Magazine>Le match>Altkirch VS. Ribeauvillé

Altkirch VS. Ribeauvillé

Le match

Altkirch

https://www.jds.fr/medias/image/altkirch-vs-ribeauville-50863 DR

Jamais à court de mauvaises idées (!) nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de réaliser un « Match » entre deux petites villes alsaciennes. à gauche, l’outsider ! Altkirch, la capitale du Sundgau !

① Un joli ovale vu du ciel : Observons en premier lieu l’apparence d’Alkirch. En voiture, avez-vous déjà essayé de vous rendre au centre de la ville en suivant une ligne droite ? Impossible ! Les ruelles d’Altkirch tourbillonnent façon escargot, le coeur de ville formant un ovale anciennement fortifié, voulu par les comtes de Ferrette au début du XIIIème siècle. Attention donc à ne pas oublier de tourner à la bonne intersection, sous peine de faire trois fois le tour d’Altkirch sans jamais y pénétrer.

② La plaque tournante de la carpe frite : Altkirch, bordée par l’Ill au nord-ouest, c’est carpe frite city. La carpe frite est le met préféré de tous les Sundgauviens. Connaissez-vous le secret de la carpe frite ? C’est de la servir avec des frites. Techniquement, donc, de la carpe frite frites. La légende ne dit pas si Albert de Monaco, actuel baron d’Altkich (ça, par contre, ce n’est pas une blague !) en mange souvent quand il descend chez Ducasse.

③ On y aime l’art d’avant-garde : Vous pensiez qu’Altkirch était une petite ville un peu campagnarde ? Que nenni. Son Centre Rhénan d’Art Contemporain, le CRAC, fait boum ! et propose des expos groovy où l’on peut voir pêle-mêle : des arbres dans des cages en verre, des luges enfermées dans des pyramides de Collissimo, des vidéos d’artistes qui ont pris du LSD et font des gros plans sur la lune ou encore des fausses perruches mortes posées par terre.

④ C’est peut-être quand même un peu mort le soir..? : Ce sont deux habitants d’Altkirch qui nous l’ont confié, alors que nous cherchions quelque chose « à redire », afin que nous ne soyons pas suspectés de ne produire que du contenu hagiographique.

Ribeauvillé

https://www.jds.fr/medias/image/altkirch-vs-ribeauville-1-50864 DR

A en juger les bouchons autour de Ribeauvillé quand les températures remontent, on peut admettre que la plupart d’entre nous s’est un jour promené dans cette petite ville, l’un des joyaux de la Route des Vins d’Alsace.

① Une ville très touristique : Le dimanche et l’été, attention, ça circule dans les rues de Ribo’ ! ça se chamaille même pour obtenir une place de parking au plus près du centre piétonnier. Mais les promeneurs et touristes savent aussi que la ville et ses vignes alentours valent le coup d’oeil. Remparts, tours du XIIIème siècle, trois églises sur quelques centaines de mètres et petites maisons typiquement alsaciennes... Et si vous avez de bons mollets, trois châteaux vous attendent sur les sommets.

② Un vignoble réputé : On s’arrête également à Ribeauvillé pour ses caves qui ont, depuis fort longtemps, bonne presse. La ville revendique pas moins de trois Grands Crus (Kirchberg, Geisberg et Osterberg) parmi les plus « nobles » d’Alsace, et qui produisent des blancs minéraux, tendus et très fins. La Cave de Ribeauvillé ou la maison Trimbach, entre autres, sont régulièrement bien notées dans les guides viniques. Amateurs de piquette, il faudra aller boire ailleurs si j’y suis.

③ Le paradis des fêtards : Ribo’ est bien connue dans la région pour son Pfifferdaj, ou Fête des Ménétriers, le premier dimanche du mois de septembre. Costumes, ambiance de folie, défilé de chars grandioses... La ville s’est également dotée d’un grand casino, qui fait bar, spa et hôtel, ouvert toute l’année.

④ Bon, mais alors, quelle ville gagne ? : Absolument aucune, évidemment. Tout le monde gagne, parce que chez nous, au JDS, on trouve que tout est formidable, tout le temps, et sans exception. C’est la positive attitude. Hashtag Lorie. Hashtag rires.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !