Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Formation>Ecoles et diplômes>Quand la chimie se met au vert

Quand la chimie se met au vert

        
Stéphanie Freitag, responsable de l\'option chimie verte à l\'école de chimie de Mulhouse © Sandrine Bavard Stéphanie Freitag, responsable de l'option chimie verte à l'école de chimie de Mulhouse

L'école nationale supérieure de chimie de Mulhouse a créé en 2009 une option chimie verte, qui vise à réduire ou éliminer les substances néfastes pour l'environnement et l'homme, en inventant de nouveaux procédés plus « propres ». Explications avec Stéphanie Freitag, responsable de l'option.

Qu'est-ce que la chimie verte ?

En anglais, on parle de sustainable chemistry, la chimie durable, qui reprend les concepts du développement durable, respectueuse de l'environnement et des hommes. A l'origine, on appelait chimie verte la chimie biosourcée, c'est-à-dire la chimie faite à partir des plantes alimentaires ou non (céréales, maïs...) qui servaient à faire du biocarburant. Mais ce n'est pas la vraie chimie durable et éthique : il y a eu un cas au Mozambique où des champs de sorgho ont été cultivés pour faire du bio carburant en face de populations qui mourraient de faim, et la récolte a été volée. En France, pour des raisons culturelles, il n'est pas considéré comme éthique de faire de la méthanisation ou autre synthèse chimique à partir de denrées nutritives (contrairement à nos voisins Allemands). Nous utilisons des déchets d'abattoirs ou d'agriculture céréalières (tige, feuille, etc.)

Comment se manifeste concrètement cette chimie verte ?

Avant, on faisait de la chimie avec plein de déchets et en gaspillant l'énergie. Le but du jeu est de trouver une synthèse finale produisant le moins de déchets possibles, en vérifiant toutes les étapes du processus. On va faire des catalyses, c'est-à-dire accélérer la réaction en ajoutant un produit régénéré à la fin : en ajoutant un catalyseur (platine ou fer par exemple), la réaction va plus vite, donc on économise de l'énergie et du temps. On utilise aussi des réactions sans solvants, des synthèses par micro-ondes, pour éviter les rejets dans la nature. Si on prend l'exemple de la synthèse de l'ibuprofène, elle produisait en 1960 60% de déchets contre 1% seulement aujourd'hui ; on la faisait en 6 étapes contre 3 aujourd'hui. La chimie verte ne va pas se passer de pétrole, mais optimiser son utilisation.

Quelles sont les perspectives d'avenir ?

Tout le monde fait et fera de la chimie verte, parce que la nature ne peut subvenir à nos besoins exponentiels. La chimie ne peut survivre si elle ne s'adapte pas, parce qu'on vit une crise économique et qu'on ne peut travailler à perte, parce qu'on vit une crise écologique et qu'il faut retraiter les déchets. La chimie ne peut se faire non plus au détriment des hommes. Nous sommes par exemple contraints par la réglementation européenne REACH (1) à réduire la quantité de solvants nocifs pour l'homme dans les substances chimiques. On doit trouver des produits moins dangereux mais tout aussi efficaces que ceux qui ont été supprimés.

Les substances chimiques peuvent avoir une mauvaise image auprès du grand public...

Quand on va en magasin et qu'on achète un produit cosmétique bio, on peut constater que les parabènes (2) ont été remplacés par des huiles essentielles. C'est bio, c'est vert, mais cela ne veut pas dire que ce n'est pas dangereux, parce que certaines personnes y sont allergiques. Les gens ont tendance à croire que tout ce qui vient de la nature n'est pas dangereux, alors qu'on crie sur tous les toits que la chimie l'est. C'est faux : savent-ils seulement qu'ils mangent tous les jours du cyanure (sous forme de ferrocyanure inoffensif, additifs : E535, E536, E538) avec leur sel de cuisine sans problème? Et qu'en mangeant une noix de muscade entière, ils pourraient en mourir ? Et la chimie étant présente dans tout ce qui nous entoure,  le monde ne tournerait plus de la même façon sans elle.

(1) Ce règlement fait porter à l'industrie la responsabilité d'évaluer et de gérer les risques posés par les produits chimiques et de fournir des informations de sécurité adéquates à leurs utilisateurs.

(2) Substances qui perturberaient la fertilité et induiraient certains cancers

A voir également

  • Te Deum classique-jazz-gospel de John Featherstone
    Te Deum classique-jazz-gospel de John Featherstone Samedi 24/11/2018

    Temple Neuf  -  Strasbourg

    TE DEUM classique-jazz-gospel Avec L'ENSEMBLE VOCAL LUX AETERNA, DEUX QUATUORS VOCAUX JAZZ-GOSPEL ET QUATRE MUSICIENS - 16 intervenants sur scène. 'Une diversité qui explose dans tous les domaines… musique, piété, ambiance, temps… : une histoire de réconciliation – de styles, de traditions, d’histoire et de modernité.' Aux côtés de Lux Aeterna, des membres des […]

  • L’EC2M : la nouvelle école de commerce de Mulhouse !
    L’EC2M : la nouvelle école de commerce de Mulhouse !

    Ecoles et diplômes

    Mulhouse va enfin avoir son école de commerce. L’initiative appartient au Haut-Rhinois Edwin Kahric, qui se désolait de l’absence d’une telle structure dans les environs. Mais attention : l’école ne sera pas un copier/coller de ce qui se fait déjà ailleurs. Présentation. L’EC2M ouvrira ses portes en octobre 2016 dans des […]

  • L\'école d\'esthétique Vendôme à Mulhouse
    L'école d'esthétique Vendôme à Mulhouse

    Ecoles et diplômes

    L'école d'esthétique Vendôme, établissement privé de formation aux carrières de la beauté à Mulhouse, vous prépare aux métiers de l'esthétique, de la manucure et des soins du corps. Forte de plus de 40 ans d’expérience et de dynamisme dans les métiers de la beauté, l’école […]

  • Quelles alternatives aux écoles de commerce ?
    Quelles alternatives aux écoles de commerce ?

    Ecoles et diplômes

    Vous voulez travailler dans la finance, la gestion, le marketing ou l’audit ? Vous pensez immédiatement grande école de commerce ! Si vous n’avez pas les moyens ou l'envie, il existe aussi d’autres formations pour percer dans ces métiers. Les écoles de commerce ont une sacré réputation en France : des enseignants prestigieux, des stages […]

  • Bienvenue au lycée agricole de Rouffach
    Bienvenue au lycée agricole de Rouffach

    Ecoles et diplômes

    Le lycée agricole de Rouffach est fort connu des Alsaciens et rayonne bien au-delà de la région. Au total, ce sont près de 400 élèves qui y suivent, de la Seconde jusqu’au BTS, des enseignements tournés vers le monde agricole, mais pas seulement. En effet, on y retrouve de très nombreuses spécialisations qui préparent aux […]

  • Devenir kiné à Mulhouse
    Devenir kiné à Mulhouse

    Ecoles et diplômes

    L'Institut de Formation aux Métiers de la Santé de Mulhouse a inauguré à la rentrée 2010 une formation de masso-kinésithérapeute, rattachée aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Grâce à cette antenne locale, les étudiants haut-rhinois n'ont plus besoin de changer de département pour suivre leurs trois […]

Commentaires

Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 313

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS