Tourisme et loisirs>Actu Tourisme et Loisirs>L’oncle Hansi a désormais son musée à Colmar

L’oncle Hansi a désormais son musée à Colmar

L’oncle Hansi a désormais son musée à Colmar L’oncle Hansi a désormais son musée à Colmar DR

L’ illustrateur et caricaturiste Hansi, l’un des Colmariens les plus célèbres, aura d’ici à la fin du mois de novembre 2015 un musée à son nom dans sa ville natale. Les collections se découvriront à l’étage tandis que le rez-de-chaussée sera occupé par un village-marché, avec salon de thé.

Si on regarde les cartes postales dans les boutiques de souvenirs à Colmar, il y a fort à parier que l’on trouvera la signature d’Hansi. Si on lève les yeux en l’air pour admirer les belles enseignes des boutiques, il est encore fort possible de tomber sur la patte d’Hansi. Bref, Jean-Jacques Waltz, de son vrai nom, est présent un peu partout à Colmar, mais il n’avait pas encore de musée pour célébrer son œuvre, lui, l’enfant du pays, né et mort dans cette ville, ardent défenseur de la tradition alsacienne et de la patrie française, dans la première moitié du XXe siècle.

Pour les promoteurs du projet, il était temps de remédier à cet oubli : « Le nom d’Hansi ne parle pas forcément en dehors de l’Alsace, mais l’imagerie, oui. C’est ce qu’on associe le plus à l’Alsace avec la cathédrale de Strasbourg et les marchés de Noël », assure Steve Risch, qui a racheté les droits de Jean-Jacques Waltz en 2012 et crée dans la foulée la marque Le Marché de l’Oncle Hansi, une gamme de produits culinaires et d’art de la table.

Dans un village des années 20

Sur 700m2 et sur deux niveaux, le bâtiment de l’ancienne librairie Chapitre a totalement été repensé dans l’esprit d’une « micro-république des années 20-30 ». François Zenner, qui peint la façade, descend de son échafaudage, en pestant contre les murs « tout tordus » et précise ses intentions : « Je ne suis ni en concurrence ni dans la copie d’Hansi. Je me suis vaguement inspiré de son travail d’enseigne, de l’art héraldique, de ses couleurs assez passées, pour réaliser quelque chose qui tient plus de la fresque, avec de grandes frises. »

Une fois entrés dans le musée, les visiteurs découvriront une place alsacienne totalement reconstituée, avec des pavés au sol, du gré des Vosges pour encadrer les fenêtres, une place qui sera animée tout au long de l’année par des artistes et des artisans régionaux. A l’étage, le musée sur plus de 300m2 nous entraînera dans l’univers d’Hansi avec plus de 700 objets personnels et œuvres de l’artiste colmarien : aquarelles, eaux fortes, publicités, cartes postales, vaisselles, enseignes…, certains provenant du Musée Unterlinden où le père d’Hansi et Hansi lui-même furent conservateurs.

Le musée ne se contentera pas d’exposer ces pièces, mais les mettra véritablement en scène : on pourra monter dans une cabine de train pour voir défiler les paysages bucoliques de l’artiste, ou visiter une cellule de prison comme celle où Hansi fut incarcéré à cause de ses caricatures féroces contre les Allemands. On sera aussi projeté dans son Alsace idéalisée avec des dessins reproduits à très grande échelle : le chemin pour aller à l’école, le retour des cigognes au village, la bonne cuisine alsacienne… Une salle d’exposition temporaire présentera dans un premier temps son travail de publicitaire : esquisses de dessins, projets d’enseignes, affiches…, mais les collections tourneront à chaque semestre.

Au rez-de-chaussée, on retrouvera la boutique du Marché de l’Oncle Hansi qui compte aujourd’hui quelques 400 références et réunit 24 producteurs, mais aussi d’autres produits régionaux, dans une ambiance de marché couvert. Il y aura également un espace pour les arts de la table et un autre pour la papeterie. De l’autre côté du bâtiment, un salon de thé servira des produits régionaux aux visiteurs : Elsass Cola, café de Sati, pains d’épices Fortwenger… Au-delà d’Hansi, c’est donc l’Alsace qui est célébrée : « On est fier de l’esprit alsacien, on veut le conserver, l’accentuer, en mélangeant tradition et innovation. Mais on veut faire quelque chose d’original et intemporel, pas passéiste », soulgine Steve Risch.

Infos pratiques

Commentaires

  • suzanneweiss68@yahoo.fr | 24/11/15 | 13h52

    merci pour cette belle réalisation, un rêve se concrétise...
    Peut-être pour nos amis les touristes, une explication quant au nom HANSI
    c'est un musée qui se veut vivant au travers des offres
    sachez demander un " prix" abordable pour la jeunesse, c'est important dans l'approche culturelle de nos enfants
    je suis enchantée à l'idée de le visiter, mettez en valeur toute la beauté des réalisations du fondateur
    Merci au concepteur et financeur

    Salut un fiel gleck
    Suzanne Weiss

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !