Magazine>La rencontre>Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

Denis Leroy actionne les rouages de l\'Ecomusée Denis Leroy actionne les rouages de l'Ecomusée © Mike Obri

Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri

Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de plus en plus crispé : il ne pratique pas la langue de bois ! Denis Leroy est entier. Avant de mettre en place une stratégie concernant le devenir du lieu, il a d'abord voulu se laisser le temps de bien le connaître. Parce que l'Ecomusée d'Alsace, c'est une grosse machine.

« Si on m'a fixé des objectifs de fréquentation ? Oui. Mais j'ai préféré répondre : on va tous faire de notre mieux ! Si ça ne suffit pas, vous me virez », sourit Denis Leroy, qui succède ainsi à Eric Jacob - dont les grandes thématiques axées sur l'architecture et la maison du futur étaient sans doute un peu trop éloignées de l'univers patrimonial de l'Ecomusée. « Un projet comme la maison du XXIème siècle, ce n'est pas le rôle d'un lieu comme l'Ecomusée », poursuit le longiligne directeur, pas loin des deux mètres sous la toise.

Oeuvrer pour le bien public

Denis Leroy est passé par la Communauté Urbaine de Strasbourg, le Conseil départemental de Mayotte et la direction générale de la Fédération des Aveugles du Grand Est. Il est aussi bénévole aux Eurockéennes de Belfort depuis une vingtaine d'années et président du Musée Vodou à Strasbourg. « Je vois une trame commune à mon parcours. J'œuvre pour la collectivité, le bien public. »

Ainsi, à 50 ans, il a eu envie de se lancer dans un nouveau projet. « Je ne rêve pas de rouler en Ferrari. On ne vient pas travailler ici pour s'enrichir, mais par conviction. L'Ecomusée, ça n'appartient à personne - c'est le patrimoine de tous les Alsaciens. On s'y pique aux hormones d'Alsace ! Tout est Alsacien, des maisons jusqu'aux poules ou aux cochons ! », plaisante-t-il.

Ces derniers mois, Denis Leroy s'est immergé dans le quotidien des 250 bénévoles et des salariés de l'Ecomusée. Comme dans l'émission d'M6, Patron Incognito, il ne s'est pas présenté en tant que futur directeur et a participé aux différentes tâches : s'occuper des vaches, des cochons, entretenir les maisons... « Certains bénévoles sont là depuis 30 ans ! J'ai commencé par aller voir tout le monde, les écouter, et leur demander ce qui d'après eux, fonctionne et ce qui ne fonctionne pas », explique-t-il.

« Il y a une énergie humaine complètement folle ici. J'ai passé des heures à discuter avec un bénévole incollable sur l'histoire de la Poule d'Alsace. Un autre est passionné de charrettes. J'ai discuté avec la dame qui s'occupe des oies - elle leur parle et sait que telle oie a tel ou tel caractère ! C'est cette richesse collective que j'ai envie de mieux valoriser. »

L'harmonie, sa philosophie

L'harmonie est un mot qui revient régulièrement dans la bouche de Denis Leroy. L'harmonie entre bénévoles. Mais aussi avec les musées du coin. La Cité du Train ? « On a un train qui ne marche pas, il doit y avoir quelque chose à faire ensemble ! » La Cité de l'Auto ? « On a plein de vieilles voitures à rénover ! » La Grange à Bécanes ? « Je vois très bien quelques anciennes motos faire des tours dans les allées ! » Avec sa manivelle, Denis Leroy met en branle la roue à aubes de la scierie de l'Ecomusée, qui accélère. L'image serait-elle symbolique ?

 

Une musique en boucle ? 
« Au Suivant » de Jacques Brel !
Votre livre de chevet ?
« Sapiens », de Yuval Noah Harari, ou la coopération humaine rendue possible par l'apparition de fictions : mythes, religions, nations...
Une personnalité que vous admirez ?
Mes parents.
Un resto dans le coin ?
Je n'en connais pas trop dans les parages... Choisissez celui que vous aimez et faites-lui de la pub à ma place !
Ce qui vous émerveille dans la vie ?
Les gens. Les passions qu'ils peuvent développer.
Votre dernière grosse colère ?
Les politiques en général. Mais qu'est-ce qu'on nous raconte ?! C'est fou.
Le truc que vous adorez en Alsace ?
L'Alsacien ! Bosseur, volontaire. Et bien plus ouvert d'esprit qu'on ne le pense.
Le truc qui vous gonfle en Alsace ?
Peut-être cette petite guéguerre entre Haut-Rhin et Bas-Rhin qui n'a pas de sens.

Aller sur le site de l'Ecomusée d'Alsace

Commentaires

A voir également

  • Festival des Sacrées Journées : le prélude à Barr
    Festival des Sacrées Journées : le prélude à Barr

    Samedi 19/10/2019

    Eglise protestante St Martin  -  Barr

    Moments exceptionnels de partage et de découverte autour des musiques sacrées du monde. Découvrez des danses et chants soufis avec l'ensemble Albanais ALB RIFAI, le choeur Orthodoxe Russe de St Petersbourg et le trio chantres allemands ZAMIR, chants liturgiques juifs. Ensemble Osons la fraternité ! Ensemble vocal Kovtcheg. Russie  Le groupe vocal Kovtcheg, créé en 1991 par les anciens […]

  • Danser Chostakovitch, Tchaïkovski...
    Danser Chostakovitch, Tchaïkovski...

    Du Vendredi 25/10/2019 au Samedi 26/10/2019

    Théâtre de la Sinne  -  Mulhouse

    C'est avec quelques grandes œuvres de la musique russe que ce programme éclectique composé de trois parties se déploie. Avec Pagliaccio, les chorégraphes italiens Mattia Russo et Antonio de Rosa, fondateurs et principaux animateurs de la compagnie « Kor’sia », interrogent, sur de la musique de Chostakovitch, la figure du clown, son humanité et sa sensibilité pour leur […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble  -  Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview par Mike Obri. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview par Mike Obri. Propos recueillis en […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Margaux et Martin : duo de choc sur scène, duo de charme à la ville
    Margaux et Martin : duo de choc sur scène, duo de charme à la ville

    La rencontre

    Margaux et Martin, 50 ans à eux deux, forment un duo musical piano-voix depuis 2017. Ces p'tits jeunes font un tabac sur les scènes alsaciennes avec leurs chansons à texte. on en cause ? Par Mike Obri Margaux et Martin ont la fraîcheur et l'énergie de leur jeunesse. The World is Yours, c'était le mantra de Scarface. Les deux jeunes gens se sont […]

Le QUIZ de la semaine Maison et Innovations

Cette semaine, on vous invite au Salon Maison et Innovations à Belfort-Andelnans. 40 entrées sont en jeu !

Participer au jeu concours
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !