Magazine>Actu Magazine>Violences conjugales : oser en parler, avec Solidarité Femmes 68

Violences conjugales : oser en parler, avec Solidarité Femmes 68

A la rencontre de l\'association Solidarité Femmes 68 à Saint-Louis A la rencontre de l'association Solidarité Femmes 68 à Saint-Louis © Shutterstock

Les violences faites aux femmes est un sujet d'actualité dont on parle beaucoup dans les médias ces derniers mois. Bien évidemment, c'est loin d'être nouveau pour les associations locales dont c'est le quotidien depuis des décennies. On a souhaité en savoir plus, avec l'association Solidarité Femmes 68 à Saint-Louis qui s'occupe de femmes victimes de violences conjugales. Par Mike Obri

Ce matin, à la radio, le journaliste chargé du flash de 8h place, entre deux infos, le décompte macabre des féminicides en France à l'heure actuelle. Déjà plus d'une centaine. Si c'est bien d'en parler, une telle addition masque les horreurs qui se cachent derrière. En France, chaque année, environ 220 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. Lisez les faits divers de votre journal régional préféré. ça se passe dans toutes les villes, tous les villages, et c'est toujours un peu la même histoire sordide.

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe vient de lancer le Grenelle des violences conjugales, nous avons voulu mieux cerner ce sujet. Nous sommes allés voir l'association Solidarité Femmes 68, installée à Saint-Louis et dont l'action rayonne dans l'ensemble du département. Sa directrice, Véronique Laouer, nous accueille dans les locaux discrets de l'association, qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. C'est un lieu d'écoute qui peut fournir de l'accompagnement à domicile, un hébergement provisoire ou encore de l'aide juridique.

Un vrai parcours du combattant

« Que le sujet soit plus médiatisé récemment ne change pas grand chose pour nous. D'une année à l'autre, le nombre de femmes que nous accueillons est stable, environ 250 par an. Les violences conjugales touchent tous les milieux sociaux. Ces femmes sont orientées chez nous par d'autres associations, des travailleurs sociaux, la police, les médecins, mais aussi des amis ou de la famille », détaille la directrice. L'association sensibilise et forme les professionnels aux particularités de la violence conjugale. Elle peut aussi effectuer des actions de prévention (écoles, métiers de la santé...) Le chemin est long et difficile pour les victimes. Mettre de la distance géographique avec l'homme violent n'est jamais suffisant.

Que faire ? En parler

On oublie souvent que 3 fois sur 4, une femme victime de violences est aussi mère. 466 enfants sont concernés, rien que pour Solidarité Femmes 68. Des enfants qui ont assisté à des scènes intolérables, voire subi eux-mêmes des violences et qui en sont très marqués. Le travail avec ces enfants est une priorité de l'association. « Faire un Grenelle, c'est bien, mais il y a déjà tant de lois non appliquées. J'ai vu de simples rappels à la loi pour des situations terribles. Et l'éviction du conjoint violent ? Non, ce sont femmes et enfants qui prennent systématiquement la porte ! », souligne Véronique Laouer.

Question d'andouille... mais que faire pour améliorer la situation ? « En parler. Briser le silence. à l'époque, je pensais que j'étais seule, mais de l'aide existe », tranche une femme ayant fait appel à l'association.

"Pour moi, c'était foutu"

Nous avons pu échanger avec une jeune femme suivie par l'association depuis 2016, sous couvert d'anonymat. Un témoignage dur, cru, mais qui reflète la réalité du quotidien de ces femmes victimes de violences conjugales.

« Les menaces de mort, avec une arme sous le nez, la violence psychologique permanente, la violence physique... J'étais devenue le pantin de mon ex-conjoint. Il m'a isolée du reste du monde, peu à peu. Le jour où je me suis retrouvée aux Urgences à 2h30 du matin, dans un état pas possible, j'ai dit stop.

Le déclic s'est produit quand il m'a dit qu'il avait aussi prévu une balle pour les enfants. Je n'avais plus d'espoir pour moi, c'était foutu... Mais toucher à mes enfants, ça je n'ai pas pu le supporter. L'association, je l'ai vue comme un panneau avec des flèches au milieu du néant. C'était il y a trois ans. Les procédures sont longues et complexes. Cela fait six mois que je redors enfin dans un lit, et plus sur un matelas posé devant la porte, au cas où il viendrait... »

Aujourd'hui, cette jeune femme est séparée de son ex-conjoint et vit avec ses enfants.

Association Femmes Solidarité 68 à Saint-Louis - 03 89 70 02 21
www.solidaritefemme68.fr
Le 3919 (Violences Femmes Info)

 

Commentaires

A voir également

  • 20 questions nulles à un chef étoilé : Jean-Luc Brendel, chef de La Table du Gourmet* à Riquewihr
    20 questions nulles à un chef étoilé : Jean-Luc Brendel, chef de La Table du Gourmet* à Riquewihr

    Riquewihr

    Ils ont une ou deux étoiles au guide Michelin, ce sont des références derrière les fourneaux, et pourtant, ils ont accepté de répondre à une série de questions idiotes que personne ne se pose jamais.    Commis par Mike Obri 1) Chef Brendel, vous êtes installé à Riquewihr depuis plus de trois décennies ! Quel est le truc que vous […]

  • Survol de Neuf-Brisach en hélicoptère
    Survol de Neuf-Brisach en hélicoptère

    Neuf-Brisach

    Vous connaissez probablement Neuf-Brisach pour ses fortifications imaginées par Vauban au XVIIème siècle. Visiter la ville, c’est bien... mais voir sa forme octogonale depuis le ciel, c’est encore mieux. C’est ce que vous propose l’Office de Tourisme Pays Rhin-Brisach ! Vous avez toujours rêvé de monter à bord d’un hélicoptère ? Et de voir un bout d’Alsace […]

  • 20 questions nulles à un chef étoilé : Olivier Nasti, chef de la Table d\'Olivier Nasti** à Kaysersberg
    20 questions nulles à un chef étoilé : Olivier Nasti, chef de la Table d'Olivier Nasti** à Kaysersberg

    Kaysersberg-Vignoble

    Ils ont une ou deux étoiles au guide Michelin, ce sont des références derrière les fourneaux, et pourtant, ils ont accepté de répondre à une série de questions idiotes que personne ne se pose jamais.    Commis par Mike Obri 1) Olivier Nasti, je pose cette même question à tous les chefs  : si vous deviez changer le nom de votre restaurant, vous choisiriez […]

  • La saison 2019-2020 au Théâtre La Coupole
    La saison 2019-2020 au Théâtre La Coupole

    Théâtre La Coupole - Saint-Louis  -  Saint-Louis

    Le secret de fabrication de cette saison à La Coupole à Saint-Louis réside dans l'éclectisme des spectacles présentés ! Entre rire et danse, musique et arts scéniques, La Coupole a toujours eu le don de dénicher ces artistes prometteurs et ces têtes d'affiches pointues que l'on rêve d'aller voir sur scène. Au service du public Parmi la longue liste d'artistes […]

  • Changer de déco selon les saisons
    Changer de déco selon les saisons

    Le meilleur moyen de changer de saison en toute sérénité, c’est bien-sûr d’adapter la décoration de votre habitat ! Vous pourrez ainsi modifier les couleurs, les objets voire les meubles au gré des grandes fêtes et des changements de luminosité, pour ne jamais vous lasser. N’oubliez pas cependant de prévoir une solution de stockage pour les meubles et accessoires […]

  • Je randonne en automne
    Je randonne en automne

    Actu Magazine

    A la recherche d'air frais et de paysages automnaux pour bien finir le week-end ? Si vous cherchez à allier l'utile à l'agréable, nous vous proposons quelques itinéraires de balades où vous pourrez (si vous avez de la chance) trouver quelques champignons pour ajouter à votre omelette ou votre risotto !  Le Mont Sainte-Odile et son mur Païen Sur […]

  • Les fermes auberges en Alsace, dégustez un repas marcaire dans les Vosges !
    Les fermes auberges en Alsace, dégustez un repas marcaire dans les Vosges !

    Actu Magazine

    Les fermes auberges sont une institution en Alsace. Elles sont le symbole même des traditions et du savoir-vivre authentique "à l'alsacienne". Situées dans les Hautes-Vosges du Haut-Rhin et les Vosges du Nord dans le Bas-Rhin, et le long de la route des Crêtes, les fermes auberges proposent leurs menus traditionnels issus de la ferme, comme le fameux repas marcaire. […]

  • 5 endroits dans les parages où il ne faut pas traîner la nuit
    5 endroits dans les parages où il ne faut pas traîner la nuit

    Actu Magazine

    Au JDS, nous labourons le Haut-Rhin en long, en large et en travers. à force de faire les coins et les recoins, nous avons identifié cinq lieux à l’atmosphère morbide. On n’y passerait pas la nuit (l’entrée est interdite sur l’ensemble de ces lieux t’façon !) Par Mike Obri 1) L’hôtel abandonné de […]

  • Halloween, faites-vous peur !
    Halloween, faites-vous peur !

    Actu Magazine

    Télécharger le dossier sorties spécial Halloween  La période d'Halloween est idéale pour se faire peur, faire des activités insolites autour des mythes et des légendes d'épouvantes. Découvrez dans ce dossier toutes les animations et sorties autour de cette fête célébrant les légendes d'automnes et le […]

  • Comment organiser son mariage en Alsace ?
    Comment organiser son mariage en Alsace ?

    Actu Magazine

    Organiser le plus beau jour de votre vie peut vite s'avérer être un casse-tête ! Pour vous préparer au mieux à ce jour exceptionnel, vous devez vous entourer des meilleurs professionnels du mariage : wedding planners, scénographes, traiteurs, fleuristes, stylistes, photographes...Du lieu de la cérémonie en passant par vos invités, la […]

Le QUIZ de la semaine Maison et Innovations

Cette semaine, on vous invite au Salon Maison et Innovations à Belfort-Andelnans. 40 entrées sont en jeu !

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !