Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville

Où ?

Quoi ?

Quand ?

Sorties en Alsace
Magazine>Actu Magazine>Mental d’acier, muscles gonflés : l’histoire de Peggy Borocco

Mental d’acier, muscles gonflés : l’histoire de Peggy Borocco

        

Quand la Rixheimoise Peggy Borocco se lance un défi, elle finit toujours par le relever haut la main ! Championne du monde de Body Fitness à la fin des années 90, elle a repris la musculation de façon intensive pour se prouver qu’à 40 ans passés, elle en a encore sous la pédale ! Propos recueillis par Mike Obri

Peggy Borocco s\'entraîne dur pour revenir à la compétition © P.B. Peggy Borocco s'entraîne dur pour revenir à la compétition

JDS : Comment en vient-on à s’adonner à la musculation avec autant de rigueur et d’acharnement ?

Peggy Borocco : Dès 4 ans, j’ai commencé la gym. Sport-étude, haut niveau... Mes parents ont divorcé, l’école, ce n’était pas mon truc.... Alors la gym, c’était mon échappatoire. Ce qui a fini par me déformer la colonne. Avec son cortège de douleurs permanentes : j’ai dû tout arrêter. Vers 18 ans, un médecin m’a conseillé de faire de la musculation et de renforcer mes abdos. Je me suis inscrite dans une salle, simple débutante. Les magazines de fitness, avec ces corps superbes, me faisaient rêver. J’ai rapidement voulu m’inscrire à une compétition. Le coach de la salle m’a ri au nez, il faut dire qu’avant d’aller m’entraîner le matin, je venais avec un petit pain en main... Mais je marche beaucoup au challenge ! J’ai relevé le défi en quelques mois, c’était en mars 1997, au Top de Colmar. Je suis arrivée deuxième, pour ma toute première compét’ ! Du coup, j’ai enchaîné les concours, ça me plaisait beaucoup. France. Europe. Puis Monde. Quelques mois plus tard, j’ai terminée première Monde en Body Fitness.

Cela entraîne quels types de sacrifices ?

4 entraînements d’1h30 par semaine. Une nutrition très contrôlée. Des glucides le matin. Des fibres en journée. Des légumes le soir. Et 4 à 5 repas par jour. un écart maximum par semaine, du genre un McDo.

« C’est un sport très ingrat »

Avant les concours, c’est deux mois de restrictions : on se retrouve comme une éponge complètement desséchée ! On regonfle immédiatement au moindre écart. Il m’est arrivé de prendre trois kilos en une seule nuit, après une compétition. Au bout d’une semaine, les abdos se couvrent... C’est un sport très ingrat. Après ces concours, j’ai eu un gros passage à vide. C’est un univers qui reste forcément très narcissique, hypocrite.

Pourquoi avoir choisi de tout arrêter pendant plusieurs années ?

A moins d’avoir une génétique de malade, certains physiques sont impossibles à obtenir de façon naturelle. J’ai refusé les produits. Jouer les apprentis-sorciers, très peu pour moi. J’ai préféré me reconcentrer sur ma famille, mon fils, ma maison. J’étais arrivée au niveau que je voulais, j’ai donc tourné la page.

Trouver des témoignages sur le monde du muscle s’est révélé bien plus difficile que prévu. D’après vous, pourquoi une telle « discrétion » des culturistes, alors qu’on s’imagine au contraire que vous devez être fiers de votre corps et avoir envie de parler d’une passion aussi dévorante...

Je ne peux pas parler pour les autres, moi, ça ne me dérange pas du tout. Mais c’est vrai, il y a une culture du silence, passé un certain niveau. On imagine facilement les raisons.

En 2013, vous apprenez une mauvaise nouvelle par votre médecin...

Oui. Une maladie. J’ai eu le sentiment que la vie était franchement injuste. Moi qui ne bois pas, ne fume pas... J’ai sombré dans la dépression, la boulimie, j’ai pris beaucoup de poids, et pas du muscle ! Il m’a fallu du temps pour recanaliser cette rage que j’avais en moi. Je suis une femme, certes, mais j’ai un tempérament de bulldozer. Je suis retournée à la salle.
Aussi, j’ai repris des études, en vue d’une réorientation professionnelle. J’ai décroché mon diplôme d’aide-soignante à l’IFSI de Mulhouse en décembre dernier. Durant la formation, lors d’un stage en milieu hospitalier, je me suis prise de sacrées claques. Des patients en fin de vie qui gardent malgré tout le sourire. Quelle leçon de vie. Moi, je suis guérie. J’ai une plus grande ouverture d’esprit désormais. Et je me connais mieux, psychiquement. J’ai appris à m’accepter, à ne plus cacher un certain manque de confiance en moi. Malgré mon physique.

Et vous avez pour objectif de participer à une compétition prochainement !

Actuellement, je ne suis plus aussi stricte qu’auparavant. Par exemple, je peux aller à La Pataterie avec mon fils pour lui faire plaisir et sans culpabiliser. Le tartare/frites mangé sans culpabilité sera beaucoup mieux éliminé par le corps ! Mais oui, je vais bientôt retenter une compétition ! Les mois précédents, il faudra se restreindre fermement au niveau de l’alimentation, plus aucun écart. Cette rigueur et cette constance dans la musculation, je vois ça comme... quand vous revenez de vacances ! Vous savez : on est toujours super content de partir, de voir autre chose... mais au final, on ne dort jamais mieux que chez soi, dans son lit. La musculation, c’est mon petit chez moi. Ma bulle.

 Galerie photos

  • Peggy Borocco s'entraîne dur pour revenir à la compétition © P.B.
  • Peggy, lors d'une compétition à l'époque, en 1997 © P.B.
  • Peggy, aujourd'hui © P.B.

  Commentaires

A voir également

  • Saison 2018-2019 du Caveau à Saint-Louis
    Saison 2018-2019 du Caveau à Saint-Louis

    Actu Magazine

    Caveau du Café Littéraire de Saint-Louis

    La Caveau nous fait voyager en musique, de la France à l'Iran, de la musique Renaissance à la folk, et de bien des manières cette saison. Cette saison, le Caveau a décidé d'emmener ces spectateurs vers « un ailleurs musical, qu'il se situe dans l'espace ou dans le temps. » Le Trio Meïkhâneh est un voyage à lui tout seul, […]

  • 3 concerts dans 3 villes pour les Musicales du Pays de Thann-Cernay
    3 concerts dans 3 villes pour les Musicales du Pays de Thann-Cernay

    Actu Magazine

    Vendredi 24/8/2018

    Du 28 au 20 septembre, l'événement "Les Musicales du Pays de Thann-Cernay" met en place 8 soirées festives dans six communes différentes des environs. Ce vendredi 24 août, vous avez le choix entre 3 concerts dans 3 villes. ▪ A la Ferme des Buissonnets de Bourbach-le-Haut, à 20h30 : Le groupe « Ironic », […]

  • C\'est la canicule... mais d\'où vient ce mot ?!
    C'est la canicule... mais d'où vient ce mot ?!

    Actu Magazine

    En ce moment en Alsace (et un peu partout en France, d'ailleurs), c'est la... canicule. Si tout le monde emploie le mot, bien rares sont ceux capables d'en expliquer l'origine. Heureusement, pour ceux qui sèchent (ça tombe bien, c'est l'été), il y a JDS. L’origine de certains mots de la langue française est étonnante. Comme ce terme, […]

  • Pilotez un bateau sans permis au coeur de Strasbourg !
    Pilotez un bateau sans permis au coeur de Strasbourg !

    Actu Tourisme et Loisirs

    Du Dimanche 1/7/2018 au Vendredi 31/8/2018

    Strasbourg

    Vous cherchez un moment d’évasion original et une nouvelle façon de redécouvrir Strasbourg ? Grâce à l'arrivée de deux sociétés concurrentes, cet été, prenez la barre de petits bateaux électriques pilotables sans permis, pour une heure ou une demi-journée... tout est possible ! Avant, pour naviguer au coeur […]

  • Saison 2018-2019 de L\'Orchestre symphonique de Mulhouse
    Saison 2018-2019 de L'Orchestre symphonique de Mulhouse

    Actu Magazine

    OSM - Orchestre Symphonique de Mulhouse

    L’Orchestre symphonique de Mulhouse a placé cette saison sous le signe de l’aventure, avec un nouveau directeur : Jacques Lacombe. « A l’aventure » clame la brochure de l’OSM qui reprend ainsi à son compte le titre d’une pièce de Denis Gougeon, compositeur canadien, programmé pour le premier concert symphonique […]

Le QUIZ de la semaine Foire Européenne de Strasbourg 2018 Foire Européenne de Strasbourg 2018

Cette semaine, le JDS vous invite à faire un tour du côté de la capitale alsacienne à l'occasion de la Foire Européenne de Strasbourg du 7 au 17 septembre 2018. 100 entrées sont à gagner ! Attention, les gagnants seront informés par mail la dernière semaine d'août.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 310

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS