Envoyer par mail

Saudade

Des "emplois 3D : dégueulasses, dangereux et dévalorisés", ainsi Katsuya Tomita qualifie-il les postes précaires qu’occupent les ouvriers de Saudade. Le cinéaste en sait quelque chose : chauffeur routier pendant ses deux premiers films, il était ouvrier du bâtiment pendant celui-ci, en partie tourné sur son lieu de […]

Séparez les adresses par des points-virgules.

* : champs obligatoires

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !