Algotaylorism

Soyez productifs ou ne soyez pas ! Soyez productifs ou ne soyez pas ! © Mike Obri

Avant de vous déplacer, prenez soin de vérifier auprès des organisateurs que la manifestation a bien lieu.

« Dans le passé, l'homme était premier ; dans le futur, le système devra primer » écrivait Taylor en 1911. L'organisation du travail s'est depuis muée en organisation algorithmique. L'homme doit plier devant la machine. Bienvenue dans l'expo Algotaylorism.

On a aimé la visite de la nouvelle exposition de la Kunsthalle, intitulée Algotaylorism, visible jusqu'au 26 avril 2020. Au programme : la mesure de la performance, l'optimisation des travailleurs et l'application des théories de ce bon vieux Taylor à l'internet et aux nouveaux métiers numériques. Comme souvent avec le sujet, on flirte rapidement avec, au mieux, l'absurde ; au pire, le monstrueux. La déprime façon ville basse de Metropolis n'est jamais bien loin. Heureusement, pour soulager nos névroses de salariés stressés, la Kunsthalle a fait installer une pièce de repos, où l'on pourra faire la conversation à des "coussins intelligents", dotés de voix synthétiques.

Produire et pleurer

« L'idée globale de l'expo m'est venue alors que j'étais dans une période de chômage », s'amuse Aude Launay, la jeune curatrice invitée. « Comment définit-on le travail aujourd'hui ? Qu'est-ce que le travail à l'ère numérique mondialisée ? », interroge-t-elle. Des réponses sont amorcées avec les travaux des artistes exposés. Shouldn't you be working ? est intimé sur le mur du fond.

Elisa Giardina-Papa compile les tâches les plus absurdes qu'on ait pu lui demander en échange d'un salaire. Comme colorier les orifices d'animaux qu'on lui envoie en photo par mail. Au cœur de l'open space de la Kunsthalle, des postes de travail bien alignés, qui font écho au labeur de ces employés qui réalisaient des calculs à longueur de journée, avant que les calculateurs informatiques ne prennent pour de bon leur place dans les années 50.

« De l'art livré chez vous comme de la bouffe »

Plus grinçant encore, Jonas Lund propose à sa communauté online de diriger sa vie et son art. En lui achetant des tokens - façon tips de club de strip - vous influez sur ses choix. L'œuvre (une machine à voter cassée) qu'il expose à la Kunsthalle porte ainsi le nom choisi par ses suiveurs. « Je ne l'aime pas ce nom, mais c'est comme ça », soupire-t-il. Celui qui paye décide, un point c'est tout. Lui faire un bon article dans la presse permet d'ailleurs d'obtenir de lui une belle quantité de tokens : alors, aboulez les piécettes, Monsieur Lund.

Un peu plus loin, on nous parle de la « main invisible du marché » et des cryptomonnaies. On n'oubliera point l'excellent concept Deliveroo d'art, conçu par Sebastian Schmieg. Après vous être inscrit en ligne sur gallerydelivery.fr, un livreur à vélo vient installer une petite expo d'art chez vous, durant 30 minutes. Parfait pour épater vos amis, et aussi faire réfléchir sur le statut du livreur payé à la course. Algotaylorism donne à voir l'aliénation organisée.    Mike Obri

 

Heures d’ouverture:
Du mercredi au vendredi de 12h à 18h
Du samedi au mardi de 14h à 18h
Fermé les 10, 11, 12, 13 avril

L’exposition se poursuivra avec "Algotaylorism: Rage Against the Machine" à l’Espace multimédia Gantner à Belfort du 19 avril au 11 juillet 2020, vernissage le samedi 18 avril.

Avec et de : Emanuele Braga & Maddalena Fragnito (MACAO) (IT), Simon Denny (NZ), Elisa Giardina-Papa (IT), Sam Lavigne (US), Silvio Lorusso (IT), Jonas Lund (SE), Michael Mandiberg (US), Eva & Franco Mattes (IT),Lauren McCarthy (US), Julien Prévieux (FR), RYBN.ORG (FR), Sebastian Schmieg (DE), Telekommunisten (CA/DE)
Curatrice : Aude Launay

L'exposition est réalisée avec la participation du DICRéAM.

Infos pratiques

Horaires :

Du Jeudi 13 Février 2020 au Dimanche 26 Avril 2020 de 12h à 18h

Tarifs :

Gratuit

Galerie photos

  • Soyez productifs ou ne soyez pas ! © Mike Obri
  •  © © Paper! Tiger! (Aurélien Farina), 2019

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !