Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace

Schweissdissi - Mulhouse

        
Le Schweissdissi, ou \ © M.Strikis Le Schweissdissi, ou "l'homme qui sue"

La statue du Schweissdissi est l'un des plus célèbres monuments de Mulhouse !

Personnifiant les souffrances du prolétariat, il représente un travailleur en plein effort s'essuyant le front, d'où son surnom (littéralement "le type qui sue"). La statue de bronze, qui pèse 4500 kilos pour 5,60 mètres de haut, a été réalisée par le sculpteur autrichien Behr dans un style réaliste et imposant.

Son histoire est des plus mouvementées. Le Schweissdissi a d'abord été érigé sur la place de la Réunion en 1906 par une municipalité socialiste qui voulait ainsi honorer les travailleurs. Mais ses fesses dénudées exhibées au milieu de la place ont provoqué rires et protestations, c'est pourquoi la statue a été déplacée deux ans plus tard à l'entrée du square du Tivoli, où son postérieur est caché par les arbres !

C'est toujours ici qu'on peut l'admirer, d'ailleurs on ne peut pas le rater en passant par le pont de Riedisheim pour aller du centre-ville à la colline du Rebberg. Aujourd'hui, les quolibets qui ont accueilli son arrivée à Mulhouse sont oubliés, et la statue est une des fiertés de la ville. Une confrérie de sauvegarde de la langue alsacienne a même adopté le nom de Schweissdissi, en hommage au travailleur inconnu...

  Commentaires

  A proximité

Infos pratiques

  • SchweissdissiAvenue Gambetta
    68100  Mulhouse
    Voir le site web
  • Plan d'accès :

    Agrandir la carte

Tout l'annuaire

Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS