Christophe Hohler

Depuis son atelier d'Hagenthal-le-Bas, Christophe Hohler produit une œuvre forte qui résonne dans les esprits. Comment ne pas être marqué par la puissance et l'âpreté de son trait si caractéristique ?

Le Musée des Beaux-Arts a choisi de rassembler, jusqu'au 25 mars, des oeuvres récentes issues de l'esprit de l'artiste alsacien Christophe Hohler. Peintures et sculptures viennent ainsi surprendre le visiteur, pas forcément habitué à ce style si particulier, sans fioritures, dur, sombre. Le dessein affiché de l'artiste : faire en sorte que l'image soit la plus expressive et la plus intuitive possible. En cela, le pari de Christophe Hohler est largement gagné. On reste régulièrement scotché devant certains de ses dessins ou de ses gravures, qui possèdent une force brute de décoffrage, un impact glauque, une résonnance étrange.

L'art d'Hohler semble ramper quelque part entre l'univers de The Thing de John Carpenter et Le Cri du fameux norvégien Munch. Il y a quelque chose de désespéré et de sauvage, dans les coups de crayon et de pinceau de l'artiste. Tant mieux, ça nous change. Ou l'art de bousculer doucement mais sûrement.

L'absence de réponse vaut pour enseignement

La philosophie d'Hohler est intéressante à plus d'un titre. Une fois les oeuvres livrées au regard du spectateur, l'artiste décline toute(s) responsabilité(s), préférant laisser leur signification en suspens... Certaines pièces n'ont même pas de titre. A nous de l'inventer et de trouver du sens. C'est un peu comme au PMU. On joue comme on aime. On en fait ce qu'on veut. L'absence de réponse précise vaut pour enseignement. Hohler dit à ce propos : « Je suis responsable de ma peinture-peinture, mais en aucun cas je ne suis responsable de ce qu'elle raconte (...) Je suis en train d'expliquer l'artiste-malgré-lui, uniquement en communion avec ses préoccupations plastiques et esthétiques. Ce qui rend confuse l'idée reçue de l'artiste qui cherche à choquer pour faire avancer les choses (...) L'artiste n'a de flux que par les appréciations du consommateur d'oeuvres d'art. » A nous, donc, de nous faire notre propre opinion. M.O.

Christophe Hohler :
Renseignements - Tarifs

03 89 33 78 11

Tarifs :

Entrée libre

Dans la même rubrique

Publicité
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Recevez chaque jeudi les meilleures idées sorties et les bons plans pour le week-end !

Le QUIZ de la semaine Gagnez votre Lovebox pour la Saint-Valentin ! Gagnez votre Lovebox pour la Saint-Valentin !

Pour chaque gagnant : 2 Lovecans (une romantique et une coquine)

Participer au jeu concours