Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Vins>A la découverte des vins du Jura

A la découverte des vins du Jura

        

Les vins rouges du Jura

Trois cépages sont utilisés, seul ou en assemblage : poulsard, trousseau et pinot noir. Des vins à la robe lumineuse et aux arômes de fruits rouges, ronds et charpentés, au nez de petits fruits rouges évoluant vers des notes épicées et de sous-bois. Généralement moins typés que les vins blancs, ils sont appréciés par ceux qui sont séduits par la légèreté. Nous sommes loin des Bordeaux ou Côtes-du-Rhône. Ce sont des vins d’été qui respirent la finesse, un peu comme les rouges d’Alsace.

Les vins blancs du Jura

Sans vouloir offusquer les éleveurs de vins rouges, c’est dans leur gamme de blancs que se révèle – selon moi – le talent du Jura. Ils sont majoritairement issus du cépage "Chardonnay". Mais le terroir, leur élevage particulier et leur assemblage éventuel avec le cépage "Savagnin" en font des vins vraiment étonnants.
Nous sommes aux antipodes de l’Alsace. Un Chardonnay, ici, ne ressemblera en rien à son collègue de Bourgogne ou d’Amérique du Sud. Généralement ce cépage est floral et relativement discret mais ici, il surprend par une note fortement "caractérielle". Une gorgée ne passe pas inaperçue et provoque immédiatement un phénomène de surprise, soit d’adoption, soit aussi parfois, avouons-le, de rejet. Le Jura ne fait pas dans la demi-mesure. C’est tout à l’honneur de cette région de ne pas élaborer un vin en fonction de votre goût prédéfini mais, au contraire, avec la volonté d'élargir votre horizon gustatif.
À partir de ces deux cépages seulement, les vignerons du Jura ont su créer une véritable symphonie. Les poulets de Bresse, les truites, les morilles, le comté ne les remercieront jamais assez.
Pour aborder efficacement cette région, si vous êtes néophyte, commencez par du "pur" Chardonnay, puis, quand vous vous serez habitués à la particularité (attention, c’est étrange, si un vin blanc d’Alsace ressemblait à un Jura, on dirait qu’il est "loupé". Cela provient de l’oxydation, le contact avec l’air qu’ici nous évitons et que là-bas, ils plébiscitent pour obtenir un goût de noix plus ou moins prononcé. Le savoir-faire ne s’improvise pas). Si l’expérience est concluante, enchaînez avec les assemblages en Savagnin (de 10 à 40%) : là on s’éloigne réellement de l’autoroute des habitudes. Le Savagnin est un cépage très particulier. Fort, entêtant, avec une longueur en bouche démesurée. Plus il y a de Savagnin, plus les midinettes fuient…

Lorsque vous serez, avec le temps, devenu plus familier avec cette typicité vous serez en mesure d’aborder avec un profond respect l’un des vins blancs les plus prestigieux du monde : le Vin Jaune ! Il est tellement différent de nos grandissimes Riesling qu’aucun des deux ne craint la concurrence de l’autre. Ils jouent dans la même cour, mais pas du tout dans le même registre. L’un est une dentelle, l’autre un mastodonte !

Dégustation d’un Vin Jaune : Température ambiante. Grand verre pour exalter les arômes. Versez. Observez la couleur. Serait-ce un cognac ? Non, c’est du vin. Goûtez. ça y est. Vous êtes sous le choc. Certains de vos invités font la grimace. C’est normal. Ils ne finiront peut-être pas leur verre (c’est du vécu, il faut une initiation, relisez le paragraphe précédent). Vous êtes peut-être en présence du vin qui a la plus grande longueur en bouche possible. Entre deux et trois minutes. Enchaînez avec une bouchée de comté 18 mois d’affinage, souriez, vous êtes en accord parfait et c’est très différent d’un munster Gewurztraminer. Dites Wow !

Pour des raisons indépendantes de votre volonté, vous décidez de remettre à plus tard la dégustation ? Aucun souci. Ces bouteilles peuvent devenir plus que centenaires. La plus ancienne dégustée était de 1774 ! Y’a de la marge…

Il est produit en appellation L’Etoile, Arbois et Côte du Jura mais son vignoble natal et l’endroit où il exprime le mieux sa grandeur est Château-Chalon. Son goût unique proviendrait des levures employées. Mais nous n’en saurons pas plus. Vous reconnaîtrez immédiatement la bouteille à sa forme particulière : le clavelin de 62 cl, de forme assez ramassée. Pas bête, les vignerons ont décidé de vous faire payer la partie qui s’est évaporée lors de l’élaboration. La célèbre "part des Anges". Ne vous inquiétez pas, le reste est d’une telle concentration que vous ne songerez pas à vous plaindre.

A la découverte des vins du Jura DR A la découverte des vins du Jura

Quel budget pour un vin du Jura ?

Les vins du Jura sont abordables. Entre 5 et 10 euros en moyenne dans la gamme classique. Toute proportion gardée, même la splendeur d’un Château-Chalon est à la portée de l’amateur : à partir d’une vingtaine d’euros pour un produit de la maison Auguste Pirou par exemple. Sinon, comptez une trentaine d’euros…


Le guide des vins

  Commentaires

A voir également

Gastronomie
Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS