Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Formation>Alternance>L'alternance dans le Haut Rhin

L'alternance dans le Haut Rhin

Une forte motivation pour un avenir assuré

        
<p>© auremar - Fotolia.com</p> DR

© auremar - Fotolia.com

On ne s’étonnera donc pas que le nombre d’apprentis aille croissant dans notre région et que le panel des niveaux concernés soit de plus en plus large : BEP, CAP, Bac Pro, BTS, DUT Licence Professionnel, Master, Diplôme d’ingénieur, autant de diplômes derrière lesquels se cache de plus en plus souvent une pratique concrète au-delà de l’enseignement théorique.

L'alternance dans le Haut Rhin : une solution gagnant-gagnant.

Les élèves en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation partagent leur année entre périodes au Centre de Formation et travail au sein de l’entreprise. Tout le monde est gagnant : l’apprenti, en plus d’apprendre son futur métier, touche un salaire ; l’entreprise va toucher des aides financières pour l’embauche de l’apprenti, et participera à l’entrée sur le marché du travail d’une main-d’oeuvre opérationnelle de suite.
Un atout d’autant plus précieux que «le niveau des compétences exigées dans la plupart des professions ne cesse d’augmenter», nous explique-t-on à la Chambre des Métiers de Mulhouse : par exemple, quand une voiture se met à ressembler à un ordinateur, c’est le signe qu’on ne s’improvise plus artisan, que le mélange entre théorie et pratique devient tout à fait incontournable.
L’alternance a donc de beaux jours devant elle. Certes, la conjoncture actuelle induit une certaine réticence des employeurs à embaucher des apprentis : il semblerait à ce jour que le nombre de places d’apprentissage soit en légère baisse pour la prochaine rentrée...  «Nous expliquons aux entreprises que c’est justement le moment de former des apprentis : les machines sont plus disponibles, et ils seront fin prêts à travailler quand on aura besoin d’eux au moment de la reprise», souligne la Chambre de Commerce et d’Industrie Sud-Alsace. A bon entendeur...

L'alternance dans le Haut Rhin : une forte motivation exigée.

Un autre problème qui se pose sur le front de l’alternance est la motivation des élèves. «L’alternance, c’est un état d’esprit, un vrai projet professionnel qui exige un investissement total de la part des concernés pour réussir», prévient la Chambre des Métiers. «Or, c’est encore trop souvent considéré comme une orientation par défaut au sortir du collège !»
En Alsace, où l’on est, c’est bien connu, particulièrement sérieux et rigoureux (et où l’apprentissage est bien ancré dans les moeurs, culture germanique oblige), le taux de rupture de contrat est ridiculement faible au regard de la moyenne nationale.
Ce qui n’empêche pas les dossiers un peu inconsistants de s’entasser sur les bureaux des responsables des pôles formation... «C’est en amont qu’il faut agir ! Nous n’avons aucune peine à évaluer la motivation réelle des dossiers. De nombreux candidats n’ont pas vraiment conscience de la réalité du métier envisagé. Nous leurs proposons alors des entretiens et ateliers d’orientation pour qu’ils aient l’occasion de réfléchir à leur avenir, à ce qui leur conviendrait vraiment», ajoute la Chambre des Métiers (la CCI propose également ce type de programme).
C’est que le sujet n’est pas à prendre à la légère : c’est l’avenir professionnel qui en dépend, une donnée pas évidente à intégrer quand on a 16 ans... A l’heure où la prochaine année scolaire se rapproche à grand pas, il apparaît donc urgent de parler de son projet auprès des pôles formation de la Chambre des Métiers, qui chapeaute l’apprentissage dans le secteur de l’artisanat, de la Chambre d’Agriculture, et de la CCI, qui s’occupe du reste (industrie, restauration, commerce, tertiaire...).

Plus de 15 000 apprentis en Alsace !

Il sera alors temps d’envisager la recherche d’un employeur et l’inscription au Centre de Formation des Apprentis pour rejoindre la grande famille des apprentis alsaciens  : 15  351 apprentis ont été recensés en Alsace à la rentrée 2008 dans 32 CFA proposant plus de 300 formations. Plus de la moitié préparent un diplôme de niveau V (BEP, CAP...), près d’1/5 en sont au niveau IV (Bac pro...), et 2393 étudiants ont eux aussi choisi l’apprentissage. Lorsque l’on sait que 7 apprentis sur 10 décrochent un emploi moins de 7 mois après avoir terminé leur formation, on peut se dire que tout ce beau monde a fait le bon choix.

Témoignages :

Témoignage : se former en alternance dans le Haut Rhin

Témoignage : le BEP Installation sanitaire et thermique dans le Haut Rhin

Témoignage : le CAP pâtisserie en alternance dans le Haut Rhin

Témoignage : les apprentis haut-rhinois, étudiants et déjà pros !

Témoignage : l'apprentissage en alternance à l'école Pro Format de Mulhouse

Témoignage : l'alternance au CFAU de Mulhouse

Voir également nos articles :

Guide des études supérieures en alternance dans le Haut Rhin

Conseils : trouver une poste en alternance en entreprise dans le Haut Rhin

La formation par alternance dans le Haut Rhin : les deux contrats pour entrer dans la vie active

Infos pratiques

Guide de la formation en alternance dans le Haut Rhin

  Commentaires

A voir également

Formation
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS