Agenda>Musique & Concerts>Musique d'harmonie>L'Orphéon et ses Solistes

L'Orphéon et ses Solistes

Grand concert organisé par le Lions-Club Mulhouse-Illberg au profit des plus démunis soutenus par les Conférences de Saint-Vincent-de-Paul.

L’Orphéon Municipal de Mulhouse qui vient d’obtenir un « Bretzel d’Or », propose un programme inédit très original et varié qui conjugue des extraits d’oeuvres de compositeurs classiques avec des mélodies de compositeurs régionaux.

Sandra Roux reprendra la chanson « s’Heimweh » de notre poète alsacien Victor Schmidt (1881-1966), harmonisée par Gérard Van Maêle et orchestré par Maurice Kuntz pour pouvoir accompagner la soprano de l’Orphéon. Cette pièce qui fait partie de notre patrimoine alsacien sera précédée par une polka du « Roi alsacien  de la Valse », Emile Waldteufel  et suivie par l’extrait « Dimanche soir » des « Scènes Alsaciennes » de Jules Massenet. Ce dernier (qui avait un grand père alsacien) s’est inspiré d’un des Contes du lundi d’Alphonse Daudet : « Dimanche soir » est l’évocation d’une fête populaire « comme au bon vieux temps » mêlant joyeusement mélodies folkloriques et fanfares militaires (clairon sonnant la retraite française de 1870).

Pour ce concert d’ouverture de saison, le directeur artistique Maurice Kuntz tient particulièrement à mettre en valeur différents pupitres de la formation, démontrant ainsi la riche palette sonore de l’orchestre. 

L’« Adagio con Sentimento » permettra à Maité Hetzlen de nous traduire sur son saxophone alto, le romantisme de Paganini contenu dans son premier concerto de violon, tandis que Sabine Bader et Patricia Pfertzel sauront parfaitement imiter le chant de deux pinsons avec « Die beiden kleinen Fincken », polka pour deux piccolos de Henry Kling. 

Le cor anglais tenu par Stéphane Rigault nous chantera le nostalgique Largo de la Symphonie du Nouveau Monde d’Antonin Dvorak, tandis que les deux bassons nous ferons entendre un extrait d’une mélodie classique caractéristique pour cet instrument.

Un quatuor de clarinettes complétera cette palette de sons propres aux bois, avec « Latin Woods », une pièce très rythmée évoquant l’Amérique latine de Mario Bürki, compositeur suisse de musique d’harmonie. 

Le pupitre des trombones nous servira un dynamique « Trombones Shoow » avant de laisser la place, contraste oblige, à la Soprano Sandra Roux. Afin de réserver un moment à la méditation, la soliste, membre titulaire de l’Orphéon, nous offrira un air de Puccini, l’Ave Maria de Caccini et un air célèbre de Franz Lehár.

La spécialité de l’Orphéon étant l’interprétation de musique classique transcrite du répertoire d’orchestre, l’harmonie poursuit cette tradition tout au long de la nouvelle saison. Mais aucun compositeur n’est exclu, y compris les contemporains (Mario Bürki), du moment que leurs œuvres plaisent à notre public. Dans ce programme du concert Lions Club Mulhouse-Illberg, ce sont les musiciens français, comme François-Adrien Boieldieu, qui seront en bonne place. 

Jacques Offenbach le grand musicien des bouffes parisiennes est né à Cologne en 1819. Il aurait été dommage de ne pas évoquer le bicentenaire du compositeur qui à si bien su traduire le rire en musique. Sa grande ouverture de la « Belle Hélène » nous offre de belles interventions du hautbois, des flûtes et du baryton.

Infos pratiques

Renseignements :

Horaires :

Samedi 5 Octobre 2019 à 20h

Tarifs :

Entrée 10 € - billetterie Musique d'Orelli place de la République Mulhouse,
ou sur place à partir de 19 h 15.
Renseignements : 06 15 93 32 11

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !