Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Vins>Le Vin d'Alsace enfin décrypté : les sept cépages alsaciens

Le Vin d'Alsace enfin décrypté : les sept cépages alsaciens

        

Explique-moi le cépage...

LES ORIGINES. Il y a plusieurs millions d'années, le fossé rhénan se creuse et contribue à former les sous-collines vosgiennes. Abrité des influences océaniques par la montagne, le vignoble bénéficie d'un climat chaud et sec favorable à la maturation des raisins. Au Moyen-Âge, les vins d'Alsace sont déjà fort réputés et s'exportent partout en Europe grâce au Rhin tout proche.

Amusez-vous à distinguer les sept cépages alsaciens ! © Mike Obri Amusez-vous à distinguer les sept cépages alsaciens !

LES CHIFFRES EN ALSACE. Le vignoble alsacien, c'est un peu plus de 15 000 hectares de vignes pour un million d'hectolitres (1 hl = 100 l) de production annuelle moyenne. Soit 150 millions de bouteilles, dont 90% de vins blancs. Comparativement, la Bourgogne produit en moyenne 1,5 million d'hl et le Bordelais 6 millions d'hl. L'Alsace compte environ 4200 viticulteurs. Un quart de la production totale est consacrée au Crémant, alors que cette dernière était confidentielle au début des années 80 : le grand public semble de plus en plus aimer les p'tites bulles !

Les étapes

De septembre à octobre, c'est la période des vendanges en Alsace. Les raisins destinés aux Crémants sont récoltés les premiers. Pour que le raisin arrive à un stade idéal de maturité, il aura fallu : le laisser se reposer, de la fin novembre jusqu'au mois de mars. Avec l'arrivée du printemps, la sève monte lentement dans la plante. Les bourgeons se forment puis les feuilles se développent. Autour du mois de juin, c'est la floraison, puis la nouaison - où les petites baies apparaissent. Les raisins vont alors progressivement augmenter de volume.

Le choix des grappes

Pourquoi ces sept cépages-là en Alsace... et pas des autres, comme la Syrah ou le Cabernet ? L'explication est climatique et géologique. « En théorie, on peut tout faire pousser, mais les raisins d'autres cépages arriveront-ils à maturité ici ? Nos cépages alsaciens ont été choisis il y a des siècles parce qu'ils sont les plus adaptés aux conditions locales », nous explique Jérôme Meyer, vigneron indépendant à Blienschwiller. Des centaines d’années de culture ont permis d’identifier ces sept variétés. Mais les conditions climatiques changeantes pourraient modifier la donne...

L'Alsace des 7 en % de surface de plantation

1. RIESLING : 22%
Le cépage roi en Alsace et aussi l'un des plus "nobles". Sec, minéral et à l'image de son terroir, il est un grand vin de gastronomie.
2. PINOT BLANC : 21%
On le consomme, à tort, assez peu souvent pour lui-même. Il reste principalement planté pour la fabrication du Crémant !
3. GEWURTZRAMINER : 20%
Atypique, peut-être le cépage le plus (re)connu des consommateurs.
4. PINOT GRIS : 15%
Agréable et facile à boire, il a connu une forte progression de surface plantée depuis 20 ans.
5. PINOT NOIR : 10%
Autrefois le grand oublié, le seul cépage rouge d'Alsace est en train de retrouver ses lettres de noblesse.
6. SYLVANER : 7%
En 40 ans, sa production a été divisée par trois en Alsace.
7. MUSCAT : 3%
Fruité, il reste un cépage délaissé et le plus dur à réussir selon les années. (Manquent 2% qui représentent complantation ou encore chasselas...)

☛ Mike Obri

  Commentaires

A voir également

Gastronomie
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS