Besançon>Agenda>Concerts>Rock / metal / blues>Albin de la Simone (tournée)

Albin de la Simone (tournée)

Albin de la Simone (tournée)

Albin de la Simone (tournée) en concert à Besançon (Théâtre Ledoux), le 5 mai 2023. Toutes les informations pratiques (tarifs, billetterie, plan de salle) pour ce concert sont à retrouver sur cette page. Réservez dès maintenant vos places pour assister à ce concert à Besançon !

Le Bruit qui Pense (L-R-20-5699/5701) presente en accord avec Zouave ce concert  

Albin de la Simone – Les cent prochaines années

On l’avait laissé sans voix, en 2021, le temps d’un album instrumental baptisé Happy end. Heureuse, cette initiative l’était assurément, tant elle remettait au centre de l’attention Albin de la Simone comme musicien flexible, arrangeur vif-argent, fabriquant de sons joyeusement farfelu et de délicieuses histoires sans paroles qui en disaient pourtant beaucoup. Quant au mot « fin », heureusement il ne fallait pas le prendre au mot. Avec ce septième album, Albin retrouve non seulement son chant, mais il nous promet L’avenir, avec Les cent prochaines années comme horizon. De quoi voir venir.

Six ans déjà après Lun de nous, dernier disque en-chanté, l’inspiration un temps tarie par l’absence de mouvement dans le monde est revenue comme mille flammes, à point nommé pour célébrer vingt années de chansons – 2003, premier album – et reprendre le cours de ces grandes et petites choses qui peu à peu ont façonné un style unique. Cette fois, pourtant, le réalisateur qu’il est régulièrement pour les autres (de Miossec à Pomme en passant par Vanessa Paradis ou Pierre Lapointe) a choisi de ne plus l’être pour lui-même, en confiant les clés à un jeune disciple, Ambroise Willaume, alias Sage, par désir de stimulation et de renouveau. Sage, savant du dosage déjà aperçu dans l’ombre de nombreux chanteurs ne pouvait qu’adhérer à l’idée d’agrandir l’espace autour de ce qui est déjà si solidement construit.

En adoptant ce léger pas de recul vis-à-vis de ses chansons, le compositeur-chanteur dévoile pourtant son disque d’auteur le plus personnel, à commencer par cette pochette qui le montre, enfant, dans les bras de sa mère, dont le titre Petit petit moi décrit avec précision le contexte. « J’ai envie de toucher de la même manière que j’aime être touché. Comme il m’arrive d’être bouleversé par les chansons des autres, je ne dois plus me poser d’obstacle à l’idée d’émouvoir », confie celui qui creuse de disque en disque un sillon de plus en plus profond, sans toutefois perdre en chemin sa belle légèreté. Son humour aussi, comme lorsqu’on retourne la pochette, et qu’ô surprise, on se retrouve face à un cerf impérial signé Rosa Bonheur. Ce décor sylvestre rappelle d’ailleurs l’un des endroits de villégiature qui a servi de refuge pour l’écriture méticuleuse de cet album, l’hôtel Le Barn, dans la haute vallée de Chevreuse, idéal pour aérer l’esprit de chansons qui, sans en avoir l’air, ont parfois le cœur lourd. Si Les cent prochaines années, en ouverture, donne foi en l’espoir de beaux lendemains, l’album est la chronique équilibrée, voire équilibriste, de l’émerveillement et de la douleur, de la rupture et de la renaissance amoureuse (Jembrasse plus, Pars, Merveille), du souvenir et de l’avenir (« Quoi sera mieux, quoi sera pire, qui saura dire ? »), jusqu’à l’échappée onirique de À jamais, rêverie fantasque, limite fantastique, d’un type en panne qui s’ébroue les sens.

Et après, on voit.  


Réservation PMR : 09 51 67 97 03

Albin de la Simone, artiste prometteur et déjà reconnu par ses pairs, est l’un des musiciens dont nombre de chanteurs français - nouveaux ou moins nouveaux - aiment à s’attacher les services depuis quelques années. Pour preuve ses collaborations avec Jeanne Cherhal, Adrienne Pauly, Franck Monnet, JP Nataf, Alain Chamfort, Mathieu Boogaerts, Raphaël, Jean-Louis Aubert, Alain Souchon, et bien d’autres….

Multi-instrumentiste, arrangeur inventif et claviériste recherché, Albin de la Simone aurait pu en rester là. Oui mais voilà, Albin de la Simone est un garçon surprenant. Son petit univers aux mélodies bondissantes, faussement angélique n’a rien à lui envier. Avec lui, les faux semblants sont de sortie et sous des mélodies légères, de faux airs de simplicité, peut couler parfois, une terrible noirceur. Aussi désarmant qu’un enfant, tout en élégance et courtoisie, de son humour pince sans rire, il a vite fait de faire chavirer votre cœur par-dessus bord.

En 2005, après avoir longtemps travaillé comme parolier ou organiste pour celui des autres, Albin est fin prêt pour la réalisation de son propre album. Il laisse ses airs respirer, ses chansons se métamorphoser, et nous annonce : Je vais changer ! L’influence musicale des chanteurs renommés avec lesquels il a collaboré, ne l’a pas empêché de se forger son propre style.

Albin de la Simone a l’art de mélanger la particule au populaire pour accoucher de perles lumineuses à la plume exigeante et aux mélodies raffinées, qui conte des histoires de vie entre légèreté, cynisme fragile et cruauté :

Sans avoir l’air d’y toucher, Albin de la Simone met le doigt sur des choses à vif ! Un style qu’on qualifie de mordant, drolatique, cocasse. Sur une funk pop Playmobil où alternent ballades à l’harmonium et rythmes primesautiers, il visite des blessures d’enfant jamais peigné dans le bon sens. Son univers atypique et décalé, entre le rire et l’effroi, vous réserve bien des surprises !

Albin de la Simone (tournée) :
Renseignements - Horaires - Tarifs - Billetterie

Dates et horaires :

  • Vendredi 5 Mai 2023 à 20h30

Tarifs et billetterie :

27 € - 32 €

Dans la même rubrique

Recevez les bons plans sorties par mail

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter JDS pour recevoir chaque jeudi l'agenda du week-end : concerts, spectacles, restos, manifestations...

Ailleurs sur le web

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Recevez chaque jeudi les meilleures idées sorties et les bons plans pour le week-end !