Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Expositions>Bruce Nauman: Disappearing Acts

Bruce Nauman: Disappearing Acts

        
Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman © Museum Associates/LACMA Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman

Pour la première fois depuis 20 ans, Bruce Nauman, figure majeure de l'art contemporain, fait l'objet d'une rétrospective complète des années 60 à aujourd'hui. Et ça se passe à Bâle, à l'espace d'art Schaulager, à partir du 17 mars.

Schaulager est un lieu d’art un peu particulier à Bâle. Il s’agit à la fois d’un musée, d’un institut d’histoire de l’art et d’un entrepôt d’œuvre d’art, accessible aux étudiants, enseignants, ou chercheurs.

Il ouvre occasionnellement ses portes au grand public, comme ce sera le cas à l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Bruce Nauman, un des artistes américains les plus influents d’aujourd’hui, honoré à la Biennale de Venise en 2009.

Une rétrospective couvrant 50 ans de carrière

Pour monter cette exposition, l'espace d'art Schaulager a puisé dans la collection de la Fondation Emanuel Hoffmann qu'elle abrite dans ses murs et dans celle du Musée d’art moderne à New-York (MoMA).

Il y a déniché des œuvres peu connues et celles qui ont fait sa notoriété, depuis les depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui, couvrant ainsi un large spectre de son travail.

Intitulée Disappearing Acts, l'exposition s'intéresse plus particulièrement aux travaux de dissimulation, suppression ou détournement de Bruce Nauman.

Un avant-gardiste

Né en 1941 à Fort Wayne dans l’Indiana, Bruce Nauman fait figure de pionnier. Il est le premier à se servir des néons en 1965, matériel alors pas encore du tout utilisé dans les arts plastiques, qu’il peint et recouvre de fibres de verre pour créer des formes lumineuses dans des performances.

Il est aussi l’un des premiers à utiliser la vidéo : dès 1967, il se met en scène dans son atelier où il marche, tourne, bondit, répète des expériences comme un rat de laboratoire, avec une caméra 16 mm qui filme en noir et blanc.

En 50 ans de carrière, il a exploré à peu près toutes les techniques : dessin, gravure, photographie, sculpture, performance, holographie, installations...

"Comme un coup de batte de base ball"


Bruce Nauman a toujours montré une fascination pour le corps et le mouvement, le langage et les jeux de mots : des outils pour aborder la condition humaine et le statut de l’art, deux grandes questions qui traversent toute son œuvre. L'artiste américain revendique un « art qui agirait comme un coup de batte de base-ball en pleine face ».

Il n’hésite pas à « agresser » le spectateur en le mettant dans des positions inconfortables, parfois à la limite de la claustrophobie, lui faisant parcourir des corridors étroits, l'assaillant d'injonctions contradictoires et cacophoniques. But de l'opération ? Le faire réfléchir à sa place dans la société et à la condition humaine. Et si possible réagir : « Ce qui me met en fureur, c’est notre capacité de cruauté, la faculté qu’ont les gens d’ignorer les situations qui leur déplaisent ».

Infos pratiques

  • Plan Carte Bruce Nauman: Disappearing Acts Agrandir la carte
    Schaulager - Bâle 4056 Bâle

    Renseignements :

    Horaires :

    Du Samedi 17 Mars 2018 au Dimanche 26 Août 2018

    Tarifs :

    NC

 Galerie photos

  • Nature / Life Death / Knows Doesn’t Know, 1983, de Bruce Nauman  © Museum Associates/LACMA
  • Sex and Death by Murder and Suicide, 1985, de Bruce Nauman © Bruce Nauman / 2017, ProLitteris, Zurich, Foto: Tom Bisig, Basel

  Commentaires

A voir également

Le QUIZ de la semaine Pass Musées Pass Musées

Cette semaine le jds vous offre 10 Pass Musées mensuels, qui vous donneront un accès gratuit et illimité à plus de 320 musées, châteaux et jardins pendant 30 jours. 10 Pass Musées mensuels à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 305

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS