Conférence - « Mes guerres, confidences d’une grand reporter » de Marine Jacquemin

  • Le 22/06/2024

    Salle Jeanne d'Arc, 2 quai du Lénigo | Le Croisic

Conférence de Marine Jacquemin pour son ouvrage «Mes guerres, confidences d’une grande reporter» (éditions de l’Observatoire).

Voilà une femme que l’on a regardée derrière nos écrans de télévision en nous disant : elle a du cran. Son visage, sa voix si familière, ses reportages en zone de guerre (Afghanistan, Golfe, Tchétchénie, Rwanda…), son style bien à elle ont marqué nos esprits. Aujourd’hui, elle lève le voile pour nous faire découvrir les coulisses d’un monde aussi passionnant qu’impitoyable dans lequel elle a su se frayer un chemin. L’amour du métier de grande reporter chevillé au corps, elle a dû endurer la misogynie et les stéréotypes dont on l’affublait, mais elle a tenu bon au nom d’un idéal : porter la parole des femmes et des hommes victimes de l’horreur de la guerre. Ce récit n’élude pas non plus ses guerres intimes : endométriose, cancer, harcèlement. Celle qui n’a jamais pu être mère a aussi soulevé des montagnes pour construire, il y a vingt ans, un hôpital pour enfants à Kaboul, dans un Afghanistan occupé par les talibans. Il est toujours debout. C’est ce parcours d’aventurière moderne que retrace pour nous Marine Jacquemin. Ce livre est à la fois un témoignage humain bouleversant et l’introspection d’une femme dans un monde d’hommes, décidée à s’accomplir en tant que journaliste, amie, amoureuse…

Biographie
Marine Jacquemin est grand reporter, réalisatrice et productrice. Elle a couvert les conflits internationaux pendant presque quarante ans.
Après des études de droit et un passage à Columbia University, elle prend une année sabbatique afin de parcourir le monde, des États-Unis à l’Asie, en passant par l’Afrique. Elle débute le journalisme dans la presse écrite puis à la radio avant d’entrer à TF1 en 1981. C’est le hasard de sa vie privée qui l’entraîne sur les zones de guerre, comme en mars 1985 au Liban. Elle tournera ensuite les grandes pages de l’Histoire : la chute du Mur de Berlin en 1989 puis le démembrement de l’ex-URSS. S’enchaîneront l’Irak, le Rwanda, Gaza, la Tchétchénie, l’Afghanistan… Plus de 70 pays parcourus et des milliers de reportages sur la marche du monde.
Après sa démission de TF1 en 2006, elle crée Ethic prod, une société destinée à développer des documentaires « passions » : du silence sous-marin aux sommets du monde, du parfum à la folie Dubaï, une quête sans fin. Elle a aussi travaillé jusqu’à récemment avec des productions anglo-saxonnes en tant que « producer front-line ». Elle vient de publier son récit autobiographique, Mes Guerres.
Marine ne s’est pas contentée de rester l’éternelle spectatrice des malheurs du monde, elle a aussi su s’impliquer dans un grand projet humanitaire dès que l’occasion s’est présentée. En 2001, elle crée ainsi Enfants Afghans avec Muriel Robin et elle choisit pour partenaire La Chaîne de l’espoir, spécialisée dans les opérations du cœur. Son idée : construire une arme de paix dans un monde en ruines, l’Afghanistan. Soutenue par Madame Chirac et Martin Bouygues pour la construction, elle est déterminée à faire de ce projet fou une réalité. C’est ainsi qu’est inauguré en 2006 l’Hôpital pour la Mère et l’Enfant de Kaboul, (the French Medical Institute for Children) géré par la Fondation Aga Khan. Malgré l’arrivée des talibans en 2021, l’hôpital est plus fréquenté que jamais et demeure un phare d’expertise médicale dans toute la région. Une première dans le monde de l’humanitaire et un succès pour la France.

En partenariat avec la librairie des Cerfs-Volants.
Entrée libre.

Renseignements

Où :
Salle Jeanne d'Arc, 2 quai du Lénigo 44490 Le Croisic

Dates et horaires :

  • Samedi 22 Juin 2024 à 18h30

Tarifs :

NC

Dans la même rubrique

Besoin d'idées sorties dans votre ville ?


Publicité

Abonnez-vous à la newsletter du JDS Nantes

Retrouvez chaque semaine nos bons plans sorties à Nantes

Publicité