Publicité
Mulhouse>Agenda>Spectacles>Expositions>Boaz - Romain Kronenberg

Boaz - Romain Kronenberg

Romain Kronenberg

© "Boaz", Poupées de Malachie, 2019-22 © Romain Kronenberg

Boaz est une exposition de l’artiste Romain Kronenberg et de ses personnages.

Boaz est avant tout l’histoire d’une histoire. Une histoire trouvée au hasard des boutiques de souvenirs de la petite île de Procida, au large de Naples, d’une parole oubliée sur un vieux magnétophone et opportunément trouvée. Sur une cassette abandonnée, la voix calme mais importante d’un enfant qui retrace la vie d’un jeune orphelin, aimé de tous, et dont la simple présence suscite l’apparition de signes ou de scènes de dévotion. Cette histoire est celle de Boaz et de sa famille d’adoption, son frère Malachie, leur sœur Déborah et Amos, le père des trois enfants.
Ce projet complexe que développe Romain Kronenberg est centré sur la question du sacré que l’histoire de Boaz lui permet d’explorer, notamment à travers un quatuor de personnages. Ces personnages incarnent des figures - la légende, le mystique, les sacrifiés - dont le dévoilement débute dans le roman et se poursuit dans l’exposition à travers un ensemble d’œuvres plastiques et sonores, de documents.
L’exposition amplifie le livre ; les formes côtoient et développent le récit pour mieux explorer la construction d’un mythe au dénouement inéluctable.
La fiction permet à Romain Kronenberg d’observer la force d’un mythe et son retentissement sur une communauté en quête de repères et de transcendance.

Boaz, le roman
Court, rythmé et précis, le livre de Romain Kronenberg se lit en préambule de l’exposition mais aussi comme un récit autonome.
Dès janvier 2002, 300 exemplaires du livre sont à emprunter auprès de La Kunsthalle, de la Bibliothèque centrale de Mulhouse, des bibliothèques de la Haute école des arts du Rhin (sites de Mulhouse et Strasbourg) et d’autres lieux partenaires et permettent de se plonger dans l’univers abyssal de Boaz avant de découvrir l’exposition.

Biographie
Romain Kronenberg, né à Paris en 1975, est un auteur, photographe, vidéaste, plasticien, compositeur, guitariste et créateur de son.
Après des études de théologie à l’Université de Genève, Romain Kronenberg étudie la composition, l’électro-acoustique et le Jazz au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève. En 2001, il entre à l’IRCAM où il travaille comme designer sonore et compositeur jusqu’en 2005.
C’est par la performance Dérive en 2005 à la Fondation Cartier qu’il fait son apparition dans le champ des arts plastiques. En 2007, il intègre le Pavillon du Palais de Tokyo où il signe ses premières vidéos, au style contemplatif, qu’il expose au Palais de Tokyo et au Transpalette de Bourges. En 2009, il est artiste en résidence à la Villa Kujoyama. C’est là que son désir pour le récit surgit. De 2011 à 2017 en Turquie, il imagine une série de projets où la dimension narrative prend toute son ampleur. En 2018, il imagine Tout est vrai, projet qui se déploie à travers tout un réseau d’œuvres, de performances, de projections et de lectures. Boaz, entamé la même année, est son second projet développé sur ce mode. Ces deux projets sont par essence inachevés.

Commissariat : Coline Davenne et Sandrine Wymann
Avec la participation de Meris Angioletti et Emi Yatsuzaki

Vernissage le jeudi 10 février de 18:00 à 20:00 en présence de l'artiste


Le projet Boaz a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation des artistes, avec le soutien de la DRAC Ile-de-France - Ministère de la culture.

Boaz - Romain Kronenberg :
Renseignements - Horaires - Tarifs

Dates et horaires :

Du Vendredi 11 Février 2022 au Samedi 30 Avril 2022

Tarifs :

Gratuit

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !