Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Bien Etre>Alimentation>Interview de Michel Haber, passionné de thé

Interview de Michel Haber, passionné de thé

        
Michel Haber donne régulièrement des conférences sur le thé dans la région © jds Michel Haber donne régulièrement des conférences sur le thé dans la région

Michel Haber, enseignant, est un passionné de thé depuis 40 ans. Il anime régulièrement des conférences sur le thé et vante ses mérites lors d'interventions à la clinique de l'Orangerie à Strasbourg dans un service de réanimation cardiaque.

Thé vert, blanc, noir...Comment s'y retrouver quand on n'est pas connaisseur ?

Le thé est issu du camellia qui avait deux souches à l'origine, une provenant d'Inde, l'autre de Chine. On obtient différents sortes de thé par la transformation de la feuille. La couleur des thés dépend de l'oxydation, un phénomène chimique : les thés blancs et jaunes ne sont pas oxydés, les bleus et verts le sont partiellement, les noirs totalement. Le thé sombre est lui obtenu par fermentation, un phénomène biologique. D'autres facteurs entrent en jeu : la récolte, la taille, le savoir-faire, le terroir...

On dirait que vous parlez du vin...

On peut faire beaucoup de parallèle avec le vin. Ce sont tous les deux des produits agricoles avec une notion de terroir très forte déterminé par le vent, l'altitude, la pluie, qui peut changer à quelques kilomètres de distance. Il existe une civilisation du thé comme pour le vin, porteuse de valeurs culturelles très fortes, liées à des pratiques très anciennes de production et de dégustation, comme les cérémonies japonaises. Un Indonésien s'est même récemment offert 100g de thé pour 82 000 euros, comme pour un grand cru.

Quand est intervenu l'ajout d'arômes ?

Depuis toujours, des fruits et des fleurs ont été intégrés dans le thé. Mais l'aromatisation est une technique aussi complexe que la création de parfums : il faut bien connaître les thés et les procédés pour que les thés soient plaisants et tiennent dans le temps. C'est d'ailleurs une spécialité française, qui répond plutôt au goût européen et français. Et aujourd'hui, le must pour les Japonais est de repartir avec un thé à la pomme de Paris.

Retrouvez notre article :

Le thé, boisson saine et star

En forme en 2013

  Commentaires

A voir également

Bien Etre
Le QUIZ de la semaine Passtime 68 Passtime 68

Cette semaine Jds vous offre des guides Passtime Haut-Rhin, avec des réductions dans plus de 150 établissements (restaurants, commerces, loisirs...). 4 guides Passtime 68, édition 2017 à gagner !

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 292

Lisez Spectacles 68 et 67 en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS