Magazine>Actu Magazine>Cité Danzas à Saint-Louis : les artisans vous ouvrent leurs ateliers

Cité Danzas à Saint-Louis : les artisans vous ouvrent leurs ateliers

Dans l\'atelier de Lou d\'Adélaïde à la Cité Danzas Dans l'atelier de Lou d'Adélaïde à la Cité Danzas © M.O.

La Cité Danzas, en plein coeur de Saint-Louis, abrite 16 ateliers loués à des artisans d’art aux spécialités originales et rares. Un restaurateur de tableaux, une designeuse textile, un facteur d’orgue ou encore une calligraphe y cohabitent. Cherchant à s’ouvrir toujours plus vers l’extérieur, la Cité Danzas enchaîne prochainement deux temps forts pour le grand public.

La Cité Danzas accueille ses premiers artisans d’art en 2013. Cette ancienne usine entièrement retapée s’étend sur 1 500 m² et aligne 16 ateliers confortables d’une surface de 22 à 62 m². On y croise des artisans venus d’Alsace, mais aussi d’ailleurs, aux spécialités recensées dans la nomenclature officielle des Métiers d’Art, qui en compte 207, très précisément. Le lieu fonctionne un peu comme une « couveuse » pour ces personnes aux métiers qui sortent de l’ordinaire : les loyers sont modérés. Dans la plupart des cas, ces artisans d’art arrivent à vivre de leur activité, mais un coup de pouce logistique n’est vraiment pas de trop.

Un lieu vivant et ouvert

On y croise aujourd’hui un restaurateur de tableaux, un réparateur de tapis et de textiles anciens qui ne travaille bien sûr qu’à la main, une graveuse ou encore un fabricant d’étonnants instruments sonores. Oui, sonores, car le Voctachord de Jean-Pierre Limousin ne fait pas de musique, seulement du son. « Je suis installé à la Cité Danzas depuis 2015 : l’idée de me retrouver avec d’autres artisans m’a beaucoup plu, il y a une belle émulation », explique-t-il en nous montrant le fonctionnement de son appareil en bois aux multiples cordes.

« Avant, je travaillais dans l’électronique, le travail du bois, j’ai appris cela en autodidacte. Le Voctachord joue sur les harmonies. On le pose sur son corps et on ressent les vibrations, c’est un instrument de bien-être, pas un instrument de musique », conclut-il. Un peu plus loin, nous croisons la souriante Lucile, surnommée Lou d’Adélaïde, comme le nom de sa toute jeune auto-entreprise. Designeuse textile, elle fabrique des objets de décoration aux inspirations végétales.

« Venir à la Cité Danzas m’a permis de démarrer mon activité. J’avais deux boulots alimentaires à côté, j’ai pu en arrêter un récemment. L’avantage, c’est que je peux demander des petits coups de main aux autres artisans. Parfois, le maître-pipier me laisse lui chipper ses instruments ! », plaisante la jeune femme.

Afin de s’ouvrir davantage au grand public, la Cité Danzas accueille deux événements marquants : les Journées Européennes des Métiers d’Art le premier week-end d’avril, et le Salon de l’Edition d’art, les 13 et 14 mai, dans le cadre du Forum du Livre de Saint-Louis. Pour les J.E.M.A., les artisans maison mais aussi des artisans invités exposeront leur travail dans une ambiance ludique. Une expo de créateurs-joailliers alsaciens de haute volée sera à voir. Pour le Salon de l’Edition d’art en mai : des animations et des ateliers pour toute la famille et la présence de noms bien connus comme le papetier André Dietlin. Terrasse à l’extérieur avec buvette et ambiance légère à tous les étages.  M.O.


Journées E. des Métiers d’Art : Ve.31/03, Sa.1er et Di.2/04 de 14h à 18h
Salon de l’édition d’art : Sa.13/05 de 10h à 19h et Di.14/05 de 10h à 18h

Infos pratiques

Galerie photos

  • Dans l'atelier de Lou d'Adélaïde à la Cité Danzas © M.O.
  • Le Voctachord de Jean-Pierre Limousin © M.O.
  • La Cité Danzas à Saint-Louis © M.O.

Commentaires

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

  • A Mulhouse, les balades autonomes pour redécouvrir le patrimoine local
    A Mulhouse, les balades autonomes pour redécouvrir le patrimoine local

    Actu Magazine

    Découvrez ou re-découvrez le patrimoine et les lieux insolites de Mulhouse et ses environs en totale autonomie ! De nombreux circuits sont proposés par la Maison du Patrimoine et labellisées Ville d’art et d’histoire. La Maison Steinbach, l'ensemble manufacturier du XVIIIe siècle ou encore plus insolite, la maison de Paul Curie, le grand-père […]

  • Sam, de Pfaffenheim... à Koh Lanta !
    Sam, de Pfaffenheim... à Koh Lanta !

    Actu Magazine

    Sam Haliti, 20 ans à peine, ébéniste de formation souhaitant devenir militaire et originaire de Pfaffenheim à côté de Rouffach, est le plus jeune candidat de l'émission à succès Koh Lanta, diffusée en ce moment sur TF1. C'est l'une des personnalités "marquantes" du programme cette saison, chouchou du public, car Sam […]

  • Idée rando :  le sentier des bunkers
    Idée rando : le sentier des bunkers

    Actu Magazine

    Burnhaupt-le-Bas

    Une rando parcourant les méandres de l'histoire ! Plongez-vous dans l'époque sombre de la grande guerre, en découvrant ses vestiges, tout au long du chemin. Ce circuit, partant de Burnhaupt-le-bas, jalonné de bunkers allemands, délimitaient autrefois la ligne de front durant la première guerre mondiale.Découvrez d'autres sites remarquables tels […]

  • Fabriquer son gel hydroalcoolique
    Fabriquer son gel hydroalcoolique

    Actu Magazine

    Face à la crise sanitaire du Corona virus (enfin covid-19), toute la région Alsace (enfin surtout le Haut-Rhin) est en état d'alerte. Alors fini les schmoutz', et les réunions entre copains dans une winstub, place au "winke-winke" pour se saluer et au nettoyage intensif des mains à l'aide de solution hydroalcoolique. Malheureusement, comme vous avez pu le […]

  • Miss Curvy Alsace, Désirée Tschirhart
    Miss Curvy Alsace, Désirée Tschirhart

    Actu Magazine

    C'est une jeune femme pleine de vie et de malice qui représentra l'Alsace au concours de beauté "Miss Curvy France". Désirée Tschirhart, originaire de Cernay a vu en ce concours une opportunité de regagner confiance en elle, et de flirter avec un monde où la beauté n'est pas standardisée. Rencontre. JDS - Qu’est-ce que […]

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !