Déco Maison>Intérieur>Eclairage : guide pratique de l'éclairage domestique

Eclairage : guide pratique de l'éclairage domestique

Les conseils du Journal des Spectacles pour réussir son éclairage domestique

Décoration : réussir son éclairage intérieur Décoration : réussir son éclairage intérieur DR

L’éclairage est un élément primordial pour se sentir bien chez soi. Avec les progrès incessants des lampes à led nous pouvons prévoir que d’ici quelques années nos intérieurs ne ressembleront plus, la nuit, à ceux que nous connaissons.
Malgré l’avènement de cette nouvelle technologie, certaines grandes règles générales resteront immuables.
La lumière est une source infinie de possibilités décoratives et architecturales. Elle peut facilement être modelée à volonté, à travers des lampes murales, lustres, lampadaires et spots. Au gré de votre fantaisie.

Dans le salon : passer d’une lampe à l’autre

Cette astuce a fait ses preuves. En multipliant les points de lumière vous pourrez, tour à tour, jongler pour choisir l’éclairage qui convient le mieux à votre activité du moment. Une lumière puissante qui englobe tout l’espace, par exemple une lampe suspendue halogène centrale, mais aussi une lumière plus diffuse pour vos soirées entre amis (applique murale ou, plus original, quelques grands objets lumineux au sol). Sans oublier de vous aménager une source locale et personnelle pour vos moments de lecture. Placez aussi pour votre confort un éclairage discret derrière votre téléviseur. Les spectateurs vous remercieront.

Dans la salle de bain : le confort du choix entre deux intensités

Chacun appréciera, au sortir du lit, de ne pas sentir agressé par une trop forte intensité. Néanmoins, au moment du maquillage pour madame, du rasage pour monsieur, il convient de disposer d’une puissance supérieure. De nombreuses solutions existent. Consulter votre spécialiste en luminaire.

Dans la cuisine : une luminosité naturelle et puissante

Cette pièce est incontournable. Chaque matin vous y débutez votre journée active. Il est prouvé que la lumière a une importance capitale sur votre santé et votre humeur. Optez ici pour une ambiance lumineuse. De plus, lorsque l’on cuisine, il est important de bien voir. Profitez des meubles hauts au-dessus de vos plans de travail pour y intégrer de très bons éclairages encastrés. La cuisine n’est pas un lieu où l’on joue à cache-cache...

Dans la chambre d’enfant : calme et sérénité

Optez pour un variateur. Cela ne comporte que des avantages. Si votre enfant a peur dans le noir, vous laisserez une très légère lumière que vous éteindrez plus tard. Avant d’aller vous coucher vous pourrez tout aussi discrètement venir le border sans le réveiller. Enfin, le matin, vous pourrez graduer l’intensité pour éviter un choc lumineux agressif.

Dans la salle à manger : le classicisme indémodable de la lampe à suspension

En famille ou entre amis dans la salle à manger, la table devient le tableau à mettre en scène. S’il y a d’autres sources lumineuses, elles ne devront pas rivaliser trop conséquemment. Il est même conseillé, pendant le rituel du repas de les éteindre pour focaliser l’attention.

Le cas particulier des plantes vertes

Le principal frein à leur croissance et à leur floraison est l’insuffisance de lumière. En automne et en hiver, dans notre région, nous n’avons que huit à dix heures de clarté par jour, or, pour elles, l’idéal se situe entre quatorze et seize heures quotidiennes. Il faut compenser par une lumière artificielle. Les lampes incandescentes et halogènes dégagent beaucoup de chaleur, mais contiennent peu de couleur bleue ou violet. Donc si une plante est cultivée uniquement sous un éclairage artificiel de ce type, elle fleurira bien mais sa croissance générale sera déficiente. Les producteurs en serre utilisent uniquement des lampes au sodium.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !