Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Agenda>Expositions>La dégradation du Capitaine Dreyfus, un autre regard

La dégradation du Capitaine Dreyfus, un autre regard

        

Exposition inédite de documents historiques présentés par le Club Multicollections «Les Chasseurs d’Images», la Ville de Mulhouse et les services du Musée Historique et des Archives Municipaux.

La dégradation du Capitaine Dreyfus, un autre regard DR La dégradation du Capitaine Dreyfus, un autre regard

Ce fut le 29 octobre 1894, que pour la première fois, «l’affaire Dreyfus» devait être portée à la connaissance de l’opinion publique, par le journal «La libre parole» qui titrait «Haute trahison arrestation de l’officier juif Alfred Dreyfus», le but manifeste de cette démarche était de forcer les responsables politiques à faire comparaître le capitaine Dreyfus devant le tribunal militaire, d’autant que l’information avait été donnée par le commandant Henry, des services de renseignements.

Dès cet instant, les événements se précipitèrent et le 19 décembre 1894, Alfred Dreyfus comparaissait devant ses juges militaires, au Cherche-Midi. Le huis-clos devait être prononcé sous le chantage suivant, mené par le général Mercier : «le huis-clos, ou l’Allemagne nous déclare la guerre», la machination allait, ainsi, se dérouler plus parfaitement ! Il faut bien reconnaître que dans l’atmosphère de cette fin de siècle, agitée par l’anticléricalisme, par l’épisode du général Boulanger, les incidents de frontière Schnabele, et surtout un antisémitisme latent, Dreyfus présentait tous les caractères « objectifs » d’un suspect idéal. En effet, il était né, en 1859, à Mulhouse, ville occupée par les Allemands et où il conservait des attaches, à ce moment, et surtout il était israélite, il était donc tout naturel qu’il travaille à fournir des renseignements à l’Allemagne, d’autant que ses fonctions l’amenaient à accéder à des documents importants.

Le bordereau manuscrit découvert dans le bureau de l’attaché militaire allemand à Paris, Schwartzkoppen, ne pouvait évidemment que provenir de Dreyfus. Ce document fournissait des renseignements militaires sur le frein hydraulique du 120, sur les troupes de couverture, un projet de manuel de tir d’artillerie de campagne… Les expertises graphologiques comparées, du bordereau et de l’écriture de Dreyfus, se révélèrent peu concluantes, voire contradictoires, de même que les juges ne retinrent pas d’absence totale de motif de trahison. Le commandant Henry s’acharnait et jurait sur l’honneur qu’il détenait les preuves irréfutables de la culpabilité du suspect, tout en refusant de révéler ses sources. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que Dreyfus, l’exutoire fabriqué de toute pièce, ait été condamné, à l’unanimité, à la déportation perpétuelle à l’île du Diable.

Préalablement à son départ en exil, le condamné Alfred Dreyfus dut subir l’affront de la dégradation publique qui eut lieu le samedi 5 janvier 1895, par une matinée glacée, dans la cour de l’école militaire? Sur la place de Fontenoy, la foule trépigne, lance des cris de haine : « Mort à Judas » ! A neuf heures, Alfred Dreyfus apparaît, encadré par un brigadier et quatre canonniers. « Il s’avance d’un pas ferme, la tête haute, il a l’air de commander son escorte. Alors, le général se dresse sur ses étriers et, l’épée haute, il prononce : « Alfred Dreyfus, vous n’êtes plus digne de protéger les armes. Au nom du peuple Français, nous vous dégradons ! ». Le futur académicien, Gabriel Honataux, qui assista de près à la scène, rapporte que pendant que l’adjudant de dragons Bouxin lui arrachait ses galons, Dreyfus, immobile, répétait : « Soldats, on dégrade un innocent ! Je suis innocent. Vive la France ! Vive l’armée ! ».

Infos pratiques

  • Cour des Chaînes Salle des Plafonds Peints 68100 Mulhouse

    Renseignements :

      03 69 77 77 50

    Horaires :

    Du Samedi 24 Septembre 2016 au Mercredi 5 Octobre 2016

    Tarifs :

    Entrée libre

  • Banque Populaire, 55 avenue du Président Kennedy 68100 Mulhouse

    Renseignements :

      03 89 64 43 96

    Horaires :

    Du Lundi 7 Novembre 2016 au Mercredi 16 Novembre 2016 les jours ouvrables de 9h à 12h et de 13h30 à 17h

    Tarifs :

    Entrée libre

  Commentaires

A voir également

Agenda
Le QUIZ de la semaine Theatra 2016 Theatra 2016

Répondez au quiz et gagnez votre passeport pour assister à tous les spectacles de Théâtra, du 7 au 9 octobre à Saint-Louis. 5 passeports à gagner !

Participer
Le QUIZ de la semaine Salon des vignerons indépendants de Blotzheim Salon des vignerons indépendants de Blotzheim

Répondez au quizz et tentez de gagner un coffret de 6 bouteilles de vin offertes par le Salon des Vins des Vignerons Indépendants, qui aura lieu à Blotzheim du 14 au 16 octobre. 5 lots de 6 bouteilles à gagner ! Attention les gagnants devront obligatoirement récupérer leur lot au salon.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 290

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS