Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Magazine>Actu Magazine>Esteban Immer : un sacré numéro

Esteban Immer : un sacré numéro

        

À 18 ans, Esteban immer se rapproche un peu plus de son rêve : devenir un artiste de cirque. dès cet été, Il intègre la prestigieuse école de cirque de Montréal.

Esteban, vice-champion de France et d’Europe de monocycle, 
s’est aussi spécialisé dans le mât chinois © Laurent Feuvrier Esteban, vice-champion de France et d’Europe de monocycle, s’est aussi spécialisé dans le mât chinois

Tout juste majeur, Esteban Immer va s’envoler prochainement pour le Canada et la prestigieuse école nationale de cirque de Montréal, réputée dans le monde entier.

C’est un rêve de toujours qui se concrétise pour le jeune Pfastattois qui a toujours voulu devenir un artiste de cirque : « À trois ans, je voulais être clown. À l’école, je dessinais des camions de cirque, des chapiteaux, et je faisais des plans de scène pour les construire plus tard. »

Quand le cirque Arlette Gruss débarquait à Mulhouse, Esteban était aux premières loges : « Il montait sur un bloc de béton, il photographiait et notait tout : l’arrivée des camions, les étapes du montage », se souvient son père Didier.

Un mordu de la première heure, capable aujourd’hui de faire 65 km en monocycle, pour rallier son école de cirque à Bavilliers près de Belfort. Juste un défi de plus à relever pour celui qui est vice-champion de France et d’Europe de monocycle.

Une passion dévorante

À trois ans à peine, Esteban fréquente l’école Zavatta à Mulhouse puis l’école Arsène à Brunstatt. À son entrée au collège, ses parents font tout pour qu’il puisse assouvir sa passion. Il est le seul garçon à faire de la GRS en section UNSS, ce qui lui permet de finir à 16h et de courir à toutes ses activités : cours d’accordéon, de danse classique, de modern jazz… dans le but d’ajouter une corde de plus à son arc : « Ça me plaisait parce que c’étaient des disciplines utiles pour le cirque. Au début, j’ai fait pas mal de numéro avec mon accordéon. La danse classique, ça m’a beaucoup aidé sur le monocycle pour trouver la bonne position", énumère Esteban Immer.

On le taxe de « danseuse ». Esteban n’en a cure : « Je m’en fichais, je faisais ce qui me plaisait. Le matin, en attendant que ça sonne, je m’entraînais sur mon monocycle. Et je passais toutes mes récrés avec mes balles de jonglage. »


Le mercredi et samedi, il s’entraîne à l’Odysée du cirque à Bavilliers : « J’y ai appris le mât chinois la première année et c’est devenu ma spécialité. En monocycle, les profs étaient dans une démarche artistique et m’ont montré qu’on peut faire plein de figures avec et pas seulement rouler. »

Esteban assouvit sa soif d’apprendre sur la piste et en dehors : il apprend à monter un chapiteau, à gérer le son et la lumière, à brancher l’électricité... Il se bricole même une remorque-scène à la maison pour présenter ses numéros.

À la fin du collège, Esteban prend des cours par correspondance au CNED pour se dédier totalement au cirque. Au grand désarroi de ses professeurs : « On m’a dit que j’étais en train de briser un avenir, que c’était un scientifique, pas un artiste, explique son père. Le monde artistique est très mal perçu en France et encore plus le cirque. Les gens ont du mal à concevoir qu’on puisse en vivre ».

Du nouveau cirque

En décrochant son précieux ticket pour l’école de cirque de Montréal (ils sont 25 élus sur 250 candidats), Esteban pourrait bien prouver le contraire puisque 95% des diplômés ont un travail à la sortie : « Je fais d’abord une année de mise à niveau et l’an prochain je pourrais tenter le concours pour entrer dans l’école pour trois ans. Au niveau des infrastructures, il y a tout ce qu’il faut pour s’entraîner. Il y a 80 professeurs : des chorégraphes, des metteurs en scène, des profs d’acrobatie… » se réjouit-il.

Le Canada est aussi la patrie d’une de ses compagnies préférées, Les 7 doigts de la main, du nouveau cirque comme il aime : « Au nouveau cirque, on peut raconter une histoire, faire de la mise en scène, ça se rapproche plus du théâtre, de la danse, de la musique. On peut faire rire les gens, les embarquer dans notre univers, pas juste les impressionner avec notre technique. Mon rêve, ce serait de pouvoir créer mes propres numéros, pas juste faire ce qu’on me demande. »

A voir également

  • Cour des Maréchaux
    Cour des Maréchaux

    Mulhouse

    La cour des Maréchaux vous invite à fêter la magie de Noël… Dans un décor féérique, venez découvrir notre majestueux sapin de Noël aux pouvoirs magiques… en passant sous son arche n’oubliez pas d’y faire un vœu ! Et pour immortaliser cet instant magique, prenez le temps de faire une jolie photo ! La Cour des Maréchaux, ma destination […]

  • Swarovski
    Swarovski

    Mulhouse

    Le spécialiste du Cristal a désormais sa boutique à Mulhouse : les plus beaux bijoux Swarovski vous attendent rue du Sauvage ! Marque connue et reconnue internationalement, Swarovski fait rêver des générations entières de femmes depuis sa création en 1895, en Autriche. Utilisant son cristal pour réaliser des collections originales et ultra tendances de bijoux, la marque Swarovski […]

  • Découvrir Strasbourg sur un bateau électrique à Noël
    Découvrir Strasbourg sur un bateau électrique à Noël

    Strasbourg

    Vous cherchez un moment d’évasion original et une nouvelle façon de redécouvrir Strasbourg durant le Marché de Noël ? Avec Captain Bretzel, naviguez au coeur de la capitale alsacienne dans des embarcations électriques au milieu des illuminations. Cet été, la location des bateaux électriques chez Captain Bretzel à Strasbourg a cartonné, avec pas moins de 15 000 […]

  • Europa-Park : un téléphérique au-dessus du Rhin, destination le Silver Star
    Europa-Park : un téléphérique au-dessus du Rhin, destination le Silver Star

    Europa Park - Rust  -  Rust

    Mais où va s'arrêter Europa-Park ? Après la re-thématisation de son quartier Français et l'immense chantier à 150 millions d'Euros du futur Parc Aquatique "Rulantica", voici qu'un projet de téléphérique transfrontalier voit le jour. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a rencontré de façon très officielle Roland Mack, le big boss […]

  • Nouvel espace Un avenir électrique !
    Nouvel espace Un avenir électrique ! Du Jeudi 15/11/2018 au Lundi 31/12/2018

    Musée Electropolis - Mulhouse  -  Mulhouse

    Le Musée Electropolis présente l'électricité sous tous ses aspects : historique, sociologique, technique, économique ou encore culturel. Découverte majeure à l'origine de la seconde révolution industrielle et des grands bouleversements de nos modes de vie actuels, l'électricité y est décryptée au travers d'objets anciens ou actuels, d'expériences […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine 360 Xtrem Festival 360 Xtrem Festival

Cette semaine le JDS vous invite au 360 Xtrem Festival, qui aura lieu au Parc Expo de Colmar les 26 et 27 avril 2019. 10 lots de 2 entrées à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 314

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS