Magazine>Le match>Le bilan des vacances à la plage VS. Le bilan des vacances en Alsace

Le bilan des vacances à la plage VS. Le bilan des vacances en Alsace

Le match

Le bilan des vacances à la plage

https://www.jds.fr/medias/image/le-bilan-des-vacances-a-la-plage-vs-le-bilan-des-42368 © Johann Frank - Fotolia.com

L’Alsace, c’est cool, mais ce qu’il y a d’encore plus cool, c’est de la quitter un ou deux mois en été pour aller se dorer la pilule à la mer. Alors... comment c’était ? Analyse.

① Youpi, vous êtes bronzé : Tous vos collègues l’ont remarqué. Vous êtes revenu de vos vacances bronzé comme un Bredala qu’on aurait oublié dans un four. Ce teint hâlé, c’était un peu votre objectif : vous êtes sorti d’Alsace et vous vouliez que ça se sache.

② Vous avez pu manger autre chose que des tartes flambées : Dans le Sud, tout se mange avec de l’huile d’olive. C’est sympa, mais votre Melfor vous a quand même un peu manqué dans la salade.

③ Vous ne dormez bien que dans votre lit, dans votre chambre, dans votre village : C’est aussi l’une des conclusions de vos vacances au soleil. On peut partir aussi loin que l’on veut ; on ne dort jamais aussi bien que dans son propre lit, à la maison.

④ Vous avez dû répondre cinquante fois aux questions « C’est quand qu’on arrive ? » et « Pourquoi j’ai pas le droit de me baigner, ça veut dire quoi le drapeau rouge ? » : Les enfants sont mignons et formidables. Mais vous réfléchissez quand même à les laisser à Mamie Chantal l’été prochain.

⑤ Vous avez encore l’odeur des chouchous et des beignets de la plage sur votre maillot de bain : Ce petit fumet de graillon mélangé à l’odeur de la crème solaire vous manque déjà. Cela vous rend nostalgique. Le retour à la réalité vous paraît bien difficile. Vous avez bien mis un peu d’indice 50 sur votre front pour vous consoler, mais il fait 18° chez vous, à Rumersheim-le-Haut. Bonjour tristesse.

Le bilan des vacances en Alsace

https://www.jds.fr/medias/image/le-bilan-des-vacances-a-la-plage-vs-le-bilan-des-1-42369 DR

Vous avez passé les vacances d’été dans notre belle région : soit ce fut un acte délibéré, car l’Alsace est si belle, soit l’impossibilité pour vous d’aller ailleurs. Analyse.

① En juillet, la canicule et en août, on a ressorti les pulls : C’est un concept très alsacien. Une semaine, il fait 35° sans air et le jour suivant règnent froid et pluie.

② Vous en avez profité pour visiter les petits villages touristiques : C’est bien joli d’aller à l’autre bout de la planète, mais souvent, on connaît mal sa propre ville. Comme le disait notre grand-mère : « Pourquoi aller à New York quand il y a tellement de choses à voir chez nous en Alsace ». C’est vrai mémé, cet été, on est enfin allé à Eguisheim et à Riquewihr, comme les Français de l’intérieur.

③ Vous ne pouvez plus voir les cahiers Passeport de vos enfants en peinture : Vous vous souvenez forcément de ces fichus devoirs de vacances que nos parents nous obligeaient à (faire semblant de) remplir l’été. Vous avez reproduit le schème avec votre propre progéniture.

④ Vous avez suivi toutes les étapes du Tour de France : D’accord, vous n’avez pas vu de cocotiers ni utilisé de tuba cet été, mais vous vous êtes fait plaisir avec le Tour de France. Lors des dîners en famille, vous pouviez aisément lancer une discussion sur le leader du maillot à pois et les écarts entre les équipes.

⑤ Vous au moins, vous n’allez pas gonfler tout le monde avec vos récits de voyage et votre soirée diapo : Sacha Guitry disait que « les voyages, ça sert surtout à embêter les autres une fois qu’on est revenu ». Vous avez tout compris en restant à Rumersheim-le-Haut. ☛ M.O.

Vous aimerez aussi

Dans la même rubrique

Abonnez-vous à la newsletter JDS

Chaque jeudi l'agenda du week-end !