Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Spectacles>Opéra>Francesca da Rimini

Francesca da Rimini

        

De Riccardo Zandonai, livret de Tito Ricordi. Nouvelle production de l'Opéra national du Rhin, direction musicale Giuliano Carella, mise en scène Nicola Raab, avec les Chœurs de l'OnR et l'Orchestre philharmonique de Strasbourg.

Francesca da Rimini, qui préférait son beau-frère à son mari, est devenue une héroïne tragique grâce à Dante. Un opéra de Riccardo Zandonai, joué pour la première fois par l'OnR.

Francesca, une héroïne tragique © Klara Beck Francesca, une héroïne tragique

Au même titre que Roméo et Juliette, que Tristan et Yseut, que Guenièvre et Lancelot, Francesca et Paolo font partie de ses couples maudits, au destin tragique.

Francesca, fille d’une grande beauté de la maison des Polenta, une riche famille de Ravenne, est mariée sans qu’on lui demande son avis à Gianciotto Malatesta, surnommée Giancotto le boiteux, qui appartient à une puissante famille de Rimini.

Un accord politique qui ne résiste pas à l’amour qu’éprouve l’un pour l’autre Francesca et Paolo, qui n’est autre que le frère de Giancotto. Le mari découvre l’adultère et tue les deux amants.

Une histoire vraie qui a inspiré Dante

Cette histoire vraie, qui s’est déroulée en Italie au XIIIe siècle, a inspiré une flopée d’artistes qui ont tous participé à l’élaboration du mythe : Dante, Boccace, Rachmaninov, Tchaïkovski, Ingres, Delacroix…

Et il a inspiré les deux artistes italiens qui nous intéressent ici : l’écrivain Gabriele d’Annunzio et le compositeur Riccardo Zandonai, qui connaissaient parfaitement leurs classiques !

Gabriele d’Annunzio, dandy à la plume sulfureuse, a écrit « ce poème de sang et de luxure » comme il l'a défini lui-même en 1901, en se référant à La Divine Comédie de Dante. Dans sa descente aux enfers, le poète rencontre en effet le couple, condamné pour avoir laissé sa passion l’emporter sur la raison.

Pour le compositeur Riccardo Zandonai, cet opéra qu’il finit de composer en 1913 fait écho à celle de Tristan et Isolde de Wagner, un de ses maîtres à penser dont il se fait ici l’héritier.

"Un chef d'œuvre du XXe siècle"

Hélas pour lui, son opéra ne connaîtra pas tout à fait la même renommée, faisant partie de ces chefs d’œuvres méconnus que l’on redécouvre 100 après.

Pour Eva Kleinitz, directrice de l’Opéra national du Rhin, cet opéra valait bien une nouvelle production : « Pour moi, c’est un chef d’œuvre, un des plus beaux ouvrages du XXe siècle, qui se situe entre Puccini, Wagner, Dubussy, Strauss », s’enthousiasmait-elle lors de la présentation de la saison.

Le chef d’orchestre italien Giuliano Carella, qui dirigera l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, est sur la même longueur d’ondes : « C’est un opéra réellement étonnant, d’une beauté incroyable. Après l’avoir écouté, on se demande comment c’est possible de ne pas l’avoir connu avant », témoigne-t-il.

Il sera à la baguette d’une orchestration riche et variée, qui mêle exaltation lyrique, harmonies audacieuses, accents véristes… Quitte parfois à dérouter, comme avec ces sonorités médiévales avec des instruments tels que le luth et la viola pomposa.

La mise en scène a été confiée à Nicola Raab, jeune metteuse en scène allemande qui aime se frotter aux raretés.

Infos pratiques

 Galerie photos

  • Francesca, une héroïne tragique © Klara Beck
  •  DR

  Commentaires

A voir également

Le QUIZ de la semaine Musée Electropolis Musée Electropolis

Participez à notre quiz et gagnez vos entrées pour le musée Edf Electropolis à Mulhouse. 10 lots de 2 entrées à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 303

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS