Magazine>Le match>Bâle VS. Mulhouse

Bâle VS. Mulhouse

Le match

Bâle

https://www.jds.fr/medias/image/bale-vs-mulhouse-157060 DR

1) Une grande ville à l'effet ventouse

La ville de 180 000 habitants attire de nombreux travailleurs frontaliers, grâce à des salaires en Francs Suisses plus rétributeurs. Bâle est largement reconnue pour son offre culturelle diversifiée, avec ses salles de concert et ses musées, dont le Kunstmuseum, le plus grand musée d'art en Suisse, ou la Fondation Beyeler...

2) C'est charmant... le Vieux-Bâle

Qu'il est récréatif de se promener sur la colline de la cathédrale qui surplombe le Rhin. On visitera la Münsterplatz et on admirera les bâtisses médiévales, l'Hôtel de Ville vermillon du XVIème, ou la dernière demeure d’Érasme. Oui, le type qui a réalisé L'Auberge Espagnole et qui a inventé le sirop. Le sirop d'érasme. Et puis, ici, on peut encore faire ses courses dans un Migros.

3) C'est un peu moins charmant... les sites chimiques

Bâle, c'est aussi l'un des premiers centres mondiaux de recherches en micro-chimie et en pharmaceutique. C'est bon pour l'emploi ! Que les gros salaires lèvent le doigt... Cependant, les cheminées d'usines alignées au bord du Rhin, c'est moyen glamour pour faire du tourisme.

4) Au volant, c'est chaud !

Utiliser sa voiture à Bâle relève de la cruauté envers les automobilistes. Chon-bou aux heures de pointe, agressivité machinale des conducteurs de BMW et d'Audi, complexité extrême du stationnement... Et si d'aventure vous trouviez une place, il faudra contracter un petit crédit chez Cofidis afin de pouvoir payer vos trois heures de parking. Heureusement... les transports en commun sont hors de prix aussi ! Déso pas déso, Bâle.

Mulhouse

https://www.jds.fr/medias/image/bale-vs-mulhouse-1-157061 DR

1) Deuxième ville d'Alsace

Avec une aire urbaine de 280 000 âmes, Mulhouse est la 2ème ville d'Alsace, tout en étant deux fois plus "petite" que Strasbourg. Mais ne dit-on pas de ce qui est petit que c'est mignon ? La majorité des Mulhousiens vit en périphérie nord de la ville - ce qui occasionne d'importants déplacements pendulaires un joli foutoir aux heures de pointe sur l'Avenue d'Altkirch ou rue de Thann vers Pfastatt. Cela reste tout de même loin du niveau olympique des bouchons strasbourgeois. Et si vous n'êtes pas content, y'a Soléa.

2) Un centre-ville effervescent

Les vieux clichés sur Mulhouse ont fait long feu. Son centre-ville regorge de boutiques sympas et de petits restos rigolos : notre rubrique Nouveau en ville en atteste. La personne chargée de sa mise en page finit en PLS chaque mois pour y caser tous les commerçants. On appréciera aussi la place laissée au street art en ville, et la réappropriation du patrimoine industriel - transformé en bureaux, en lofts ou en ateliers d'artistes.

3) Un cocktail à grande échelle

Mulhouse la mixte, c'est aussi le mélange d'univers différents, façon smoothie social. Près d'un tiers de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté. De l'autre côté du spectre, un quartier comme le Rebberg - « le Beverly Hills alsacien » - où paradoxalement, on risque peu d'y croiser des Brandon, des Kelly ou des Dylan.

4) Plus de place pour le n°4

Le rédacteur s'est trop étalé sur les premiers points, on lui avait pourtant dit de faire court.

M.O.

Galerie photos

  • Bâle VS. Mulhouse DR
  • Bâle VS. Mulhouse DR

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !