chaque cas particulier, pour chaque situation, pour chaque envie. Il est hors de question de choisir à votre place. Moderne, rustique, à grandes fleurs, à petites, montantes ou non, en haie pour un fond de massif ou encore habiller un mur, les couleurs couvrent l'étendue de l'arc-en-ciel, les parfums varient de discret à entêtant et à l'heure où nous écrivons ces lignes le catalogue s'est encore enrichi. Ici, plus qu'ailleurs, nous ne pouvons que sourire : l'aventure commence avec un problème épineux.

  Commentaires

  • thierry | 07/08/13 | 9h00

    j ai des pousses avec feuilles qui partent du bas de roses coupées achetées il y a 1 semaine, puis-je les replanter et comment?
    merci de me répondre

  • clarisse | 11/11/12 | 14h33

    je trouve que votre site est très bien car ça apprend beaucoup de choses
    cordialement clarisse bet

A voir également

Déco Maison
Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS