Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Agenda>Expositions>Max Ernst : une rétrospective passionnante

Max Ernst : une rétrospective passionnante

      
L’ange du foyer (Le triomphe du surréalisme), 1937 © 2013 ProLitteris Zurich L’ange du foyer (Le triomphe du surréalisme), 1937

La Fondation Beyeler consacre une grande rétrospective à Max Ernst, pionnier du surréalisme, jusqu’au 8 septembre. Plus de 160 œuvres s’offrent au regard des visiteurs, saisis par l’imagination sans limite du peintre.

L’imagination de l’artiste allemand Max Ernst, interné deux fois pendant la Seconde Guerre mondiale, exilé aux Etats-Unis, puis naturalisé français en 1958, est féconde. Tellement féconde que l’on pourrait rester des dizaines de minutes devant certains tableaux, essayant d’en décrypter tous les codes. Pionnier du surréalisme, passionné par les rêves et la mythologie, il invente une autre réalité : des jardins gobe-avions, des forêts désenchantées, des créatures inquiétantes...

Faire fi des conventions

Des oeuvres parfois délicieusement provocatrices, comme dans La Vierge corrigeant l’enfant Jésus devant trois témoins, où André Breton, Paul Eluard et Max Ernst regardent à travers la fenêtre la Vierge donner des claques énergiques au petit Jésus, qui en a le postérieur tout rougi et qui en a perdu son auréole, qui vient entourer le nom du peintre. Quel saint homme!

Un peintre bien loin des convenances encore quand il raconte dans une sorte de rébus son ménage à trois, formé avec Gala et Eluard, dans Au premier mot limpide : oui, les baies rouges, la menthe religieuse, et les doigts en X, sont autant de symboles érotiques. Mais jusqu’ici, c’est plutôt facile. Certains dessins techniques, dessins automatiques ou le roman-collage La femme 100 tête, laisseront plus perplexes.

Des toiles hantées par des créatures fantastiques

Cependant, une constante revient dans l’œuvre d’Ernst : les créatures hybrides. Les animaux ont des comportements humains, voire même une main qui pousse au bout de leurs pattes. Les humains ressemblent à des monstres ou à des choses, telle cette femme-bouteille fait de la même matière qu’une théière en gros plan dans Marina.

Plus tard, nous verrons Loplop, un oiseau imaginaire, alter ego de l’artiste. Max Ernst se sentait mystérieusement lié aux oiseaux, depuis son enfance : il perdit un cacatoès rose le jour de la naissance de sa sœur. Il écrit de lui-même : « Dans son imagination, il associa les deux événements et rendit le bébé responsable du trépas de l’oiseau. Suivit une série de crises psychologiques et de dépressions. Un mélange dangereux d’oiseaux et de créatures humaines prit possession de son âme et trouva plus tard son expression dans ses dessins et peintures. »

Ainsi, dans sa grande série sur les forêts, on retrouve des oiseaux en cage ou piégés par la masse touffue des arbres noirs, racontant les angoisses du peintre. Ne manquez pas le magistral Un peu de calme, oppressant au possible, peint en 1939, à la veille de la Seconde guerre mondiale.

Des techniques novatrices

Mais visiter cette exposition, ce n’est pas seulement pénétrer dans l’esprit « impénétrable » de Max Ernst, mais aussi découvrir ses techniques novatrices : ses frottages, ses grattages, ses collages, ses décalcomanies…

Dans les années 20, il se sert d’une ficelle qu’il plonge dans la peinture avant de la laisser tomber plus ou moins au hasard sur la toile, point de départ à son oeuvre.

Dans les années 40, il utilise l’oscillation : il perce un récipient d’où dégouline de la peinture qu’il promène sur la toile au bout d’une ficelle, annonçant le dripping, comme dans Planète affolée.

A la fin de sa vie, il expérimente encore et toujours, avec un intérêt pour le cosmos, où il représente des astres sous formes de disque perforé et coloré, tendant vers l’abstraction.

Autant dire que cette exposition, couvrant 40 ans d’activité d’un des peintres les plus inventifs de son temps, est tout à fait passionnante.

Infos pratiques

A voir également

  • Orchestre philharmonique de Strasbourg : La Damnation de Faust
    Orchestre philharmonique de Strasbourg : La Damnation de Faust

    Du Jeudi 25/04/2019 au Vendredi 26/04/2019

    Palais de la Musique et des Congrès (PMC)  -  Strasbourg

    L'Orchestre philharmonique de Strasbourg et le Chœur Gulbenkian interprètent pour ce concert l'œuvre suivante : Berlioz, La Damnation de Faust op. 24 Parmi l’abondante production musicale inspirée du personnage popularisé par Goethe (Spohr, Liszt, Boito, Gounod, Schumann, etc.), la partition de Berlioz est sans doute la plus fascinante. Populaire – ce n’est pas pour rien que sa Marche hongroise […]

  • L\'écriture au coeur des civilisations
    L'écriture au coeur des civilisations

    Samedi 27/04/2019

    Metz

    L’ÉCRITURE AU COEUR DES CIVILISATIONSpar Marie-Agnès Domin Conférencière de l’U.R.C.I. L’aventure de l’écriture est une histoire fascinante d’une grande richesse. Depuis les premières gravures ou peintures apparues voici 35 000 ans et considérées comme une proto-écriture, toutes les écritures ont reflété les civilisations dans […]

  • Esotérisme et cinéma
    Esotérisme et cinéma

    Samedi 27/04/2019

    Mulhouse

    Esotérisme et CinémaConférence de Laurent Aknin, historien.Même si il est un art de masse, le cinéma peut traiter des sujets « ésotériques » ou symboliques. L’histoire du cinéma est jalonnée d’œuvres à ce titre exemplaires. Mais la question de l’ésotérisme au cinéma n’est pas réductible aux films […]

  • Le jeune Picasso - Périodes bleue et rose
    Le jeune Picasso - Périodes bleue et rose

    Du Dimanche 3/02/2019 au Dimanche 26/05/2019

    Fondation Beyeler - Riehen  -  Riehen

    La Fondation Beyeler fait l’événement en ce début d’année avec une exposition consacrée au jeune Picasso. Elle réunit environ 80 chefs d’œuvre réalisés pendant ses périodes dites bleue et rose, avant le cubisme. Il se pourrait bien que la Fondation Beyeler explose tous ses records de fréquentation cette année, avec son exposition consacrée […]

  • NAMIBIA. L’art d’une jeune géNérATION
    NAMIBIA. L’art d’une jeune géNérATION

    Du Vendredi 28/09/2018 au Dimanche 26/05/2019

    Musée Würth - Erstein  -  Erstein

    NAMIBIA. L’art d’une jeune géNérATION propose de découvrir les œuvres d’une quarantaine d’artistes contemporains qui vivent et travaillent en Namibie. Cette exposition à Erstein, rassemblant 150 œuvres, dresse le portrait d’une scène artistique féconde et créative, celle d’une jeune nation profondément marquée par son indépendance […]

  • Le jeune Picasso - Périodes bleue et rose
    Le jeune Picasso - Périodes bleue et rose

    Expositions

    Du Dimanche 3/02/2019 au Dimanche 26/05/2019

    Fondation Beyeler - Riehen

    La Fondation Beyeler fait l’événement en ce début d’année avec une exposition consacrée au jeune Picasso. Elle réunit environ 80 chefs d’œuvre réalisés pendant ses périodes dites bleue et rose, avant le cubisme. Il se pourrait bien que la Fondation Beyeler explose tous ses records de fréquentation cette […]

  • Rudolf Stingel
    Rudolf Stingel

    Expositions

    Du Dimanche 26/05/2019 au Dimanche 6/10/2019

    Fondation Beyeler - Riehen

    La Fondation Beyeler à Riehen accueille la première exposition muséale en Europe à présenter les principales séries d'œuvres de l'ensemble de la carrière de Rudolf Stingel. Elle est conçue en collaboration étroite avec l’artiste. Rudolf Stingel est un peintre contemporain néen 1956 à Merano en Italie. Il vit […]

  • Resonating Spaces
    Resonating Spaces

    Expositions

    Du Dimanche 6/10/2019 au Dimanche 26/01/2020

    Fondation Beyeler - Riehen

    Resonating Spaces, c'est le nom de l'exposition d'automne à la Fondation Beyeler en 2019. Elle réunit des œuvres exemplaires d’artistes contemporains de renom, qui donnent une grande variété de formes à des qualités spécifiques de spatialité – acoustique, sculptée ou dessinée. Leur point commun est de […]

Galerie photos

  • L’ange du foyer (Le triomphe du surréalisme), 1937 © 2013 ProLitteris  Zurich
  • Femme vieillard et fleur, 1924 © 2013 ProLitteris  Zurich

Commentaires

Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 319

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.