Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Tourisme et loisirs>Escapade>Mulhouse dit oui au street art

Mulhouse dit oui au street art

       

Mulhouse a peu de maisons à colombage, peu de géraniums aux fenêtres et pas de petits cœurs sur les volets. Mais elle a d’autres atouts à faire valoir, et notamment une ouverture d’esprit par rapport aux arts urbains. Des artistes locaux ou de renommée mondiale laissent ainsi leur empreinte, tantôt poétique, humoristique ou simplement graphique. 

  • 1. Le Quai des Pêcheurs, un lieu emblématique

    Le Quai des Pêcheurs, un lieu emblématique © Sandrine Bavard

    Non loin de l’école des Beaux-Arts (la HEAR), le Quai des Pêcheurs est un lieu emblématique du graffiti à Mulhouse. Sur les murs de  de l'ancien village industriel de la SACM, les artistes disposent d'un espace de jeu de 300 mètres! Le festival Bozar, transformé en Mécaniques urbaines en 2016, y programme chaque année un jam graffiti avec une trentaine d'artistes.

  • 2. Des graffitis en tous genre

    Des graffitis en tous genre © Sandrine Bavard

    Il attire des graffeurs de Mulhouse et alentours. Ce jour-là, quatre Bâlois s’activent depuis 6 heures pour réaliser une grande fresque : « On fait du graff depuis l’adolescence et on tague pendant notre temps libre. On cherchait un mur légal pas très loin de chez nous et on a trouvé cette adresse sur un site Internet. C’est tranquille ici et c’est un bel environnement, avec la rivière derrière », souligne Tim.

  • 3. Un art éphémère

    Un art éphémère © Sandrine Bavard

    L’avantage du street art, c’est qu’il peut être vu par un large public sans avoir à entrer dans un musée ou une galerie. L’inconvénient, c’est qu’il ne reste pas forcément longtemps en place. Dommage, on l’aimait bien cette reine des neiges macabre sur le Quai des Pêcheurs !

  • 4. La galerie Orlinda Lavergne

    La galerie
Orlinda Lavergne © Sandrine Bavard

    Installée rue des Trois-Rois depuis un an, la galerie Orlinda Lavergne promeut l’art urbain dans ses murs mais aussi en dehors. C’est à elle que l’on doit les interventions de C215 et Clet à Mulhouse. Une ville qui s’y prête bien selon la galeriste : «Il y a une tradition des murs peints à Mulhouse depuis 150 ans. Finalement, le street art s’inscrit dans cette continuité, mais la remet au goût du jour. » Du 4 au 26 novembre, Orlinda Lavergne exposera Bruno Leyval, spécialisé dans le dessin à l’encre de Chine et marqué par la philosophie bouddhiste.

  • 5. Les portraits de C215.

    Les portraits de C215. © Sandrine Bavard

    Remettre de la poésie et de l’humanité au coeur des villes, telle est l’ambition de Christian Guémy, alias C215, qui a débuté le pochoir il y a 10 ans. En partenariat avec la galerie Orlinda Lavergne et la Poste, il a réalisé des portraits de personnalités (Hugo, Gainsbourg, Renaud...) et d’anonymes (pêcheur, clown, clochard...) sur une vingtaine de boîtes aux lettres à Mulhouse. On peut télécharger le parcours sur le site de la ville de Mulhouse.

  • 6. Les panneaux détournés de CLET

    Les panneaux détournés de CLET © Sandrine Bavard

    Clet, artiste de renommée mondiale, s’amuse à détourner les panneaux de signalisation pour défier les règles imposées dans l’espace public. Avec lui, une voie sans issue devient une scène de crucifixion ou un sens interdit devient un policier amoureux. Plus d’une centaine de panneaux sont passés entre ses mains, dans le centre-ville mais aussi dans le quartier Franklin, Nordfeld, Drouot, Rebberg, à l'invitation de la galerie Orlinda Lavergne.

  • 7. Le M.U.R continue sa mue

    Le M.U.R  continue sa mue © Sandrine Bavard

    Modulable, Urbain et Réactif : voici les trois principes du M.U.R, un projet artistique lancé à Paris en 2003, qui a fait des émules en France. Il fonctionne à Mulhouse grâce à l’association Epistrophe qui veut démocratiser l’art et qui invite donc un artiste chaque mois à s’approprier le mur de la Moselle, sur une surface de 11 x 5 mètres. En octobre, on a pu admirer les oiseaux et la nature très graphique de l’artiste stéphanois Pierre Bulbe.

  • 8. El Sembrador de l'artiste INTI

    El Sembrador de l'artiste INTI © Sandrine Bavard

    En prenant le boulevard du Président Roosevelt, impossible de passer à côté d’El Sembrador, le semeur, qui s’affiche sur 160m2. Il s’agit d’une commande de Mulhouse Habitat à l’artiste chilien Inti qui a donné une touche locale à son personnage fétiche, en l’habillant de motifs textiles imprimés à Mulhouse. Là encore, c'est l'association Epistrophe qui a joué les intermédiaires.

  • 9. Des œuvres qui surgissent dans la rue

    Des œuvres qui surgissent dans la rue © Sandrine Bavard

    Graffiti, peinture murale, slogan accrocheur, pochoir, mosaïque, sticker...La rue devient un musée à ciel ouvert, avec de nouvelles œuvres à découvrir au détour d’une rue. Comme ici dans une impasse près de la rue de l'Arsenal.

     

  • 10. Imposer son style!

    Imposer son style! © Sandrine Bavard

    Les habitués sauront reconnaître la patte des artistes locaux, qui de Pierre Fraenkel au « superpositionneur » Ferni, s’approprient habilement l’espace urbain. Ici, la devanture d'une boucherie rue des Trois-Rois, transformée par Ferni avec des os de jambon et d'autres dessins naïfs.

  Commentaires

  • Hln67200 | 07/11/16 | 13h38

    J'ai connu l'artiste C215 a Vitry sur seine il y a 6 ans un vrai plaisir d'admirer ces oeuvres dans les rues et quartiers

  • neigert pierre | 06/11/16 | 14h33

    Il y a de vrais oeuvres d'art un vrai delice a voir et revoir, et il reste de la place

A voir également

  • Le circuit du Haulenwald : sur les traces de la Première guerre mondiale
    Le circuit du Haulenwald : sur les traces de la Première guerre mondiale

    Le circuit du Haulenwald nous emmène en un peu moins de deux heures et de 6 km sur les traces de la Première guerre mondiale dans un triangle compris entre Illfurth, Tagolsheim et Heidwiller. En chemin, on découvre des positions d’artillerie, des postes d’observation […]

  • Les rochers magiques du Taennchel
    Les rochers magiques du Taennchel

    Le Massif du Taennchel, non loin de Ribeauvillé, est un des lieux les plus magiques du Haut-Rhin. Les géants, les titans et les fées semblent être venus jouer avec les rochers qui prennent des formes étranges.

  • Le tour des lacs vosgiens
    Le tour des lacs vosgiens

    Et hop, trois lacs vosgiens en une seule randonnée ! Le blanc, le noir, et le lac des truites, situés dans la vallée de Kayserberg. Mais le panorama se mérite, avec une dizaine de kilomètres et quelques 500 mètres de dénivelé dans les jambes.

  • Escapade à Wattwiller, le village de l\'eau
    Escapade à Wattwiller, le village de l'eau

    L’eau minérale de Wattwiller, qui jaillit du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, a toujours fait la renommée et la richesse de la commune. On y vient aujourd’hui pour visiter son espace d’art contemporain mais aussi filer sur les hauteurs du […]

  • Escapade sur les hauteurs de Gueberschwihr
    Escapade sur les hauteurs de Gueberschwihr

    Le village de Gueberschwihr, un peu plus de 800 habitants, fait partie de « l’âme du vignoble », territoire situé entre Rouffach et Eguisheim. La cité médiévale a conservé son caractère pittoresque, entourée par les vignes et […]

Le QUIZ de la semaine Ma colocataire est une garce Ma colocataire est une garce

Cette semaine Jds.fr vous invite à voir la pièce Ma colocataire est une garce, mercredi 12 avril à 20h30 à l'Aronde de Riedisheim. 10 lots de 2 entrées à gagner !

Participer
Le QUIZ de la semaine 360°Xtrem Festival 360°Xtrem Festival

Cette semaine Jds.fr vous invite au festival de FMX 360° Xtrem, le samedi 6 mai au Parc Expo de Colmar. 2 lots de 2 invitations à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 296

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS