Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace

Keys and promises - Strasbourg

Un groupe de rock plein d'ardeurs

        

Keys and Promises, groupe de rock de la région mulhousienne, bâti en partie sur les cendres de Baby Brings Bad News, vient de sortir son premier album. Un album diablement efficace qui ravira les fans de rock, tendance hard.

Keys and Promises a sorti son premier album en décembre 2012 DR Keys and Promises a sorti son premier album en décembre 2012

Quand un groupe est démarché alors qu’il n’a qu’une démo en poche et qu’il en est à ses tous premiers concerts, c’est qu’il a sans doute un truc en plus. Keys and Promises, après quelques mois d’existence, s’est ainsi vu approcher par le festival de Lézarts Scéniques pour participer à son tremplin en mars dernier, puis par le festival des Artefacts à Strasbourg où il s’est produit avec d’autres groupes locaux le mois suivant. « La Laiterie a été un vrai déclic, on a montré que l’on pouvait atteindre un niveau musical pour un groupe amateur qui est très respectable. Sur une grande scène, on peut se lâcher vraiment, s’exprimer à fond », estime Valentin Lakomiac, chanteur du groupe.

Une puissance sonore

Quand on est un groupe de rock, avec une pointe d’emo ou d’hardcore, « s’exprimer à fond » veut dire évidemment des déferlantes de guitares, une batterie bruyante, une basse qui ne l’est pas moins, une voix qui surpasse le flot sonore, bien que celle de Valentin Lakomiac soit bien loin des clichés du genre, presque douce dans ce monde de brutes. Et pourtant, Keys and Promises a tempéré ses ardeurs pour sortir son album éponyme, en décembre dernier : « A la base, on partait sur un album ambiant, assez métal, puis on a pris une tournure plus rock », confie Valentin Lakomiac. Finalement, le disque reflète les deux, avec des morceaux puissants et efficaces, et une petite accalmie avec un titre en acoustique : « On a joué un set acoustique au Temple Saint-Etienne l’an dernier qui a surpris les gens, de façon positive. C’est une autre approche de la musique, et c’est comme un bonus sur l’album », explique Brice Knoll, batteur.

Si les instrumentaux sont souvent l’œuvre du guitariste Ludovic Roth, les textes sont écrits dans la langue de Shakespeare par Valentin Lakomiac : « Je suis parti sur un album concept : l’histoire de deux personnes qui sont confrontées au déclin de leur société et qui font un cheminement pour savoir comment ils vont s’en sortir, parce que tout ce qu’ils ont construit est parti en fumée.. Le single Wasted Youth, ce sont ces deux personnes qui se sont fait avoir par le système. La chanson Sparkling Voices, c’est l’aboutissement de cette lutte contre toutes les personnes qui les ont rabaissés. Mais il n’y a rien de politique, d’engagé, de religieux dans ces textes. J’ai mes opinions sur ces questions, mais je ne veux pas inscrire le groupe dans une mouvance. »

Signé sur No Clue Entertainment

Grâce à leur activité sur les réseaux sociaux, le groupe a été repéré par Damien Richard, fondateur de No Clue Entertainment, installé à Londres, qui a pris en main plusieurs groupes de rock/hardcore comme les Parisiens de Darkness Dynamite et les Lyonnais de Kipling. Un manager qui les aide à se structurer et se professionnaliser, et Keys and Promises se révèle en élève doué, maîtrisant l’art du teasing et du marchandising.

Le groupe cherche maintenant des dates pour faire connaître son album : « Le but n’est pas de faire des café-concerts dans la région, où tu es le gars du coin qui vient jouer un soir, où tous tes potes sont dans la salle, mais de tourner dans des salles plus importantes ou à l’étranger. Là-bas, même si on est un petit groupe, on sera davantage pris en considération, on sera accueilli comme des vrais musiciens », explique Brice Knoll. Le groupe sait aussi qu’il vaut mieux jouer devant le public belge, allemand, anglais, plus friand de son style de musique.

  Commentaires

  A proximité

Infos pratiques

  • Keys and promises67000  Strasbourg
    Voir le site web
  • Plan d'accès :

    Agrandir la carte

Tout l'annuaire

Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS