Tourisme et loisirs>Découverte>A la découverte de l'escrime

A la découverte de l'escrime

En leçon individuelle, le maître d\'armes corrige les gestes du pratiquant En leçon individuelle, le maître d'armes corrige les gestes du pratiquant © Sandrine Bavard

L'escrime est un sport encore confidentiel, malgré sa place enviée de premier sport olympique français, avec 115 médailles ramenées par ses champions. Un sport où l'on doit faire travailler ses méninges pour trouver la faille, et où l'on développe vitesse, souplesse et précision. En piste avec le FCM Escrime de Mulhouse.

Les disciplines

L'escrime se pratique avec trois armes. L'épée est la plus accessible de tous, car les règles sont simples : toucher en premier son adversaire, partout sur le corps (buste, pied, main...).

Le fleuret est une arme conventionnelle, avec un système de priorité en attaque, et de parades en défense, sur une cible plus restreinte (le buste).

Le sabre est elle aussi une arme conventionnelle, où les coups sont frappés (principalement avec le tranchant) au dessus de la ceinture (sauf les mains).  

« A l'origine, il s'agit de trucider son adversaire. Aujourd'hui, on transcende cette notion guerrière par une notion de dialogue : on discute beaucoup au fleuret par exemple, on fait souvent appel à l'arbitre », explique Thierry Gérard, maître d'armes au FCM Escrime de Mulhouse.

Le club développe aussi une nouvelle discipline, l'escrime artistique, des restitutions de combats comme l'on voit dans les scènes de films, où les adversaires deviennent partenaires. On y apprend donc une chorégraphie, fidèle d'un point de vue historique, comme au temps des mousquetaires qui se battaient à deux mains avec une rapière et un bâton...

La pratique

L'escrime est un sport ouvert à tous, dès 7 ans et sans limite d'âge, et même aux personnes en fauteuil roulant et aux non-voyants. Le débutant apprend d'abord le déplacement des jambes, puis à allonger le bras sans bouger les pieds (pas si facile...). Il apprend ensuite à manipuler l'arme et différentes bottes secrètes, comme la fameuse botte de Nevers. Le pratiquant devient vite autonome, s'améliorant au fil des combats et des leçons individuelles. « La progression est assez rapide, mais par paliers. Je conseille de venir une fois par semaine au début, puis de passer à deux fois par semaine », indique Thierry Gérard.

La parole du coach


L'escrime est un sport très complet. D'un point de vue physique, il allie vitesse, puissance et souplesse. « Ca va vite, on décide vite, on agit vide, donc ça développe la prise rapide de décision, qui peut être utile dans la vie courante », note Thierry Gérard. L'escrime fait aussi travailler le cerveau : il développe le sens de l'observation pour parer à des attaques, le sens tactique pour trouver la faille, et a un côté très ludique avec ses feintes.

Il bénéficie aussi d'une image de sport de gentleman, qui a gardé ses traditions : « On est obligé de saluer son adversaire au début, et de lui serrer la main à la fin, même si on n'est pas content, et cet esprit plaît bien aux parents », constate le maître d'armes.

Autre particularité : la leçon individuelle : « Le détail est très important en escrime : il faut contrôler ses gestes, canaliser son agressivité... On se rend compte que si l'on tape fort, ça ne marche pas, que si l'on veut détruire l'autre, ça ne marche pas non plus.» Et c'est là où il faut être plus malin que l'autre pour gagner...


L'avis du pratiquant


Issu d'une famille de sportifs, Albin Meyer Sauvage a d'abord fait de la natation avant d'essayer l'escrime, sport qu'il pratique depuis 8 ans maintenant : « J'ai vu une démonstration à Décathlon et j'ai eu envie d'essayer. Ca m'a tout de suite plu : c'est un sport combatif, très physique qui fait travailler toutes les parties du corps, et où il faut réfléchir, être précis et ordonné. Après, ça fait le même effet que n'importe quel sport : on se sent bien après une séance et cela permet de rencontrer d'autres gens », souligne l'adolescent de 15 ans.

 Bon à savoir


- Pour l'équipement, il faut un pantalon et veste d'escrime, des baskets de préférence à semelle fine. Les clubs prêtent en général le matériel aux débutants (masque, arme...)


- Au FCM Escrime, la cotisation annuelle est de 290€ pour un adulte, 240€ pour les moins de 20 ans, avec des créneaux quatre à cinq fois par semaine. Renseignements au 03 89 42 68 43.


- La Fédération française d'escrime compte 64 000 licenciés, 120 000 pratiquants, et plus de 800 clubs. La liste des clubs en Alsace est disponible sur le site www.escrime-ffe.fr

Pour aller plus loin

Consultez l'annuaire de l'escrime en Alsace

Renseignements

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Plus d'un million de personnes consultent le site JDS chaque mois, profitez vous aussi de cette audience en publiant gratuitement votre événement dans notre agenda.

Publier mon événement gratuitement
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !