Rechercher : Tapez les premières lettres de votre ville
Si ça bouge, c'est dedans !
Magazine>La rencontre>Luc Georges : la photo pour témoigner

Luc Georges : la photo pour témoigner

      

Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos.

Les photos de Luc Georges  seront publiées dans trois livres sur l’immigration © Sandrine Bavard Les photos de Luc Georges seront publiées dans trois livres sur l’immigration

Propos recueillis en janvier 2017.

« La photo a toujours été une occupation avant d’être une passion », déclare Luc Georges, photographe mulhousien qui a acheté son premier Reflex dans les années 70.

Pourtant, Luc Georges, à cette époque, était déjà bien occupé : il venait de monter son agence de publicité et de communication à Mulhouse et il enseignait le graphisme aux Beaux-Arts de Mulhouse. « Deux activités très complémentaires, précise-t-il. Je pense avoir amené aux étudiants une formation très pragmatique, qui évoluait sans cesse parce que mon métier évoluait sans cesse. Inversement, les étudiants m’ont apporté leur jeunesse, leur fraîcheur, leur refus de certaines conventions. »

Ce n’est véritablement qu’à l’heure de la retraite, à la fin des années 2000, que Luc Georges se met très sérieusement à la photographie, « bousculé » par l’un de ses amis photographe, Jean-Jacques Delattre. Il expose pour la première fois dans le Nord de la France en 2010 avec un travail sur les stations balnéaires de la Côte d’Opale hors saison, sans la vague de touristes.

La photo dans une veine sociale

Mais la plupart de son travail se concentre sur l’Alsace : les maisons des mines à Wittenheim, les fermes dans le Sundgau, les palissages du Rebberg… Et surtout, la cité ouvrière à Mulhouse, lieu qui le fascine. « Mulhouse est une ville difficile à lire qui se situe en Alsace mais qui n’a rien d’une ville alsacienne. Il y a une multiplicité d’endroits. Je me suis demandé qui habitait encore cette cité ouvrière alors que le textile a disparu à Mulhouse. J’ai fait fait poser les gens à l’intérieur de leur maison, et leur "décor" raconte énormément de choses sur eux. C’était important pour moi de le révéler. »

Son travail revêt un caractère tantôt social tantôt sociologique. Qu’il suive des auxiliaires de vie dans leur quotidien pendant 5 mois pour « mettre en avant un métier méconnu », qu’il s’intègre à la communauté manouche pour aller « au-delà des préjugés »… Pour rentrer dans l’intimité de ces sujets, il n’a pas de « recettes » toutes faites, si ce n’est la patience : « Je fais des repérages, je rencontre plusieurs fois les gens, les échanges se font au fur et à mesure, mais je ne force pas non plus… Je ne suis pas un fan du téléobjectif, je travaille assez près des gens, j’aime bien rentrer dans l’image », confie-t-il.

Avec les migrants

Depuis 2014, il est engagé dans un vaste projet, l’édition de trois livres sur la crise migratoire en Europe, avec Pierre Freyburger, ancien candidat socialiste à la mairie de Mulhouse, et d’Éric Chabauty, ancien journaliste aux DNA. « Ces images et textes ne vont pas révolutionner les choses mais c’est une manière de montrer ce qui se passe dans le monde et de donner un éclairage plus précis sur les problèmes d’immigration », commente-t-il.

Le premier livre, Sept jours à Calais, paru en 2015, traite de la jungle : « C’est inadmissible de laisser vivre des gens dans un tel cloaque. On parlait de jungle, et ce n’est pas pour rien : ils vivaient dans des duvets dans des conditions épouvantables, sous le vent, la pluie, le froid… ».

Mais Luc Georges et ses acolytes ont voulu aller plus loin, se rendant dans les camps de réfugiés en Allemagne, sur l’île de Lesbos en Grèce et dans la ville de Gaziantep en Turquie, sur les bateaux des gardes-frontière européen, ce qui fera l’objet d’un second livre à paraître en mars. « Il y a beaucoup d’images sur Calais, mais est-ce que vous voyez des images sur les camps de réfugiés en Allemagne ? Non, pourtant, entre Calais et Heildelberg, il n’y a pas photo et beaucoup de questions à se poser sur l’accueil des migrants en France. Il y a une manière plus humaine d’accueillir des réfugiés, avec un minimum de compassion», souligne-t-il.

Est-ce que son travail est un acte militant, un engagement citoyen ? Luc Georges réfute : « S’engager, c’est accueillir des gens chez soi, être bénévole dans une association. Mes photos, c’est plutôt une façon de participer à un élan…Disons que quand je fais des photos, je suis cohérent avec moi-même .»


Des goûts et des couleurs

En boucle sur votre Ipod ?

Le poids des mots est important pour moi, alors Ferrat, Ferré, Brassens, Brel...

Votre livre de chevet ?

Je suis un accro de l’écrivain Jean-Paul Dubois

Une personnalité que vous admirez ?

Ce n’est pas de l’admiration mais je me reconnais dans Daniel Cohn-Bendit, son fond social et sa volonté de faire avancer l’écologie

Un endroit où vous vous sentez bien ?

Au bord de mer, de préférence avec les marées

Votre café ou resto préféré dans le coin ?

Engel’s Coffe à Mulhouse pour se poser, boire une bière ou un Spritz et regarder le temps qui passe

Ce qui vous émerveille dans la vie ? 

La réponse est dans la question : la vie en elle-même, le quotidien, les rencontres, les saisons...

Votre dernière grosse colère ?

Le monde actuel me met en colère : Trump élu président, Poutine qui joue à je-ne-sais-quoi, Erdogan qui se prend pour je-ne-sais-qui...

A voir également

  • La Braderie des commerçants
    La Braderie des commerçants

    Du Vendredi 22/02/2019 au Samedi 23/02/2019

    Shop'In Houssen (Cora Houssen)

    Une grande braderie vous attend dans les allées du centre commercial Shop'In Houssen (galerie du Cora Houssen), le vendredi 22 et  le samedi 23 février 2019. Les commerçants participants à l'opération proposeront une vente au déballage devant leurs boutiques. Un animateur sera sur place pour des ventes flash et pour vous faire gagner des bons d'achats. De nombreuses animations seront au programme […]

  • Market Vintage Mulhouse
    Market Vintage Mulhouse

    Du Samedi 2/03/2019 au Dimanche 3/03/2019

    Parc Expo Mulhouse

    C’est un nouvel événement pour les amoureux du rétro au Parc Expo de Mulhouse : le Market Vintage, les 2 et 3 mars 2019. Ce Market Vintage s’adresse aux amoureux de la mode, des accessoires et des objets. Les exposants proposeront du mobilier Art Nouveau et Art Déco, du mobilier design des années 50 à 70, du détournement de mobilier grâce à l’upcycling, des objets […]

  • Luc Georges : la photo pour témoigner
    Luc Georges : la photo pour témoigner

    Après une carrière dans le graphisme et la communication, Luc Georges se consacre entièrement à sa passion : la photographie, dans une veine sociale. Il expose jusqu’à la fin du mois à l’Origami à Mulhouse ses clichés de migrants, aux frontières de l’Europe, de Calais à Lesbos. Propos recueillis en janvier 2017. « La photo a toujours été […]

  • Olivier Nasti, qui es-tu ?
    Olivier Nasti, qui es-tu ?

    Le Chambard ** - Kaysersberg  -  Kaysersberg

    En Alsace, Olivier Nasti, tout le monde connaît. Sa réputation d'étoilé Michelin, son parcours sans faute jusqu'à la palme du Meilleur Ouvrier de France en 2007, sa légende de cuisinier hors-pair... tout cela le précède. Mais qui est Olivier Nasti, l'homme derrière la toque ? Interview. Propos recueillis en décembre 2012. Olivier Nasti, votre parcours de chef […]

  • Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière
    Caroline Furstoss, sommelière (très) particulière

    Les amateurs de vins la connaissent bien : Caroline Furstoss, sommelière colmarienne qui a travaillé avec les grands noms de la gastronomie ! Elle est jeune, jolie, et sympathique. Et en plus, elle est Haut-Rhinoise. Elle a été élue « Sommelière de l’année » en 2014 à tout juste 30 ans, a démarré chez Haeberlin à l’Auberge de l’Ill, […]

Commentaires

Lisez le Journal des Spectacles
couverture magazine spectacles 317

Lisez Spectacles en ligne

Chaque mois, le Journal des Sorties en Alsace

Articles les plus lus
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !

JDS sélectionne pour vous les meilleures idées de sorties en Alsace. Vous aussi profitez pleinement de tout ce qu'il se passe près de chez vous.