Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>Franco Fancello, le chef musicien : « C'est la Fête de la musique toute l'année ici ! »

Franco Fancello, le chef musicien : « C'est la Fête de la musique toute l'année ici ! »

      

Franco, c'est le sympathique taulier de l'Hôtel de l'Ange à Guebwiller. Un simple hôtel-restaurant ? Plutôt un lieu de vie, toujours animé, temple de la musique live depuis quinze ans... Par Mike Obri

Franco Fancello programme des groupes live depuis 15 ans dans son restaurant ! © M.O. Franco Fancello programme des groupes live depuis 15 ans dans son restaurant !

A Guebwiller, tout le monde connaît l'Hôtel de l'Ange, situé en face du photogénique Grand Cru Kitterlé. Ce mardi matin, le propriétaire, Franco Fancello, devait théoriquement avoir un peu de temps à nous consacrer. à la dernière minute, un groupe a réservé au déjeuner. Le restaurant de l'Ange a pourtant cessé les services du midi. Mis à part pour les grands groupes. On retrouve ainsi le patron en cuisine, en mode guerrier. Dresser les entrées. Répondre au téléphone. Réceptionner les livraisons du jour. Réparer le mixer.

« J'ai toujours été attiré par la restauration. Quand j'étais ado, les parents de mon meilleur copain avaient un bar. Je leur filais un coup de main rien que pour avoir droit de me tirer une limonade à la pression. Je me souviens encore de son goût exceptionnel. Quelque chose s'est passé à ce moment-là ! » Une limonade et c'est toute votre vie qui peut partir en cacahuète.

Un bâtiment historique

En 1986, Franco ouvre son premier restaurant avec sa mère en cuisine, à Masevaux. Ahhh, la cuisine de la mama ! Touche-à-tout, Franco finit par passer en cuisine, en autodidacte, rassuré par sa très bonne connaissance des produits italiens qu'il importe et vend aux cuisiniers de la région en parallèle de son activité de restaurateur.

En 1994, il entre par hasard à l'Hôtel de l'Ange. Il se souvient parfaitement s'être fait la réflexion : « Tiens, ça me plairait bien ici ». Et il oublie. Dix ans plus tard, il en sera propriétaire. Le destin ? L'Ange est une bâtisse au passé rocambolesque : brûlé en 1929 et reconstruit l'année suivante pour devenir un restaurant chic et un dancing des plus courus. Des années 60 à 80, les murs abritent ensuite la maternité de la ville. Puis l'Ange redevient un hôtel... « Quand j'ai repris la maison en 2004, il générait 483 000€ de chiffre d'affaires. En quelques années, je l'ai quasiment fait tripler. J'ai eu cette volonté de faire de la cuisine alsaco-italienne ! », estime Franco.

TF1 et les raviolis

Le plat emblématique de l'Ange ? « Les raviolis frais aux truffes de Toscane ! Depuis notre passage à l'émission de TF1, Bienvenue à l'Hôtel l'année dernière, c'est un plat qu'on n'arrête plus de servir ! Juste après l'émission, on affichait complet sur complet, on ne nous demandait plus que les raviolis », sourit-il. « Le pouvoir de la télé, c'est fou ! Avec mon fils, nous n'avons pas gagné, mais comme on a été sympa et fair-play, le retour des gens a été très positif. De l'ado de 14 ans à la mamie de 80 ans, on venait prendre des selfies avec nous ! »

La musique du coeur

Tous les jeudis et vendredis soirs, depuis bientôt quinze ans, c'est musique live au resto ! « Les clients attendent qu'il se passe un truc. Il faut avoir la foi pour programmer des groupes chaque semaine. Mais je ne pouvais pas concevoir de monter un établissement sans me faire plaisir, même si c'est pas toujours évident niveau législatif ! » Rock, pop, chansons italiennes (forcément !)... tout y passe. « On a même eu droit à un boeuf d'un musicien de Johnny Hallyday un soir ! » Mamma mia ! Et parfois, c'est Franco qui chante. Après le dessert, évidemment. Lasciatemi cantare...

Franco...
Une musique en boucle ? 

« Col il nastro rosa » de Lucio Battisti, qui me procure toujours beaucoup d'émotion.

Votre livre de chevet ?
« L'Alchimiste », de Paulo Coelho.

Une personnalité que vous admirez ?
Ma femme.

Un film ou une série qui vous a marqué ?
The Mentalist, je suis fan ! J'aime le personnage, très intelligent, ingénu et en même temps fragile.

Un resto dans le coin ?
Il Cortile à Mulhouse. J'aime beaucoup la cuisine du chef Jean-Michel Feger.

Ce qui vous émerveille dans la vie ?
Les enfants et leur spontanéité.

Votre dernière grosse colère ?
Avec un client, au restaurant. Il se plaignait que son escalope milanaise était... trop grande. Trop grande !!! J'en ai eu une extinction de voix.

Le truc que vous adorez en Alsace ?
La Route des Vins. Riquewihr et Eguisheim, c'est superbe.

Infos pratiques

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble  -  Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg-Vignoble

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Denis Leroy, directeur de l\'Ecomusée d\'Alsace : « Je mise sur l\'énergie collective de ce lieu »
    Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

    La rencontre

    Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine La Coupole - Ruben Paz y Chévéréfusion La Coupole - Ruben Paz y Chévéréfusion

Cette semaine, on vous invite à assister au concert de Ruben Paz y Chévéréfusion, le vendredi 27 septembre 2019. Un événement au programme de La Coupole à Saint-Louis pour la saison 2019-2020 qui débute. 10 places sont à gagner.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 322

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.