Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>Rencontre avec Hugues Klein, architecte alsacien

Rencontre avec Hugues Klein, architecte alsacien

      
Hugues Klein dans la Niels chair, un siège à vivre qu’il a conçu DR Hugues Klein dans la Niels chair, un siège à vivre qu’il a conçu

Européen tourné vers la culture japonaise et africaine, Hugues Klein développe une architecture qui se fond dans le décor et respectueuse de la santé dans son studio à Mulhouse.

Propos recueillis en août 2014.

L’accueil du parc zoologique et botanique avec ses larges baies vitrées à Mulhouse, c’est lui. La maison d’enfants de la Fondation Saint-Jean à Mulhouse avec ses drôles de fenêtres ovoïdes, c’est lui. L’école bioclimatique tout en bois à Thannenkirch, c’est encore lui. Hugues Klein, architecte diplômé de l’École nationale supérieure des Arts et Industries de Strasbourg où il enseigne aujourd’hui, a fondé son propre studio en 1999 à Mulhouse. Avec une question essentielle : « Comment habiter un espace en respectant l’espace que l’on habite ? Comme un nomade ou un scout, il faut apprendre à s’installer dans un lieu et se désinstaller sans dénaturer le lieu : que le bâtiment soit une plus-value pour l’espace et non une moins-value », explicite-t-il.
Des préoccupations écologiques qui s’illustrent parfaitement avec son école sur pilotis, créée dans un parc à Obernai où les enfants ont la tête dans les arbres : ses poteaux inclinés rappellent les troncs d’arbres, ses façades végétalisées se fondent dans le décor : « L’école se structure par rapport au parc et vice-versa : il n’y a pas de conflit, il y a hybridation, comme si la greffe prenait. L’écologie, ce n’est pas que des performances techniques et énergétiques qui se mesurent, mais aussi quelque chose de l’ordre de la poésie », souligne l’architecte, nominé au Prix Mies van der Rohe en 2007 pour cette réalisation.

Influencé par le Japon et l’Afrique

Et pour filer la métaphore poétique, le passionné de culture japonaise, adepte du yoga et du minimalisme, fait le parallèle entre architecture et… haïku : « Dans un haïku, chaque mot doit être évalué dans son ensemble (pour sa sonorité, son nombre de syllabes, sa disposition dans le texte…) et pas pour son sens seul. C’est la même chose en architecture : rien que pour une fenêtre d’immeuble, on doit observer tous les échanges depuis l’intérieur jusqu’à l’extérieur, parce que l’architecture s’impose à tous. C’est un art appliqué qui a des comptes à rendre à la communauté des hommes », poursuit Hugues Klein.
Et qui a surtout des comptes à rendre à ses habitants, en leur apportant une qualité de vie immédiate. Une leçon qu’il a tirée de son expérience en Afrique où il a travaillé pendant deux ans pour le compte de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire puis au Zimbabwe : « L’Afrique m’a beaucoup appris, car c’est une culture du présent : on ne stresse pas pour l’avenir, on ne culpabilise pas pour le passé, on sourit à la vie, tout le temps ! Il y a une spiritualité présente au quotidien : le respect pour le vivant, la nature, la parole donnée… Et l’architecture, c’est imaginer des espaces sources de bien-être et de confort, en relation avec les autres et avec soi-même », déclare-t-il.
La santé des hommes est encore au cœur de son invention design, la Niels Chair, aboutissement de trois ans de recherche : « Depuis 20 ans, nous avons de nouveaux outils (smartphone, tablette, MP3…) mais notre mobilier n’a pas changé : ce sont toujours les mêmes tables et chaises. J’ai donc imaginé 8 postures dans un seul meuble, à la fois avec des postures occidentales et orientales, pour qu’il corresponde à une nouvelle façon de travailler, de se détendre, de vivre », explique-t-il. Ce cocon, avec trois petites fenêtres sur l’extérieur, n’est pas encore commercialisé, mais Hugues Klein recherche un industriel pour le produire.

Des goûts et des couleurs

Votre livre de chevet ?
Gymnastique évolutive pour tous, de Nil Hahoutoff, sur le yoga
Un spectacle à ne pas manquer ?
L’expo Daniel Buren au Musée d’art moderne et contemporain à Strasbourg.
Une personnalité que vous admirez ?
Marina Abramović, une performeuse qui concentre en elle toute son œuvre d’art, extrême.
Un endroit où vous sentez bien ?
La forêt, avec toutes ces lumières, ces ambiances, ces parfums, qui changent tous les jours.
Votre resto préféré dans le coin ?
Le restaurant de la gare à Guewenheim : la meilleure carte des vins de la région.
Le truc que vous appréciez chez les autres ?
Quand ils s’inscrivent dans le temps présent quand ils sont en face de moi, qu’il y ait un vrai échange et quelque chose d’unique.
Le truc qui vous énerve chez les autres ?
Le plagiat artistique.

A voir également

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg  -  Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim  -  Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer l’aventure et maintenir le niveau d’excellence […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    La rencontre

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    La rencontre

    Le Chambard ** - Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    La rencontre

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez […]

  • Mariella Kieny - La Maison Kieny :  le challenge d’une vie
    Mariella Kieny - La Maison Kieny : le challenge d’une vie

    La rencontre

    Restaurant La Maison Kieny * - Riedisheim

    Les chefs étoilés d’Alsace ont perdu l’un de leurs fiers représentants au printemps dernier : Jean-Marc Kieny, à la tête de La Poste - Kieny à Riedisheim, 1 étoile Michelin depuis 1990. Avec beaucoup de courage et entourée de toute l’équipe du restaurant, Mariella Kieny, sa veuve, a souhaité continuer […]

  • Denis Leroy, directeur de l\'Ecomusée d\'Alsace : « Je mise sur l\'énergie collective de ce lieu »
    Denis Leroy, directeur de l'Ecomusée d'Alsace : « Je mise sur l'énergie collective de ce lieu »

    La rencontre

    Printemps 2019. Denis Leroy vient de prendre la tête de l'Ecomusée d'Alsace. Il souhaite d'abord bien connaître le lieu et ceux qui le font vivre avant d'en imaginer les projets futurs. Par Mike Obri Le nouveau directeur de l'Ecomusée, arrivé le 1er mars dernier, est un manager qui aime jouer collectif. Trait de personnalité surprenant dans un quotidien de […]

Commentaires

Le QUIZ de la semaine Foire aux Vins Colmar 2019 Foire aux Vins Colmar 2019

Cette semaine, on prépare déjà l'été et on vous offre vos places pour assister aux concerts du Festival de la Foire aux Vins de Colmar 2019 ! À gagner : - 5 x 2 places pour Aldebert - 3 x 2 places pour - M - - 3 x 2 places pour Supertramp's Cock Robin Murray Head Attention, les gagnants seront prévenus par mail à la suite du jeu.

Participer
Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 320

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.