Déco Maison>Extérieur>Construire un bassin extérieur en 3 étapes

Construire un bassin extérieur en 3 étapes

Construire un bassin extérieur en 3 étapes Construire un bassin extérieur en 3 étapes © Sébastien Closs - Fotolia.com.jpg

Un petit havre de paix dans votre jardin, avec un bassin où l'on entend le clapotis de l'eau et où l'on voit nager les poissons ? C'est tout à fait possible, mais quelques précautions s'imposent. Tous nos conseils pour réussir l'aventure.

1. La réflexion : bien choisir son bassin de jardin

Il faut décider de la vocation première du bassin mais aussi de sa projection dans le futur. En fonction de la place que vous lui accorderez, il peut, ou non, devenir un thème majeur de votre aménagement paysager. Mieux vaut anticiper que de devoir le re-concevoir correctement plus tard, souvent en l’agrandissant. Hormis le travail, les plantes et les poissons, le budget principal sera d'environ 200€ pour un petit bac préformé ou pour une bâche EDPM de 5mx5m. Éventuellement 200€ supplémentaires pour une filtration classique.

Nos conseils. Mieux vaut prévoir une taille raisonnable et adaptée à votre environnement. Trop petit vous excluez, dès sa conception, son évolution. Les nénuphars nécessitent à eux seuls une profondeur d'eau minimale de 30/40 cm. Nous vous conseillons d'intégrer trois zones de profondeurs différentes qui vous ouvriront l'accès à tout un catalogue de plantes aquatiques différentes. L'idéal théorique serait une zone profonde à 50/60 cm, une deuxième de 20 cm et enfin une zone humide de surface de 10 cm jusqu’à effleurement. La vie s'installe très rapidement dans un point d'eau mais, paradoxalement, il est plus difficile de stabiliser un très petit écosystème qu'un grand surtout si vous comptez y faire évoluer des poissons.

2. L'emplacement du bassin

Il dépend de la configuration de votre terrain. Il faudra creuser et parfois il y a de la roche, mais aussi du câblage et des canalisations pré-existantes.

Nos conseils. L'ombre n'est pas un ennemi de l'eau car c'est même le soleil qui est une des causes principales de la prolifération des petites algues vertes. Une partie ombragée peut même devenir une excellente alliée de votre bassin. Selon la course du soleil, vous noterez très rapidement le moment de la journée où l'éclairage y est le plus agréable et vous vous surprendrez à constater que vous profitez davantage de votre jardin en optant pour une partie de votre jardin habituellement délaissée. Les arbres ne sont pas un handicap majeur sauf les racines lors des travaux de construction et la chute de leurs feuilles en automne. En présence massive de feuillus, il peut devenir intéressant de bâcher avec un filet votre surface d'eau. A défaut, il convient impérativement d'éviter le dépôt au fond. La décomposition en grande quantité asphyxie l'eau et nuit à sa qualité.

3. La construction du bassin

L'étape la plus harassante sera le creusement. Si le bassin est de taille modeste, vous pouvez visiter les magasins spécialisés qui proposent des modèles prêts à l'emploi. Les formes sont généralement sans surprises : rectangulaires, rondes ou en fève. Néanmoins, mieux vaut opter pour ceux qui proposent des profondeurs différentes (entre 100 et 200€ selon la taille)
Pour des bassins plus ambitieux la solution la plus facile à mettre en œuvre sera la bâche aux normes EDPM. Cette membrane, que les professionnels nomment le « Liner », vous garantit des années de tranquillité en respectant quelques règles simples. Elle est disponible en plusieurs longueurs et largeurs : certains proposent jusqu'à 15mx60m d'une seule pièce mais il est aussi possible de les coller ensemble pour répondre parfaitement à votre situation. Son avantage, outre la facilité d'utilisation, réside dans ses caractéristiques de solidité et d'élasticité. Elle suivra les éventuels mouvements du sol et résistera à des températures extrêmes.

Nos conseils. Après avoir creusé et disposé des paliers plats de profondeurs adéquats, il est important de supprimer tous les risques de percement de la bâche. Malgré son épaisseur et sa solidité , il faut garder à l'esprit le poids de la masse d'eau. Un litre = un kilo et la pression exercée par un bassin est conséquente.

  1. éliminer physiquement les aspérités présentes (cailloux pointus).
  2. disposer au fond une couche de sable dit « roulé » sur une épaisseur d'au moins 3 cm.
  3. recouvrir avec une bâche géotextile (un genre de feutre)
  4. centrer la bâche EDPM et installer là en débordant largement. Vous couperez plus tard.
  5. essayer de minimiser les plis et terminer par la mise en eau.

La physique se charge d'équilibrer automatiquement votre bassin et il suffira ensuite de découper la bâche selon le contour en gardant une dizaine de centimètres « hors eau ». Vous les recouvrerez plus tard avec des pierres, roches, cailloux, terre ou décorations.
Avez-vous également pensé à la piscine naturelle

Commentaires

A voir également

  • Aménagement et utilisation d\'un abri de jardin
    Aménagement et utilisation d'un abri de jardin

    Extérieur

    Un abri de jardin peut avoir de multiples fonctions. S’il s’agit d’un espace de stockage très appréciable, les possibilités sont infinies lorsque l’on souhaite étendre son utilisation ! Faites l’inventaire des accessoires à ranger dans l’abri de jardin Un abri de jardin peut accueillir différents types […]

  • Comment motoriser un portail classique ?

    Extérieur

    Pour plus de confort, vous souhaitez motoriser votre portail manuel. Mais comment choisir la motorisation de votre portail ? Est-ce possible pour tous les types de portail ? Peut-on le faire soi-même ? Autant de questions auxquelles nous vous apportons des réponses pour y voir plus clair.  Quelles sont les conditions pour motoriser votre portail classique ? L'ouverture de […]

  • Le carport pour camping-car ou caravane
    Le carport pour camping-car ou caravane

    Extérieur

    Il est très rare que les camping-cars, caravanes ou autres camionnettes trouvent leur place dans nos garages trop exigus. Afin de protéger vos grands véhicules des intempéries et d’une usure prématurée, la solution la plus pratique et économique (en comparaison de la construction d’un garage) est donc l'installation d’un carport […]

  • Législation sur les carports
    Législation sur les carports

    Extérieur

    Le carport est une construction qui doit, à priori, respecter les règles d’urbanisme en vigueur. Déclaration préalable de travaux, permis de construire, autorisations diverses… Le carport fait-il toujours l’objet d’une législation particulière ? Quelles démarches faut-il entreprendre avant de construire son carport ? […]

  • Construction d’un carport
    Construction d’un carport

    Extérieur

    Réaliser un carport ne s'improvise pas et ce de la mise en œuvre de ses fondations jusqu’au montage de sa structure. Ainsi, à moins d’être soi-même un bricoleur aguerri, il est ici vivement recommandé de recourir aux compétences d’un installateur professionnel. Retrouvez dans cet article le détail des différentes […]

Le QUIZ de la semaine Maison et Innovations

Cette semaine, on vous invite au Salon Maison et Innovations à Belfort-Andelnans. 40 entrées sont en jeu !

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !