Gastronomie>Actu Gastronomie>20 questions nulles à un chef étoilé : Jean-Luc Brendel, chef de La Table du Gourmet* à Riquewihr

20 questions nulles à un chef étoilé : Jean-Luc Brendel, chef de La Table du Gourmet* à Riquewihr

  • La Table du Gourmet à Riquewihr - 03 89 49 09 09 - www.jlbrendel.com Riquewihr

Jean-Luc Brendel a passé un bon moment en notre compagnie ! Jean-Luc Brendel a passé un bon moment en notre compagnie ! © Mike Obri

Ils ont une ou deux étoiles au guide Michelin, ce sont des références derrière les fourneaux, et pourtant, ils ont accepté de répondre à une série de questions idiotes que personne ne se pose jamais.    Commis par Mike Obri

1) Chef Brendel, vous êtes installé à Riquewihr depuis plus de trois décennies ! Quel est le truc que vous préférez à Riquewihr ?

Sa situation privilégiée : on est près de tout ! Et à pied, je me rends à mon jardin, à mon restaurant, dans les vignes...

2) ... Et le truc qui vous gonfle à Riquewihr ?

Je vais essayer de ne froisser personne ! (Rires) Le tourisme de masse, vous vous en doutiez, reste la chose la plus usante, particulièrement les incivilités, qui sont de plus en plus nombreuses. Riquewihr est un village avec des habitants... ce n'est pas un musée figé.

3) Vous devez renommer votre restaurant, vous l'appelez comment ?

« Simplexité » ! C'est l'esprit de ma cuisine. Très épurée, mais aux techniques complexes.

4) Je suis végan : vous me foutez dehors ?

Pas du tout, comme vous le savez, le restaurant est très ouvert sur le végétal, ma philosophie, c'est "du jardin à l'assiette". Alors oui, certains demandent un menu végan puis se font une tartine de beurre. Un autre a absolument voulu goûter une sauce à la truffe... réalisée avec de la viande. Mais ce n'est pas représentatif de la majorité.

5) Meilleur conseil jamais reçu ?

C'est un truc qui a bousculé toute ma vie, il y a vingt ans. Un médecin a identifié ma maladie et m'a conseillé de me déclarer invalide. Ce fut un choc. J'ai refusé de baisser les bras. Cela m'a donné une force intérieure encore plus grande pour voir aboutir mes projets.

6) Si vous n'étiez pas chef, vous feriez quel métier ?

Architecte ! J'ai aimé concevoir et suivre les chantiers de mes différentes chambres et maisons d'hôtes.

7) Le truc le plus chelou qu'un client ne vous ait jamais demandé ?

Oh oui... Une bouteille de Romanée-Conti... avec des cocas.

8) C'est quoi votre burger préféré chez McDo ?

Je n'y vais jamais. Mais dans mon second restaurant, la Brendelstub, j'ai un McBrendel à la carte ! Au boeuf Angus.

9) Qu'est-ce que vous pensez de TripAdvisor ?

Je ne connais aucun restaurateur qui va vous dire que c'est génial. Je suis pour la critique, bien sûr, mais parfois, sous couvert d'anonymat, on a droit à des messages ubuesques. On perçoit l'égo monstrueux de certains, qui ne supportent pas qu'on leur dise non. Je pense même ouvrir un site web avec un florilège des messages les plus fous : balance-ton-andouille.com !

10) Pourquoi n'y a-t-il pas de cheffe étoilée en Alsace ?

C'est une question à poser à Michelin ! La cuisine a longtemps été un univers très masculin, il faut le dire. ça n'est plus du tout le cas, donc patience, c'est mathématique, il y aura de plus en plus de cheffe récompensée.

11) Votre film préféré et pourquoi ?

Je dirais tous les films de Spielberg qui ont bercé ma jeunesse. Les Indiana Jones, particulièrement. J'aime bien aussi tous les Tarantino pour la qualité des dialogues.

12) La dernière fois où vous avez pleuré ?

... (Long silence) Il y a longtemps, il semblerait !

13) ... Et gueulé ?

La plupart des chefs ont un caractère de cochon. Mais avec l'âge, on s'assagit.

14) Qu'est-ce que vous faites durant votre jour de repos ?

Je suis au jardin et je passe du temps avec ma famille. J'ai un hobby : les sorties en quad. Mais en début d'année, j'ai eu un accident assez grave. J'ai eu dix côtes cassées, le quad s'est retrouvé sur moi. J'ai mis six mois pour m'en remettre, ça a été une année compliquée niveau santé.

15) Si vous ne pouviez boire qu'un seul vin jusqu'à la mort... vous choisissez ?

Un Châteauneuf-du-Pape Pignan, du Château Rayas.

16) Dans la vie, vous ne pourriez pas faire sans... ?

Les projets, toujours avoir des projets ! Construire et apprendre. Il y a eu la Stub, les maisons d'hôtes... Là, je crée un jardin en autarcie sur les hauteurs de Riquewihr, aussi beau que bon. J'ai fait arracher des vignes, imaginez un peu ! Ici, à Riquewihr !

17) Votre insulte préférée ?

Leck mi am'arsch ! (Rires)

18) Qu'est-ce qu'il y a après la mort ?

Je suis croyant, j'espère qu'il y a quelque chose... Mais il faut vivre pleinement avant tout, et assouvir ses passions. Il ne faut pas penser à cette épée de Damoclès que l'on a au-dessus de nos têtes.

19) On vous envoie au Purgatoire dans dix minutes. Est-ce que vous considérez avoir réussi votre vie ?

J'assume tous mes choix. Vivre de la cuisine, ma passion, c'est déjà une grande chance. Je ne regrette pas mon chemin. Mais je ne suis pas un ange !

20) Un selfie pour finir ?

Oh ! Maintenant que j'ai enlevé ma blouse...

Infos pratiques

La Table du Gourmet à Riquewihr - 03 89 49 09 09 - www.jlbrendel.com 68340 Riquewihr

Renseignements :

Tarifs :

NC

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !