Magazine>La rencontre>Rodolphe Burger, le musicien insatiable de Sainte-Marie-aux-Mines

Rodolphe Burger, le musicien insatiable de Sainte-Marie-aux-Mines

Rodolphe Burger, interviewé par le JDS Rodolphe Burger, interviewé par le JDS © BenPi

Chanteur et guitariste aux projets éclectiques, Rodolphe Burger n'a jamais perdu de vue son Alsace natale, de son studio De Sainte-Marie-aux-Mines à Mulhouse, où on l'applaudira au Noumatrouff en ce mois de décembre 2022. Par Sylvain Freyburger

Rodolphe Burger, en quelques lignes ? « Alors ça, c'est ton boulot ! »... Pas évident. Le grand homme est un pilier de la scène musicale française : Alain Bashung, Jacques Higelin, Françoise Hardy ou Rachid Taha, pour ne citer que les plus connus, ont fait appel à ses services de compositeur, auteur, guitariste et producteur. Il a aussi publié une bonne dizaine d'albums solo depuis trente ans, et encore plus d'albums en collaboration avec des artistes d'horizons divers, de la poésie contemporaine à l'ethnographie sonore, du blues à la musique bretonne. Ses jingles rythment les arrêts du tram strasbourgeois.

Son groupe rock Kat Onoma, formé à Strasbourg au milieu des années 80, reste influent et les albums sont en cours de remasterisation (le classique Billy the Kid, de 1992, inaugure ce mois-ci la série de rééditions). C'est dans la Vallée, le festival dont il assure la direction artistique dans sa ville natale de Sainte-Marie-aux-Mines, a fêté l'an dernier ses vingt ans et une nouvelle édition est déjà prévue à l'automne 2023, autour d'un concert hommage à Rachid Taha. Bref, on repose la question : Rodolphe Burger, qui es-tu ?

Une Alsace différente

Pour se faire une idée plus claire du personnage, rendez-vous au Noumatrouff mulhousien le 10 décembre, à l'occasion d'un concert qui devrait le voir revisiter son répertoire personnel à l'état brut en compagnie de deux de ses complices fidèles, le batteur Arnaud Dieterlen et le chanteur Fred Poulet qui assure la première partie.

Deux Mulhousiens d'origine : « Sainte-Marie-aux-Mines, c'est un peu la petite soeur de Mulhouse avec ses cités ouvrières, une Alsace différente qui créé des personnalités particulières »... Burger avait inauguré la grande salle du Nouma, en 1999, aux côtés du regretté Arno. Depuis, on a pu le voir souvent dans des lieux plus institutionnels, dont le Festival d'Avignon ou la Philharmonie de Paris ! Rodolphe Burger, toujours rock ? « Jouer pour un public debout, ça reste ce que je préfère ! Quel que soit le lieu, je m'arrange pour que les spectateurs ne restent pas statiques ».

Du Nouma à Avignon

C'est ce qui s'est produit récemment au Mexique avec l'un de ses nouveaux projets en cours, le trio Mademoiselle, fusionnant blues et raï. De retour à Sainte-Marie-aux-Mines, le Parisien d'adoption peaufine son prochain album solo dans son fameux studio installé dans une ferme, « où on déjeune et on enregistre dans la même pièce », très loin des studios clean et sans âme...

L'artiste en parle comme d'un "creuset" où son inspiration, toujours nourrie d'électricité incandescente, de sons electroniques et de poésie expérimentale (en français comme en anglais ou en allemand), s'épanouit au grand air. « J'ai l'âge de prendre ma retraite mais j'ai l'impression que tout ne fait encore que commencer et que toutes les directions restent ouvertes ! Toutes les expériences se nourrissent les unes les autres », surtout quand elles sont menées avec un sens du partage et une ouverture d'esprit à toute épreuve.

 

Une chanson en boucle ? 
En ce moment, je suis en studio, j'écoute alternativement les mixes de l'album de Mademoiselle qui sort bientôt et les morceaux en cours d'enregistrement pour mon prochain album.

Votre livre de chevet ?
Encore et toujours le "Lenz" de Georg Büchner (auteur germanique du 19e siècle, ndlr).

Un restaurant dans le Haut-Rhin ?
La Canardière, à Petite Lièpvre, Sainte-Marie-aux-Mines.

Votre dernière grande joie ?
Cet après-midi, en studio, la rencontre entre les Sonnenblume et les Choolers Division.

Une personnalité alsacienne que vous admirez ?
Tomi Ungerer.

Truc préféré en Alsace ?
Sa situation "multi-frontalière".

Dans la même rubrique

  • Giom Von Birgitta : La magie de la céramique pour Noël

    Cet amoureux de Mulhouse, artiste céramiste et potier ne risque pas de vous laisser de marbre...Enfin plutôt de terre ! Ses réalisations, Giom les façonne pour les rendre à la fois belles et utiles dans la vie quotidienne. La période des fêtes de fin […]

  • Séverine Libold, du Tilvist à Mulhouse

    Une femme engagée, libre et dynamique, animée par l'envie d'entreprendre et de faire vivre sa ville ! Avec une force et une soif de partage hors du commun, Séverine nous mène dans son univers merveilleux, entre passion et travail acharné. Par Alix S Sans nul doute […]

  • Orlinda Lavergne, miss street art

    Orlinda Lavergne tient une galerie d'art spécialisée dans le street art au centre de mulhouse, et démocratise l'art urbain dans les rues de la ville. Rencontre avec une femme qui a les pieds sur terre et les doigts dans la peinture aérosol.  Par Mike Obri On a […]

  • Rencontre avec le cuisinier triplement étoilé Marc Haeberlin

    Auberge de l'Ill ** -Illhaeusern

    Marc Haeberlin est probablement le chef le plus connu et le plus respecté d'Alsace. Une tradition familiale, un nom, un homme, une légende. Son Auberge de l'Ill à Illhausern, ses trois étoiles au Guide Michelin, depuis 1967... Mais qui est Marc Haeberlin, l'homme […]

Publicité
Abonnez-vous à la newsletter JDS

Recevez chaque jeudi les meilleures idées sorties et les bons plans pour le week-end !

Le QUIZ de la semaine Gagnez vos coffrets spa+ repas + hôtel Gagnez vos coffrets spa+ repas + hôtel

Lot 1 : 1 nuit d'hôtel avec petits dej pour deux + accès daily spaLot 2 et 3 : 1 repas à la Brasserie K pour 2 pers entrée plat dessert + 2 verres de vin eau et boisson chaudes

Participer au jeu concours