Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Gastronomie>Actu Gastronomie>L'Atelier du Peintre à Colmar :

L'Atelier du Peintre à Colmar :

La gastronomie en toute modernité

        

Chaque mois, dans la rubrique Gastronomie du JDS, pénétrez dans les coulisses des plus grands restaurants étoilés haut-rhinois. Les chefs se livrent. Et les secrets de leur cuisine se révèlent. Par Mike Obri

Le chef Loïc Lefebvre et sa compagne Caroline Cordier © M.O. Le chef Loïc Lefebvre et sa compagne Caroline Cordier

L'Atelier du Peintre, niché dans une petite ruelle peu passante du centre de Colmar, est une cachotterie que l'on se repasse entre fines gueules. En chuchotant. En faisant jurer à ses camarades de ne pas le répéter aux leurs, parce qu'on aime le côté intimiste de l'endroit. Typiquement le restaurant où l'on aime se dire : « c'est moi qui l'ai trouvé ! » étoilé Michelin depuis 2011, soit moins de deux ans après son ouverture (faut le faire !), l'Atelier, c'est un peu le gastro secret, avec sa petite salle chic et cosy de 40 couverts, son service décontracté et sa cuisine alliant produits nobles et modernité.

Un sacré parcours

Un couple dirige l'établissement avec passion, le lorrain Loïc Lefebvre, le chef, et Caroline Cordier, la Haut-Rhinoise, en salle. Un tandem qui fonctionne depuis 20 ans. Comme quoi, la fusion Alsace-Lorraine, parfois... ça peut marcher ! Loïc Lefebvre a grandi avec cette mentalité du soit on le fait bien, soit on le fait pas du tout. Quand il s'est lancé dans la cuisine, il a rapidement su qu'il voulait jouer dans la cour des grands. Il a appris l'exigence du métier dans de prestigieuses maisons : au Martinez de Cannes avec sa cuisine de palace, chez les jumeaux Pourcel à Montpellier - à l'époque triple étoilés - ou chez son mentor Jacques Chibois.

Loïc Lefebvre a même intégré les cuisines de l'Elysée ! « C'était pour mon service militaire. L'Elysée, c'est la grande cuisine bourgeoise, la tradition à la française... les bases classiques indispensables pour faire du gastronomique », souligne-t-il, tout en surveillant la cuisson de son merlu du coin de l'oeil. Avec Loïc Lefebvre aux fourneaux, c'est certain : Monsieur Chirac n'a pas dû manger que des pommes.

Gordon Ramsay s'était bien planté !

Pour la blague, Loïc Lefebvre, il y a dix ans, on lui a dit : « Loïc, s'il continue ainsi, il peut oublier l'étoile Michelin ». Cette analyse fort peu sympathique - et surtout prédiction qui a fait pschitt façon Paco Rabanne - c'est le médiatisé cuisinier et vedette de télévision Gordon Ramsay qui l'a prononcée dans l'une de ses émissions. A l'époque, Loïc Lefebvre était le chef d'un restaurant gastronomique en Ecosse. Ramsay était venu tourner son show dans l'établissement. L'anecdote fait aujourd'hui sourire, mais ravive des souvenirs assez pénibles à Loïc et Caroline. « Les équipes de tournage n'avaient pas grand chose à montrer... on travaillait sérieusement, il n'y avait pas de quoi faire une émission. A l'époque, le propriétaire du restaurant s'était dit que ça nous ferait une jolie promotion : en effet, après la diffusion de l'émission, on a senti la différence. Mais l'expérience a été difficile, on a eu l'impression de se faire avoir, le montage n'était en rien fidèle à la réalité », explique Loïc Lefebvre.

Est-ce peut-être pour cette raison que le chef aime se faire discret ? La communication ou les médias, ce n'est pas franchement sa tasse de thé. « Je sors assez peu de la cuisine, c'est vrai. Mais c'est bon signe pour les clients, non ? », sourit-il. Pour les besoins de la photo, nous faisons poser le chef et sa compagne devant l'établissement. Des habitués les reconnaissent et viennent les féliciter. Loïc Lefebvre en rougirait presque. Un poisson hors de l'eau. « Heureusement, j'ai Caroline qui gère très bien tout cela ! », nous confie-t-il.

Se faire plaisir... à 30€

Nous retournons dans l'effilée cuisine du restaurant (où l'équipe tient tout de même à sept !) De magnifiques effluves nous parviennent aux narines. « Dans ce métier, tu te donnes à 200% ou alors ce n'est pas la peine de se lever le matin. Le plus dur, ici à l'Atelier du Peintre, c'est de produire autant, au déjeuner puis au dîner. On a une formule déjeuner qui marche très bien ! C'est ce qu'on voulait faire : un resto pour les Colmariens, du gastro accessible, avec une cuisine et un service d'étoilé à 25 ou 30€ le midi seulement », poursuit le chef.

« La cuisine, c'est le plaisir de faire plaisir. Je n'ai pas de spécialités, j'aime que ça change sans arrêt. Mon truc, c'est de mettre en avant de beaux produits tout en cherchant le petit twist, le petit truc étonnant, sans tomber dans les excès où tu ne sais plus ce que tu es en train de manger. Aussi : ici, il n'y aura jamais de nappes ! C'est fou, tu mets des nappes, les gens voient ça de l'extérieur et se disent tout de suite que ça doit être trop cher ! Ce n'est pas un truc qui nous ressemble, ça, les nappes... », s'amuse notre chef. Le service de midi démarre : Loïc Lefebvre est prêt à créer de nouveaux tableaux sur assiettes.

Infos pratiques

  • Agrandir la carte
    L'Atelier du Peintre 68000 Colmar

    Renseignements :

      03 89 29 51 57
      info@atelier-peintre.fr
      http://www.atelier-peintre.fr/

    Horaires :

    Tarifs :

Les coulisses des tables étoilées en Alsace

 Galerie photos

  • Le chef Loïc Lefebvre et sa compagne Caroline Cordier
  • Demi-homard selon Loïc Lefebvre
  • Dans les coulisses de la cuisine de l\'Atelier du Peintre
  • Le chef, concentré
  • Les sous-bois en dessert !

  Commentaires

A voir également

Gastronomie
Le QUIZ de la semaine Cirque Bouglione à Strasbourg Cirque Bouglione à Strasbourg

Cette semaine jds.fr vous invite au Cirque Bouglione, le vendredi 23 décembre à 14h30 au Parc des expos du Wacken à Strasbourg. 15 lots de 2 places à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS