Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Magazine>Actu Magazine>MAUSA, un musée hors norme à Neuf-Brisach

MAUSA, un musée hors norme à Neuf-Brisach

        

Du street art dans les remparts Vauban ? Voilà de quoi défriser Louis XIV mais surtout redonner vie à des casemates tristounettes pour un nouveau musée hors norme, graffé ou peint par Denis Meyers, Seth, Pure Evil, Nasty…

Seth s\'est joué des contraintes du lieu avec cette œuvre marquante © Sandrine Bavard Seth s'est joué des contraintes du lieu avec cette œuvre marquante

Neuf-Brisach n’est pas Londres, Paris ou Berlin et les artistes de street art ne se sont jamais bousculés au portillon… enfin aux grandes portes de la citadelle Vauban pour laisser leur signature.

Jusqu’à ce que le MAUSA ouvre un musée dans les remparts le 7 juillet 2018, pile dans le bon timing, soit pour le 10e anniversaire de l’inscription de la fortification au Patrimoine mondiale de l’Unesco.

"Réveiller un patrimoine endormi"

Le MAUSA a déjà un précédent. Et quel précédent ! L’an dernier, il ouvrait le premier musée des arts urbains et du street art en France sur un site industriel, les forges Baudin dans le Jura, profitant de 22 000 m² pour retracer son histoire grâce à la fantastique collection de Stanislas Belhomme qui a acquis pendant 20 ans des Keith Haring, des Banksy, des JonOne…

« Le mouvement a 50 ans d’existence, il fallait bien qu’un musée lui soit consacré. L’idée, c’est de sortir les artistes des usines et des entrepôts où on les voit habituellement et de trouver des lieux en souffrance culturelle et de réveiller un patrimoine endormi », souligne Clémentine Lemaitre, directrice du MAUSA Vauban.

2,4 km de galeries pour le street art

A Neuf-Brisach, le musée est moins grand mais pas moins ambitieux : quelques 1200m² soit 1/16 des 2,4km de remparts mis à disposition par la ville où les artistes de renommée internationale se sont succédé tout au long de l’été pour recouvrir les murs.

« On est content de faire quelque chose qui ne se voit pas ailleurs. Il y a des galeries, des foires, des expos mais réunir dans un musée comme ça des artistes de ce niveau-là, c’est unique. Imaginez, ces artistes qui couraient dans le métro pour échapper à la police et qui se voient offrir aujourd’hui des murs classés à l’UNESCO ! » se réjouit Stanislas Belhomme, fondateur du Mausa.

Et s'il y en a un qui a couru longtemps, c'est bien le Parisien Nasty, « connu pour avoir peint et volé le plus de plaques de métro » qui a reconstitué ici une station...Vauban évidemment !

Un lieu brut et un jeu sans fin

Les artistes se sont fait un plaisir de jouer avec les contraintes et les possibilités de ce lieu brut, comme Seth qui a agenouillé un de ses enfants sans visage auprès d’un trou béant, éparpillant au sol des briques de toutes les couleurs.

Ils se sont aussi servis de l’histoire et du contexte du lieu pour créer des petits clins d’œil comme Pure Evil qui fait passer un avion de guerre au-dessus de nos têtes qui largue des petits cœurs et non des bombes… «Make love, not war » clame-t-il dans cette forteresse militaire.

Denis Meyers a lui accueilli dans sa casemate les habitants qui lui ont inspiré des mots et des portraits qui recouvrent murs et plafonds dans une peinture qui réagit aux ultra-violets et qui se découvre dans la pénombre ! Comme une caverne des temps modernes…

Graffiti, pochoirs, lettring... Une diversité de style!

L’objectif du MAUSA était aussi de faire découvrir différents styles : pochoirs, graffiti, lettring, photo, installation…

Jérôme Mesnager, « le régional de l’étape », né à Colmar, a posé ses Corps blancs ici, comme il l’a fait sur la grande muraille de Chine ou sur la Place Rouge à Moscou.

Le photographe anglais Joseph Ford, fond ses personnages dans le décor avec des pull tricoté main pour un camouflage à la fois drôle, kitsch et extravagant.

Au total, une quinzaine d’artistes sont passés dans les murs (Rero, Martin Whatson, Mr Chat, MadC…). Un musée hors norme, vraiment !

Infos pratiques

A voir également

  • Swarovski
    Swarovski

    Mulhouse

    Le spécialiste du Cristal a désormais sa boutique à Mulhouse : les plus beaux bijoux Swarovski vous attendent rue du Sauvage ! Marque connue et reconnue internationalement, Swarovski fait rêver des générations entières de femmes depuis sa création en 1895, en Autriche. Utilisant son cristal pour réaliser des collections originales et ultra tendances de bijoux, la marque Swarovski […]

  • Cour des Maréchaux
    Cour des Maréchaux

    Mulhouse

    La cour des Maréchaux vous invite à fêter la magie de Noël… Dans un décor féérique, venez découvrir notre majestueux sapin de Noël aux pouvoirs magiques… en passant sous son arche n’oubliez pas d’y faire un vœu ! Et pour immortaliser cet instant magique, prenez le temps de faire une jolie photo ! La Cour des Maréchaux, ma destination […]

  • Grande vente au déballage maroquinerie
    Grande vente au déballage maroquinerie

    La Société Alsacienne de Maroquinerie organise dans ses locaux une grande Vente au Déballage pour noël (Autorisation municipale N° 337/2018 • Délivrée le 18/09/2018). Vente des fins de séries de la marque de maroquinerie - bagagerie, JUMP. Des remises allant de -40% à -70% sur le prix de vente public conseillé et un large choix de produits dont des valises rigides et souple, […]

  • Découvrir Strasbourg sur un bateau électrique à Noël
    Découvrir Strasbourg sur un bateau électrique à Noël

    Strasbourg

    Vous cherchez un moment d’évasion original et une nouvelle façon de redécouvrir Strasbourg durant le Marché de Noël ? Avec Captain Bretzel, naviguez au coeur de la capitale alsacienne dans des embarcations électriques au milieu des illuminations. Cet été, la location des bateaux électriques chez Captain Bretzel à Strasbourg a cartonné, avec pas moins de 15 000 […]

  • Europa-Park : un téléphérique au-dessus du Rhin, destination le Silver Star
    Europa-Park : un téléphérique au-dessus du Rhin, destination le Silver Star

    Europa Park - Rust  -  Rust

    Mais où va s'arrêter Europa-Park ? Après la re-thématisation de son quartier Français et l'immense chantier à 150 millions d'Euros du futur Parc Aquatique "Rulantica", voici qu'un projet de téléphérique transfrontalier voit le jour. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a rencontré de façon très officielle Roland Mack, le big boss […]

Galerie photos

  • Seth s'est joué des contraintes du lieu avec cette œuvre marquante © Sandrine Bavard
  • Denis Meyers a reçu les habitants dans cette casemate : ils lui ont inspiré des mots et des portraits © Sandrine Bavard

Commentaires

Le QUIZ de la semaine Barkouf ou un chien au pouvoir Barkouf ou un chien au pouvoir

Cette semaine le jds vous invite à l'opéra Barkouf ou un chien au pouvoir, mardi 8 janvier à 20h à la Filature de Mulhouse. 10 x 2 entrées à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 314

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS