Tourisme et loisirs>Guide de l'Alsace>Emile Beyer : une grande signature du Vin d'Alsace

Emile Beyer : une grande signature du Vin d'Alsace

Christian Beyer devant la colline du Pfersigberg à Eguisheim Christian Beyer devant la colline du Pfersigberg à Eguisheim © M.O.

Après notre rencontre avec Christian Beyer, à la tête du domaine Emile Beyer à Eguisheim, nous pouvons l'affirmer : ce vigneron nous fait penser au porteur de la flamme olympique, sauf qu'il est ici question de flamme vinique. Transmettre sa passion du vin d'Alsace bien fait, c'est tout lui.  Par Mike Obri

Quel bonheur de converser avec Christian Beyer sur ses terres, à Eguisheim. Philosophie, histoire, géologie, climatologie, cinéma... toutes les disciplines sont bonnes pour parler du Vin d'Alsace. L'homme, pas encore la quarantaine, est un vrai passionné. Qui ne cache pas sa volonté d'être reconnu parmi l'élite des vignerons de la région. « Chaque année, on repasse l'examen. On a beau connaître son métier, chaque millésime est une autre aventure. C'est un métier fabuleux et je prends de plus en plus de plaisir à l'exercer. Les vins d'ici méritent d'avoir une plus grande reconnaissance. Au 17ème siècle, l'Alsace, c'était le Bordelais d'aujourd'hui. On écoulait du vin partout en Europe », s'enthousiasme-t-il. « Quel autre métier permet de présenter son travail à des personnes très différentes, ici ou à des milliers de kilomètres, leur faire goûter et sentir chez eux du plaisir ? Le vin, c'est l'échange, c'est un liquide magique qui fait marcher l'imaginaire ».

Mettre une cigogne sur l'étiquette, ça ne suffit plus !

Mais Christian Beyer est également très pragmatique. Après avoir fait ses classes dans le Sauternais, en Bourgogne et en Allemagne, il a compris très vite que le marché du vin s'était mondialisé et qu'il fallait s'ouvrir à l'international. « Emile Beyer était le nom de mon grand-père : on se transmet nos parcelles depuis 14 générations ! Quand j'ai repris l'exploitation il y a quinze ans, la part d'exportation est passée de 5 à 40%. C'est dingue qu'un type de Chicago pense à commander un Grand Cru d'Alsace au restaurant, mais aujourd'hui, c'est aussi comme cela que ça marche. Du vin, on en fait partout. Pour un Chinois, du Riesling ne peut être qu'allemand... Du Riesling, on en produit d'excellents en Nouvelle-Zélande ou aux Etats-Unis... Mettre une cigogne sur une bouteille, ça ne suffit plus. Pour se démarquer, pour faire que le Vin d'Alsace retrouve une image de prestige, il faut miser sur la qualité, la spécificité de nos terroirs, et redonner à nos bouteilles cette part de rêve, à l'image du Bordelais ou de la Bourgogne. Ce qui a nui à l'image du Vin d'Alsace, c'est son côté bon marché, son bon rapport qualité/prix. Le prix, c'est le premier critère de décision du consommateur. Un Riesling à 5€, qu'en déduit-on ? »

Eguisheim compte deux Grands Crus : le Pfersigberg et le Eichberg, les fers de lance de la gamme Emile Beyer, passée cette année en bio. Le domaine ne produit que 150 000 cols par an : une petite production, pour maîtriser la qualité d'un bout à l'autre de la chaîne. Nous avons eu la chance de goûter quelques bouteilles. Faites-nous confiance, nous n'avons eu que de très agréables élixirs en bouche, des vins équilibrés, expressifs, tendus, d'une finesse remarquable. Riesling et Muscat se revendiquent secs, comme ils devraient l'être. Avec toujours de la minéralité pour les Rieslings. Notre coup de coeur va au Pinot Noir Lieu Dit Sundel, vinifié comme un grand rouge. Saisissant. Une révélation.« Les Alsace Grands Crus doivent devenir des portes d'entrées de communication pour le vignoble alsacien. En Bourgogne, le Romanée-Conti fait rêver, et du coup, pousse vers le haut toute l'image de marque des vins d'une région. On voit des cars de Japonais s'arrêter en Côte-d'Or pour visiter ce sanctuaire. L'Alsace est touristique, mais vient-on la voir pour ses vins ? Cela devrait devenir un objectif », conclut Christian Beyer.

Emile Beyer : une grande signature du Vin d'Alsace :
Renseignements

Place du Chateau 68420 Eguisheim

03 89 41 40 45
www.emile-beyer.fr

Vente sur place, mais aussi à la Maison Engelmann à Mulhouse, au Canon d'Or à Mulhouse, à La Nouvelle Auberge à Wihr-au-Val...

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • Une société haut-rhinoise leader en Europe des patinoires éphémères !

    Vous l’avez constaté : depuis quelques années, presque chaque petite ville alsacienne inaugure une patinoire éphémère à quelques encablures de son Marché de Noël. Mais qui les installe ? Une société haut-rhinoise : Synerglace, basée à Heimsbrunn... et qui officie partout dans le monde ! Par Mike Obri 12 […]

  • Un petit tour chez Bestheim

    Et si nous allions faire un petit coucou à la cave haut-rhinoise Bestheim, l'une des plus importantes d'Alsace, et dont les effervescents dépassent le tiers de sa production ? Boisson emblématique des grandes occasions (et à consommer avec modération), qui dit fêtes de fin d'année en Alsace... dit forcément Crémant ! Ce […]

  • Le foie gras tout en délicatesse de Jean-Noël Schellenberger

    Si vous aimez le foie gras artisanal et authentique, Jean-Noël Schellenberger est le maître artisan qu'il vous faut découvrir. Voilà dix ans qu'il confectionne avec le plus grand soin des produits de qualité dans son atelier de Soultz. Les fêtes de fin d'année représentent fort logiquement un moment crucial pour les producteurs de foie gras. […]

  • Melfor : le vinaigre préféré des Alsaciens !

    Si vous avez la trentaine ou la quarantaine et que vous avez passé votre enfance en Alsace : c'est obligatoire. Vous avez été élevé au vinaigre Melfor. Pas une salade de maman sans une goutte de ce condiment si cher aux Alsaciens, à la recette inchangée depuis 1922. Rencontre avec Philippe Higy, arrière-petit-fils du créateur du […]

  • Ca bulle pour Wolfberger

    S'il y a une époque de l'année où l'on fait sauter les bouchons encore plus qu'à l'accoutumée, c'est bien durant le mois de décembre ! Une période-clé pour l'entreprise Wolfberger, poids lourd régional des vins et crémants alsaciens. Nous connaissons tous son logo, son nom, mais que savons-nous de son fonctionnement ? […]

Le QUIZ de la semaine Festival d'Humour de Colmar Festival d'Humour de Colmar

10 places pour Fills Monkey et 10 places pour Laurent Baffie

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !