Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Expositions>Bruce Nauman: Disappearing Acts

Bruce Nauman: Disappearing Acts

        
Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman © Museum Associates/LACMA Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman

L’espace Schaulager à Bâle présente la première grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman depuis 25 ans. Une visite parfois déstabilisante dans l’œuvre et la tête d’un artiste qui compte parmi les plus influents d’aujourd’hui.

Né en 1941, l'artiste américain Bruce Nauman fait figure de pionnier dans l’art contemporain. Il a utilisé tous les supports pour s’exprimer, s’ouvrant toujours aux nouvelles technologies : hologrammes, vidéos, 3D, sculptures, néons, photographies, performances…

Cette grande exposition retrace ses 50 ans de carrière, faite d’interrogations sur l’art, le corps, le mouvement, le langage, le son, la condition humaine, avec un fil conducteur : les actes de disparition de l’artiste.

Cela commence dès la première œuvre exposée, « Venice Fountains » (2007), proche du ready made : deux masques à l’envers, moulage du visage de l’artiste, crachent de l’eau dans deux éviers qui s’écoulent ensuite dans un seau. « Cette œuvre plastique rudimentaire est en quelque sorte le portrait de l’artiste absent » commentent Heidi Naef et Isabel Friedli qui ont contribué à l’exposition.

Pourtant, l’artiste est ultra-présent dans cette exposition, dans un exercice de narcissisme parfois très poussé, comme le prouve ses études de son propre corps (« Six inches of my knee extended to six feet ») ou de son propre nom (« My last name exaggerated fourteen times vertically »).

Briser les conventions établies

L’artiste se met aussi en scène - et parfois dans sa plus grande intimité - dans des films très conceptuels réalisés à la fin des années 60 où il étudie l’interaction entre le corps et l’espace : Bruce jette deux balles sur le sol pour étudier les différents rebonds, Bruce se met un doigt dans les orbites, Bruce exécute 130 positions au sol… Se faisant, il s’interroge sur le rôle de l’artiste et de l’art en général : « Ma conclusion fut que, comme j’étais un artiste dans mon atelier, tout ce que je faisais dans l’atelier devait être donc de l’art. […] À ce stade, l’art devenait plus une activité et moins un produit. »

Fort de cette conviction, il brise toutes les conventions établies, utilisant des matériaux peu coûteux comme la fibre de verre ou la résine de polyester pour ses sculptures, concevant des maquettes au caractère souvent inachevé.

Dans les années 80, l’artiste se focalise sur un triptyque : violence, sexe et mort. Il s’appuie alors sur un objet qui deviendra une de ses marques de fabrique : le néon. Symbole de la consommation et de l’hédonisme, Bruce Nauman le détourne pour faire clignoter des mots comme WAR ou étaler toute la violence de la société américaine comme dans l’emblématique « Sex and Death by Murder and Suicide »(1985) qui alterne scène d’accouplements et de meurtres.

Il conçoit aussi des installations sinistres comme « Clown Torture », sorte de maison des horreurs qui passent en boucle des saynètes de clowns peu engageants sur quatre moniteurs, ou ce manège macabre constitué d’animaux qui traînent une patte au sol et viennent racler le sol dans un bruit métallique.

Confronter le bien et le mal

Bruce Nauman aime mettre mal à l’aise le spectateur : il scande ainsi d’une voix haletante ou sourde « Get out of my mind, Get out of my room » dans une salle obscure ou force un comédien à une pantomime oppressante dans « Shadow Puppets and Instructed Mime », une des pièces les plus impressionnantes de l’exposition.

Les instructions et les injonctions sont récurrentes dans son œuvre, comme pour mieux dénoncer une société trop moralisatrice ou normative. Il en est ainsi dans « Seven virtues/Seven vices », qui superposent des mots contraires comme la justice et l’avarice sur une dalle calcaire qui ressemble à une pierre tombale.

C’est encore plus explicite dans « Good Boy Bad Boy » où il fait réciter à deux comédiens filmés une centaine de phrases toutes faites comme : « Je suis un bon garçon. Tu es un bon garçon. Nous sommes des bons garçons. C’était bon », qui tourne vite à la cacophonie.

Bruce Nauman confronte ainsi sans cesse le bien et le mal : « Mon œuvre relève d’une frustration sur la condition humaine », explique-t-il.

 

Infos pratiques

  • Plan Carte Bruce Nauman: Disappearing Acts
    Schaulager - Bâle 4056 Bâle

    Renseignements :

    Horaires :

    Du Samedi 17 Mars 2018 au Dimanche 26 Août 2018

    Tarifs :

    NC

 Galerie photos

  • Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman  © Museum Associates/LACMA
  • Sex and Death by Murder and Suicide, 1985, de Bruce Nauman © Bruce Nauman / 2017, ProLitteris, Zurich, Foto: Tom Bisig, Basel

  Commentaires

A voir également

  • Gauri Gill. Traces
    Gauri Gill. Traces

    Expositions

    Du Mercredi 13/6/2018 au Jeudi 1/11/2018

    Musée Tinguely - Bâle

    Depuis 1999, la photographe indienne Gauri Gill fréquente régulièrement les populations rurales marginalisées du désert de Rajasthan occidental. Nées d'images de ses archives « Notes from the Desert », « Traces » constitue une de ses séries de photos les plus impressionnantes. Les effigies formant les sépultures sont […]

  • Too early to panic. Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger
    Too early to panic. Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger

    Expositions

    Du Mercredi 6/6/2018 au Dimanche 23/9/2018

    Musée Tinguely - Bâle

    À l’aide de plantes vertes, de vieux ongles, de figurines en plastique, de larmes récupérées, de gros œufs, d’animaux empaillées ou de cristaux, le duo d’artistes suisses Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger compose un labyrinthe en trois parties truffé de cabinets de curiosités. Plus de vingt-cinq années de […]

  • Costumes exquis des bals du carnaval de Venise
    Costumes exquis des bals du carnaval de Venise

    Expositions

    Du Samedi 21/4/2018 au Dimanche 7/10/2018

    Spielzeug Welten Museum Basel - Bâle

    Le Spielzeug Welten Museum de Bâle propose jusqu’au 7 octobre 2018 une exposition temporaire sur les « costumes exquis » du Carnaval de Venise. L'occasion de découvrir le travail d'orfèvre qu'ils nécessitent. Le carnaval de Venise ne cesse de fasciner les foules, qui viennent du monde entier chaque année en février pour admirer les […]

  • Len Ley
    Len Ley

    Expositions

    Du Mercredi 24/10/2018 au Dimanche 27/1/2019

    Musée Tinguely - Bâle

    Len Lye (1901-1980), originaire de Christchurch (Nouvelle-Zélande), est l’un des cinéastes expérimentaux les plus importants des années 1930 à 1950. Avec le temps, il a créé une œuvre fascinante et englobant toutes les disciplines artistiques – une œuvre qui reste d’ailleurs encore en partie à découvrir. […]

Le QUIZ de la semaine Festival des Véhicules Anciens Festival des Véhicules Anciens

Cette semaine, on vous offre vos entrées pour le Festival des Véhicules Anciens au Parc Expo de Mulhouse les 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner.

Participer
Le QUIZ de la semaine Fana Briques Fana Briques

Cette semaine, on vous invite au parc expo de Colmar pour l'évènement Fana Briques, un rassemblement de fans de Lego les 29, 30 juin et 1er juillet 2018. 10 entrées à gagner !Attention, les gagnants seront prévenus par mail.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 309

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS