Magazine>Le match>Février : vacances au ski VS vacances à la maison

Février : vacances au ski VS vacances à la maison

Le match

Vacances au ski

https://www.jds.fr/medias/image/fevrier-vacances-au-ski-vs-vacances-a-la-maison-47413 © Albert Mura

Certains d’entre vous n’étaient peut-être pas au courant. Et pourtant si : il y a bien des vacances scolaires en février. Enfants et professeurs des écoles, nous vous envions.

① Si on a inventé l’hiver, c’est bien pour que l’on puisse skier : Les sommets alpins, c’est votre dada, et vous êtes prêt à tous les sacrifices pour les rejoindre. Ok, vous ne vous êtes peut-être pas entraîné comme il le fallait avant les terribles noires d’Avoriaz, mais tant pis. Quoi qu’il arrive, bientôt vous aurez vos fesses dans le télésiège des Grandes Combes. Votre selfie posté à 9h02 sur Facebook le prouvera.

② L’esprit freerider, proche de la nature : Aller à la montagne pour skier, c’est votre façon d’affirmer que vous aimez la nature et la liberté des grands espaces. D’accord, pour rejoindre les pistes, vous avez pris votre SUV de 250 chevaux avec moteur truqué, mais vous n’allez quand même pas prendre le train avec vos Rossignol ! D’accord, il y a une queue de dingue au tire-fesses, mais l’essentiel, c’est d’être libre dans sa tête. Comme Diego.

③ Ça conserve : Il faut dire que le ski alpin, c’est sportif ! Une semaine dans la poudreuse et vos cuisses prennent un joli galbe. Votre ligne peut dire merci à votre expertise en planté de bâton.

④ Une bonne technique pour se débarasser des enfants : Pour les parents, on n’a rien inventé de mieux que le ski pour être tranquille. Vous laissez vos petits à l’Ecole du Ski Français de la station le matin et vous les récupérez sur les dents le soir. Le bon plan !

Vacances à la maison

https://www.jds.fr/medias/image/fevrier-vacances-au-ski-vs-vacances-a-la-maison-1-47414 © David Pereiras - Fotolia.com

Les vacances scolaires de février sont arrivées et vous n’avez rien vu venir. D’après Facebook, il semblerait que certains partent en vacances à la neige à ce moment-là, mais ce n’est pas votre cas du tout. Rester à la maison, c’est tout aussi chouette.

① De toute façon, vous n’aviez pas le budg’ : Oui, le budget. Vous avez « mis le paquet » pour les cadeaux de Noël (oh, le beau jeu de mots). Et Noël, c’était à peine il y a un mois. Votre compte courant n’a pas eu le temps de se régénérer entre temps - vous n’avez pas pris l’option X-Men à la banque. Les forfaits pour toute la famille, le trajet, les pneus neige, l’hôtel au pied des pistes, le matériel technique et la soirée tartiflette et p’tit blanc à l’auberge de Morzine, ça sera tintin.

② De toute façon, la neige, vous n’aimez pas ça du tout : Vous vous demandez bien pour quelles raisons les gens peuvent apprécier cette décadence météorologique de la nature. Quand vous voyez un léger manteau blanc sur les routes au petit matin, en général, vous appelez votre employeur pour lui dire que vous n’allez pas venir au travail aujourd’hui. Les jours où tombent quelques flocons, c’est vous que l’on croise sur l’autoroute... à 40km/h.

③ De toute façon, vous aviez liquidé votre stock de congés à Noël : Les vacances à la montagne, dans l’absolu, vous ne diriez pas non, mais encore faudrait-il avoir des congés !

④ De toute façon, à la maison, on rigole bien plus : Bon, c’est vrai, le tableau n’est peut-être pas aussi idyllique que ça (cf. photo). Mais c’est parce que vous n’avez pas pris le Jds du mois ! Vous n’êtes pas au courant des bons plans sorties dans le Haut-Rhin, des horaires, et par conséquent, vous vous chamaillez pour savoir quoi faire aujourd’hui. Le Jds oeuvre pour la paix des ménages.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !