Récital chant - piano

© Argine Jermann

Avant de vous déplacer, prenez soin de vérifier auprès des organisateurs que la manifestation a bien lieu.

Maxime Jermann et Bruno Rosenthal en concert à Wattwiller. Cycle Winterreise (Voyage d'hiver) de Franz Schubert

Organisé dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Gratuit - Participation au chapeau

Né en 1997, Maxime Jermann se forme à la Maîtrise de Garçons de Colmar. Avec ce chœur exigeant, il explore, sous la direction d’Arlette Steyer, tous les répertoires, de la musique baroque à la création contemporaine. A 14 ans, il participe en tant que choriste et soliste à l’enregistrement de La lyre de l’âme, de Déodat de Séverac, avec Olivier Vernet à l’orgue, pour Ligia Digital. Un an plus tard, il intègre la classe de chant de Véronique Ougier et bénéficie des conseils de Robert Dumé et Torsten Meyer. En 2015 il intègre, au Conservatoire Régional de Paris, le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs et se perfectionne auprès d’Yves Sotin et Guillaume François.

Avec le Jeune Chœur de Paris, il se produit aux Tenso Days (Belgique), au Théâtre des Champs Elysées, à la Philharmonie de Paris, au théâtre de l’Athénée, à la Maison de la Poésie, au Musée de la vie romantique, à l’Opéra-Comique ou encore à la Seine Musicale, avec l’Orchestre de Chambre de Paris, Insula Orchestra, Accentus, l’Orchestre Colonne, l’ARCAL…, sous la direction de Henri Chalet, Marc Korovitch, Nathalie Stutzmann, Laurence Equilbey, Richard Wilberforce, Andrew Cyr, Benjamin Levy, Douglas Boyd, Stefan Parkman, Eamonn Dougan, Joël Suhubiette, Maurizio Dini Ciacci et Pierre-Michel Durand, entre autres.

Soliste, il est un des policemen de l’amour dans Orphée aux enfers d’Offenbach, une des furies dans Psyché de Lully, l’avocat Bidard dans La chauve-Souris de Strauss, le bottier Frick dans La vie parisienne d’Offenbach, et le devin Tirésias dans La machine infernale (opéra mixte créé en 2019). A venir, création d’une opérette d’Ambroise Divaret, L’enlèvement consentant.

C’est par l’enseignement d’Ayala Cousteau que la passion de la musique s’est transmise à Bruno Rosenthal dès ses plus jeunes années. De la pratique pianistique à l’étude poussée de la théorie musicale, en passant par de multiples expériences chorales et orchestrales, le partage gouverne son rapport à l’art, et notamment le partage de la scène, cultivé par la musique de chambre, l’accompagnement, instrumental et vocal, ou encore l’improvisation en groupe. Autant de disciplines qu’il poursuit durant ses études à Toulouse, tout en approfondissant le répertoire soliste.

Infos pratiques

Renseignements :

06 78 88 60 34
argine.jermann@gmail.com
Facebook
Sur réservation

Horaires :

Dimanche 25 Octobre 2020 de 14h30 à 16h et Dimanche 25 Octobre 2020 de 20h à 21h30

Tarifs :

Gratuit, plateau

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !