Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Déco Maison>Extérieur>Des poules pondeuses très appréciées

Des poules pondeuses très appréciées

      

Coucou, Sussex ou Harco… Les poules pondeuses reviennent en nombre dans les jardins des particuliers. Elles ont deux gros avantages : fournir des œufs frais et réduire les déchets.

La poule pondra beaucoup d’œufs jusqu’à ses 3 ans, puis diminuera sa production chaque année © Sylvain Robin - www.fotolia.com La poule pondra beaucoup d’œufs jusqu’à ses 3 ans, puis diminuera sa production chaque année

Les uns les choisissent pour leur beau plumage, d’autres pour leur efficacité dans le pondoir : les poules font un retour tonitruant dans les jardins des particuliers. « On a une basse-cour depuis trois ans et la demande ne fait qu’augmenter, de 10% environ chaque année », informe Leslie Fuentes, responsable animalerie à Botanic à Mulhouse.

Ici, on trouve 8 espèces : Coucou, Sussex ou Harco… Et celle qui a le plus de succès, la pousse rousse  : « C’est la plus connue et la pondeuse par excellence. Si elle se sent bien et que le poulailler est chauffé en hiver, elle pondra un œuf par jour, toute l’année. Sinon, elle peut pondre environ 260 œufs à l’année, ce qui est énorme », souligne Leslie Fuentes.

La poule rousse est aussi celle qui pond le plus tôt, à l’âge de 5 ou 6 mois, alors que la Sussex ne pondra que vers 7 à 8 mois. La poule pondra beaucoup d’œufs jusqu’à ses 3 ans, puis diminuera sa production chaque année, jusqu’à ce qu’elle s’arrête totalement vers ses 8 ans.

En hiver, la poule pond moins à cause de la baisse de luminosité et elle peut arrêter de pondre à tout moment, à cause d’un brusque changement de température ou d’un grand stress.

Deux poules, sinon rien

Vous avez envie de tenter l’aventure ? Alors sachez d’emblée que la poule est un animal qui a toujours besoin d’un congénère : « Une poule vit en groupe et on ne les intègre jamais seules dans un groupe, toujours par deux. Mais les poules rousses par exemple sont très territoriales et ont un fort besoin de protéines, donc elles se piquent entre elles. S’il y a du sang et si on ne réagit pas assez vite, elles peuvent s’entretuer », prévient Leslie Fuentes.

Pour éviter les prises de bec, on choisira aussi un poulailler assez grand et bien dimensionné par rapport au nombre de bête que l’on veut accueillir : on considère qu’il faut au moins 1 m2 par poule. « L’essentiel, c’est qu’il y ait un espace vert où elles pourront gambader la journée et un espace clos où elles seront enfermées la nuit pour les protéger des prédateurs », déclare Leslie Fuentes. Quelques accessoires sont aussi indispensables : la mangeoire, l’abreuvoir, le perchoir et le pondoir.

Moins de déchets alimentaires avec les poules

Elodie Zussy, habitante de Saint-Amarin, a sauté le pas il y a quatre ans. « Quand on a emménagé dans notre maison, il y avait déjà un poulailler avec une partie abritée, un clapet et une partie extérieure fermée. On n’a pas eu besoin d’en fabriquer, on a juste réparé la toiture, ce qui a facilité notre démarche. »

Au fond de son jardin, ont déjà gambadé des poules rousses et grises, et en ce moment deux poules pondeuses noires : « L’idée, c’était d’avoir des œufs frais mais aussi d’avoir le moins de déchets alimentaires possibles. On a juste une poubelle de 20 litres de déchets ménagers par semaine pour trois personnes. »

Car la poule est cet animal fantastique qui mange de tout. Chez Elodie Zussy, les deux chèvres qui entretiennent son terrain en pente, sont les premières servies : « Elles reçoivent les restes d’épluchures et de légumes, et les poules ont tout ce que les chèvres ne mangent pas. Il y a évidemment des choses qu’elles préfèrent. Il nous est déjà arrivé de faire tomber un œuf et elles raffolent du jaune liquide. On leur redonne aussi les coquilles d’œufs car ça les fortifie. En complément, on achète aussi des graines parce que les restes du repas ne suffisent pas ».

Des contraintes à connaître

Mais avoir des poules chez soi présentent aussi des contraintes à connaître. À commencer par l’entretien régulier du poulailler : « Au niveau du nichoir et du pondoir, il a y a beaucoup de déjections, donc c’est là où il faut nettoyer le plus souvent », précise Elodie Zussy. La responsable animalerie de Botanic recommande de mettre une litière de chanvre ou de coco pour recouvrir le sol, et de la paille pour garder la chaleur : « Il faut nettoyer une fois par semaine en désinfectant avec du vinaigre blanc par exemple et tous les trois mois avec de la terre de diatomée, un antiparasitaire écologique et naturel ».

La plus grosse contrainte est sans doute une présence journalière comme le rappelle Elodie Zussy : « Il faut s’en occuper tous les jours, leur donner de l’eau et à manger, et les enfermer le soir pour qu’il n’y ait pas de renard qui vienne les attaquer. C’est un peu contraignant l’hiver, quand la nuit tombe à 17 heures, ou pendant les vacances, il faut avoir quelqu’un sur qui compter. »

Si vous souhaitez en plus ajouter un coq dans votre basse-cour, vérifiez d’abord la législation dans votre commune ou dans votre lotissement, car certains interdisent la présence de ce bruyant gallinacé.

A voir également

  • 5 trucs qu’un Alsacien fait dans son jardin
    5 trucs qu’un Alsacien fait dans son jardin

    Extérieur

    1) Il se verse un PiconC’est bien joli de jardiner et de rempoter les tomates et les pétunias, mais en premier lieu, le jardin ou chardin - comme on dit chez nous - c’est fait pour prendre l’apéro avec les amis, ah yo ! Hop, on sort les chaises en plastique. 2) Il monte un brise-vueL’Alsacien aime bien avoir sa petite intimité (voir […]

  • Comment bien choisir son barbecue ?
    Comment bien choisir son barbecue ?

    Extérieur

    Avec l’été, l’envie de barbecue se fait rapidement ressentir. Mais on ne doit pas choisir son barbecue au hasard. Pour que votre barbecue réponde à vos besoins et à votre style de vie, il est important de tenir compte d’un certain nombre de caractéristiques telles que la taille, la source d’énergie et le matériau du […]

  • Désherber sans polluer
    Désherber sans polluer

    Extérieur

    A partir du 1er janvier 2019, la vente des pesticides chimiques sera interdite aux particuliers. Autant prendre des bonnes habitudes tout de suite pour désherber sans polluer. Adieu insecticides, fongicides, et autres herbicides d’origine chimique pour les jardiniers ! Depuis le 1er janvier 2017, les communes et les collectivités territoriales n’ont plus le droit […]

  • Je veux un potager bio au naturel. Oui, mais par où commencer ?
    Je veux un potager bio au naturel. Oui, mais par où commencer ?

    Extérieur

    Vous souhaitez manger plus sainement et cultiver vos propres légumes, de façon naturelle et bio ? Hubert Jacob, jardinier depuis 50 ans, vice-président de la société Arbo Nature, nous donne les clés d’un jardin « productif et rentable ». Par Sandrine Bavard 1. Prévoir la bonne superficie Première question à se […]

  • La tomate : simple à cultiver
    La tomate : simple à cultiver

    Extérieur

    C’est le mois de la tomate : non de sa récolte, mais de sa plantation dans notre potager. La tomate est un des fruits préférés des Français. Simple à cultiver, tous les sols peuvent lui convenir, même les plus austères et ingrats à condition de disposer de deux atouts : de l’ensoleillement et de l’arrosage. Semi ou […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine Fête de la Carpe frite Fête de la Carpe frite

Cette semaine, on vous invite à partager l'ambiance incroyable de la Fête de la Carpe Frite ! 12 bons pour un repas et une soirée festive sont à gagner : 3 x 2 places pour la soirée du 3 août avec l'orchestre Chorus, 3 x 2 places pour la soirée du 10 août avec l'orchestre Challenger. Bonne chance !Les gagnants recevront leurs lots par courrier.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 321

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.