Agenda>Sorties culturelles>Expositions>Céleste Boursier-Mougenot : Liquide liquide

Céleste Boursier-Mougenot : Liquide liquide

C'est l'un des grands événements culturels de l'été : Céleste Boursier-Mougenot, sommité de l'art contemporain, s'est emparé de la Fondation François Schneider sur un mode "Liquide Liquide".

Liquide Liquide, tel est le titre de cette exposition estivale à la Fondation Schneider, inspiré d'un groupe new-yorkais et évoquant le cours d'eau qui serpente dans le bâtiment, du toit au sous-sol ! On a évidemment affaire ici à une exposition pas comme les autres : un parcours initiatique, une expérience plutôt zen et contemplative plutôt qu'une suite d'œuvres.

Une expo aquatique unique

Céleste Boursier-Mougenot est coutumier de ce type d'installation. Ses terrains de jeux se situent dans les grandes institutions artistiques internationales : citons le Palais de Tokyo à Paris, les Biennales de Lyon et de Venise ou encore les plus grands musées de Chine, du Brésil ou d'Australie... Un cercle maintenant rejoint par Wattwiller et sa Fondation Schneider, le temps de cette exposition qui fera date.
L'artiste, basé dans le Sud de la France, ne fait en effet jamais deux fois la même exposition : il développe ses projets in situ, s'inspirant du lieu et de ses potentialités. Le thème aquatique de la Fondation Schneider et son espace réparti à flanc de colline lui ont inspiré un parcours fluide, disposé donc le long d'un cours d'eau intérieur.

Parcours initiatique

On entre dans la Fondation par ses sous-sols, dans une obscurité pré-natale et introspective dans laquelle on peut se laisser bercer, posé dans un paysage accidenté. Suivant le cours d'eau à contre-courant, on remonte à la lumière pour découvrir l'un des matériaux préférés de l'artiste : le piano à queue... On ne vous en dit pas plus !
Comme on continue à remonter dans la Fondation, l'ambiance se fait assez proche... d'un établissement de bain ! Le visiteur est invité à sortir dans le jardin, couvert de morceaux de verre qui crissent sous les pas, dont les reflets évoluent avec la luminosité et la météo. Ce revêtement insolite apparaît bizarrement accueillant par rapport au côté tranchant de ses composants.
L'espace principal est occupé par une nouvelle version du Clinamen, qui est certainement l'œuvre la plus connue de Céleste Boursier-Mougenot. Il s'agit d'un grand bassin rond sur lequel évoluent doucement des plats de porcelaine qui s'entrechoquent, créant ainsi une ambiance sonore à la fois aléatoire et apaisante.
Il est alors temps de monter sur la terrasse pour découvrir la source du cours d'eau et prendre un verre avec vue sur la plaine. Ici, les visiteurs n'hésitent pas à se déchausser pour faire quelques pas dans le bassin, une manière de faire corps avec cette exposition étonnante, cohérente, presque minimaliste mais dont chaque élément comporte quelque chose de magnétique, paradoxal et fascinant.

Ateliers et Nuit des étoiles

Plusieurs événements ponctuent l'exposition. Les dimanches 7 juillet, 4 août et 1er septembre, toujours à 14h, des visites guidées et ateliers inspirés de l'exposition sont proposés à toute la famille. Samedi 3 août à 20h, c'est la Nuit Céleste pour la nuit des étoiles, avec observation du ciel, concert electro du duo Encore, "restauration spatiale" et "cocktails cosmiques", en partenariat avec le festival Météo.

Infos pratiques

Horaires :

Du Samedi 8 Juin 2019 au Dimanche 22 Septembre 2019 de 11h à 18h

Tarifs :

Tarif normal : 5 € - Tarifs réduits : 3 € (Carte Cezam, carte d’adhérent la Maison des Artistes, demandeurs d’emploi, enfants de 12 à 18 ans, enseignants, étudiants, groupe à partir de 10 personnes, public handicapé et seniors (+65ans) - Gratuit : Carte ICOM, enfants de moins de 12 ans, Museums-PASS-Musées et PASS WATT (pour les habitants de Wattwiller)

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !