Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Déco Maison>Extérieur>Les haies : guide à l’usage des retranchés

Les haies : guide à l’usage des retranchés

        
Les haies : guide à l’usage des retranchés DR Les haies : guide à l’usage des retranchés

Les retranchés, ces personnes qui se retranchent derrière leurs haies, ont de multiples « brise-vues » à leur disposition.

Les feuillages persistants les plus connus :

Cyprès : entretien facile, pousse rapide, permet de s'amuser. On peut par exemple réaliser de véritables portes en reliant deux sommets entre eux avec du fil de fer.

Buis : très classe mais cher et croissance très lente. Permet de réaliser des sculptures géométriques ou marrantes, voire parfois de mauvais goût.

Chèvrefeuille persistant : parfum envoûtant. Fleurs toxiques. Cette liane habillera rapidement et joliment un grillage. Avantage : un espace au sol très réduit car on habille un cadre vertical.

Troène : un grand classique. Pousse rapide et régulière. Petites fleurs insignifiantes pour l'humain mais abeilles et bourdons s'en délectent. Ne taillez pas pendant la floraison. Les oiseaux y font parfois leurs nids. Gaffe en coupant !

Thuyas : pas cher à l'achat mais nous déconseillons aujourd'hui cet arbuste en haie. Une maladie les décime et le résultat sera approximatif et finalement onéreux. Evitez !

Lauriers : Beau look un peu beatnik, comprendre un feuillage irrégulier mais très dense. Le laurier peut monter très haut (4m) et très large (2m)

Les panachés : On peut aussi imaginer, une haie composée de troènes dorés, de photinias, de cotonéasters lacteus ou franchetti et d'éléagnus X ebbengeii, soit du gris, du vert, du rouge et du doré et le tout persistant. Explosion de couleurs.

La haie fruitière : La solution gourmande. Nous avons tous en mémoire ces haies de poiriers, de pommiers qui longeaient nos chemins d'écolier et dont les fruits à portée de main disparaissaient comme par magie lorsque nous passions à côté. Il est temps de redonner son quota aux générations futures.

La haie libre : Ce sont des arbustes ou des arbres réservés aux mêmes fonctions mais on ne les taille pas. Plébiscitée en coupe vent, donc avec des sujets de plus de 3m de haut, la haie libre permet de profiter pleinement de la plante, de son port, sa floraison, son feuillage. Pour embellir l'ensemble et rompre la linéarité, il est conseillé de prévoir deux rangées en quinconces et de jouer avec les tailles, les couleurs et les volumes. Il faut tenir compte de la taille adulte de chaque plante : l'espacement en découle. C'est pourquoi il est important de connaître les caractéristiques de chaque plante choisie à l'avance (Charmes, noisetiers, érable, lilas, spirée...). Prévoir une très grande propriété.

La haie face aux autres brise-vues

Les Claustra. Ils gagnent tous à être végétalisés. Les rustiques claustra en panneaux de bois entrecroisés mais également plus récemment en PVC (plus cher mais imputrescible, couleurs garanties contre l'usure du temps).

Les grillages à mailles soudées dans lesquels on enfile des grandes lamelles.

Les grillages classiques ou mieux, à mailles soudées, sur lesquels s'enchevêtrent des grimpants (lierre, jasmin, chèvrefeuille, clématite... voire plus judicieusement, un habile mélange)

Nos bons conseils

  • Taillez les haies après la floraison, après le passage des pollinisateurs, donc lorsque les fleurs sont fanées. Ou en automne pour les plantes sans fleurs.
  • Evitez les bambous et leurs rhizomes envahissants. Riez si le vendeur vous signale qu'avec son astuce imparable vous contiendrez la forêt sans peine. Si vous riez et passez outre notre recommandation, nous souhaitons que votre voisin partage votre humour.
  • Evitez les plantes allergisantes ou toxiques si vos enfants, très curieux, mangent déjà des cailloux, de la terre et des limaces.
  • Une haie se plante en automne lorsqu'elle est commercialisée à racine nue. Au printemps si elle est en motte et si la terre n'est pas détrempée. Arrosez les deux premières années.
  • Calcul empirique. Un arbuste, même en tirant dessus, ne pousse guère plus d'un mètre par an.
  • N'utilisez pas trop de plantes différentes dans une même haie (de 1 à 7 plantes différentes).

Tout savoir sur les haies

  Commentaires

A voir également

Déco Maison
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS