Magazine>Actu Magazine>Hit-parade des (fausses) bonnes résolutions

Hit-parade des (fausses) bonnes résolutions

Je déteste les séances de sport... Je déteste les séances de sport... DR

Coutume absurde de la civilisation occidentale en perte de repères, les bonnes résolutions du début d’année ressemblent à une vaste blague. Le principe ? Prendre des engagements pour soi-même... puis les oublier quinze jours plus tard. Par Mike Obri

1) Je vais me remettre au sport !

Saviez-vous que la plupart des gérants de salles de sport attendaient le mois de janvier comme le Messie ? C’est la période où le nombre de nouveaux abonnés se démultiplie façon petits pains... Statistiquement, la grande majorité des nouveaux inscrits de janvier n’iront jamais au bout de leur abonnement, et ne daigneront même plus se rendre à la salle d’ici le mois de mars. Tou-tou-you-tou.

2) C’est promis, j’arrête de fumer !

Les Français sont de moins en moins nombreux à fumer, avec une baisse d’environ deux millions de fumeurs entre 2017 et 2019. Plus le prix du paquet de cigarettes monte, moins le Français est enclin à la tabagie...

3) Je vais ranger et être mieux organisé(e)

Il paraît qu’un intérieur bien rangé témoigne d’un esprit en bon état de marche. Mais si une maison en pagaille est la marque d’un esprit bordélique, que penser d’un intérieur presque vide ? Bon, allez, je rangerai plutôt quand ce sera l’Osterputz.

4) Je serai plus attentif(ve) à ma vie de couple

Arrêter de critiquer sa moitié, la complimenter plus souvent... Et cesser de se dire qu’on est marié par dépit, avec deux enfants par bienséance - les vacances pour oublier l’échec et un chien pour expérimenter l’amour inconditionnel malgré tout.

5) Je vais diminuer ma consommation d’alcool

Après les excès des fêtes, il est assez facile de se tenir à un Dry January. En décembre, vous avez en effet constitué votre stock de Gamma GT pour plusieurs mois. C’est le moment de découvrir si le petit vieux qui faisait la pub pour la Rozana disait la vérité avec ses histoires de magnésium.

6) Je vais réduire mon impact carbone

Allez, avouez. Rares sont ceux qui auraient pensé à ça il y a encore cinq ans ! Désormais, on nous le répète quotidiennement : il ne faut plus asphyxier la Terre. On arrête donc la nourriture industrielle, les bananes de Côte d’Ivoire, la semaine de vacances dans les Canaries avec EasyJet et le trajet école-maison avec la 206 diesel.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Le QUIZ de la semaine Musée du Jouet à Colmar

20 entrées à gagner en lot de 2 entrées par personne

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !